Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



[ EXCLUSIF - AUDIO ] Actes de barbarie: Les policiers enregistrés à leur insu entrain de tabasser le journaliste Kambel Dieng après le match Senegal-Liberia

Deux journalistes ont reçu des coups de matraques électriques, samedi, avant d’être arrêtés et conduits au commissariat des Parcelles Assainies. Les faits se sont déroulés dans la zone mixte du stade Léopold Sédar Senghor, à l’issue de la rencontre ayant opposé le Sénégal et le Libéria pour le compte des éliminatoires combinés Can-Mondial 2010.



[ EXCLUSIF - AUDIO ] Actes de barbarie: Les policiers enregistrés à leur insu entrain de tabasser le journaliste Kambel Dieng après le match Senegal-Liberia
De la rencontre Sénégal/Libéria, jouée samedi au Stade Léopold Sédar Senghor, ils ne retiendront pas le score mais les coups de matraques électriques qu’ils ont reçus de la part des éléments de la Police chargés de la sécurité.

Le "crime" de Babacar Kambel Dieng, directeur du service des sports à la radio futurs médias (Rfm), et de Kara Thioune, reporter pour la radio West African Democracy, avoir tenté de recueillir les réactions des joueurs dans la zone mixte du stade Léopold Sédar Senghor (Lss), zone censée pouvoir permettre à tout journaliste accrédité de s’adresser librement aux joueurs. Tout est allé très vite…

Il est 21 heures dans la zone mixte du stade Lss quand les joueurs passent devant la presse pour rejoindre les vestiaires. Les journalistes tentent de recueillir les impressions d’après match mais des éléments de la police bloquent le passage et s’opposent à tout contact entre la presse et les joueurs de l’équipe du Sénégal. S’en suit une vague de protestations de la part des journalistes qui ne demandent qu’à exercer leur travail. Babacar Kambel Dieng et Kara Thioune reçoivent des coups de matraques électriques et sont plaqués au sol. Les autres journalistes assistent impuissants à la scène et finissent par se réfugier dans la salle de conférence de presse.

Les deux journalistes sont arrêtés et enfermés dans une pièce du Stade avant d’être conduits manu militari au commissariat des Parcelles Assainies. Les journalistes se réunissent et consigne est donnée, par solidarité avec les confrères interpellés, de boycotter la conférence de presse qui devait réunir les deux entraîneurs et les deux capitaines. Il est décidé également de se rendre au commissariat des Parcelles pour exiger la libération des confrères et de faire le black out total sur les réactions d’après match.

Harouna Dème, journaliste au quotidien Le populaire, rappelle que cet incident n’est pas une première dans les couloirs du stade Lss. Les policiers ont toujours eu tendance à avoir la matraque facile avec les journalistes.

« Ce n’est pas la première fois que cela à arrive, confie-t-il. En 2001, les policiers m’ont frappé car je voulais passer. On était arrivé à un niveau d’organisation tel qu’on ne s’attendait pas à ça. Les journalistes ont des badges. On était dans une zone supposée être mixte. Les joueurs et le staff étaient pourtant disposés à parler à la presse. Le problème se situe entre la presse et la police qui cherche systématiquement à nous empêcher de faire notre travail. Parfois, on a même plus de difficultés à travailler au Sénégal qu’à l’extérieur. Au match aller à Monrovia, je n’ai eu aucune difficulté pour m’adresser aux joueurs. La responsabilité du comité de normalisation du football est également engagée car ce sont eux qui nous ont délivrés les badges et indiqué la zone mixte. »

D’après nos informations, Babacar Kambel Dieng et Kara Thioune auraient été libérés. Au moment où nous écrivons ces lignes, ils seraient au camp Abdou Diassé pour recevoir des soins médicaux.

Source: African Global News

PHOTO: ARCHIVE


Dimanche 22 Juin 2008



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

88.Posté par fleche le 09/08/2008 22:51
J'AI HONTE POUR MON PAYS;c minable ,sorry mais je prefere m'arreter la pour ne pas etre impoli bien que j'ai envi de qualifier comme il se doit le comportement de cette police(merite elle cette nom?);et j'ai peur pour mon pays,parceque ce president risque de tachée l'histoire du senegal s'il ne change pas sa facon de diriger.pour la police les gens oublies que ces elements sont souvent des personnes aigris,et ne savent pas menés a bien leurs principales missions.alors ces actes qui ont oujours eus lieu dans notre pays continueront,croyez moi.wait and see

87.Posté par ali le 14/07/2008 22:51
c policè la sène data ndeye sène coyou baye domaram

86.Posté par MAM le 14/07/2008 17:30
CES POLICIERS SONT DES BARBARES DES INBECILES DE PREMIER DEGRE

85.Posté par nina le 12/07/2008 11:24
Trop honteux!!!la démocratie est devenue un simple mot au Sénégal!!triste sort mais bon c'est comme ça!!!Mais je pense que le gouvernement ne pense pas trop de mesure et s'en fiche!!!Gouvernement anarchique donc armée anarchique

84.Posté par citoyen le 10/07/2008 20:36
Bou nguene ko wédiyé nguene ladj étudiant yi; les policiers leurs ont fait pire que sa, et tenez vous bien, chaque fois qu il tapaient quelqu un, ils lui disaient; tu te crois plus intelligeant que nous, alors que c est une évidence; ce sont des mediocres, des corrompus et des nullards, tas de muscles et rien dans la tete.
il faut reformer la corporation. un etudiant a l' epoque avait recu des coups de matraque par plusieurs policiers dans l amphi de la faculté de droit, devant pres de 3000 etudiants et un professeur, personne n avait osé reagir c etait scandaleux, cet etudiant est aujourd hui une personne du pouvoir.

83.Posté par senegalais de toronto le 09/07/2008 05:27
Ceci n'est pas nouveau au Senegal, les policiers tabassent tjrs les gens. Car ils ne sont pas formes moralement. Ils pensent etre policiers, c'est etre superieur aux citoyens. Dans les vilages et towns, ils terorisent les gens. Ces derniers ne pensent meme pas a porter plainte.
Il nous reste bcp a faire sur l'education des populations

82.Posté par adams le 08/07/2008 14:18

c vraiment domage kil se passe des choses dingue dans notre pays ou est la liberté de la presses senegalaises c vraiment fou ces policiers ils doivent etre puni severenment jai larme au yieux c incroyable

81.Posté par avec toi kambel le 08/07/2008 12:05
il st toujour impuni!!!!!
wade domou thiotou ndéyam la rék! domaram deugue moye mom!
policié yi mom ay khathie légn rék

80.Posté par anta le 04/07/2008 13:48
JE CROIS A MON AVIS QUE TOUS LES POLICIERS NE SONT PAS PAREILLES ILS SONT COMME TOUT LE MONDE Y EN A DES BIENS ET DES MAUVAIS JE CONDAMNE VIVEMENT CET ACTE INDIGNE DE NOTRE POLICE MAIS CELA NE VAUT PAS DIRE QUE LA POLICE N EST PAS BIEN REGARDEZ BN CE QUE VS DITES IL NE FAUT PAS LES METTRES DANS UN MEME SAC Y EN DES HOMMES CORRECTS REFLECHIS ET SI UN JOUR ON FAIT UNE JOURNEE SANS POLICIER PERSONNE NE SORTIRA MALQRE TOUT JE REGRETTE CE QUI EST ARRIVE 0 MR DIENG NE LE RENDEZ PAS D 'AVANTAGE PLUS MECONTENT AUTANT LECALMER

79.Posté par anonym le 01/07/2008 19:02
ce ne st pas des policiers mais des domarames de la pire espece excusez moi des insultes je suis ebranlee yi policiers sese diobou ndeye sales batards

78.Posté par kaka n le 27/06/2008 21:57
bastardi vrement c honte

77.Posté par mame le 27/06/2008 15:52
police yep aye deumou lana dane ki done lèke laye wade deumoula bou make bi
waye sene yaye rek

76.Posté par montreal le 26/06/2008 19:21
ces policiers c est des idiaux je ne comprend pas pourquoi ils peuvent pas travailler dans les regles de l art .le senegal est entrain de coule et si nous la population nous ne refusions pas ces conneries di na meti je m exuse mais ces policier sont des fils de putte

75.Posté par supporter le 25/06/2008 22:30
les policiers senegalais sont tres mal eduques, une fois en tenue ,ils pensent que tout est leur permis .lors de mon dernier voyage a dkr j'ai ete victime d'une menace d'un policier 'j'attendais que sa main se levait sur moi .pour lui faire connaitre ce qu'est la loi.

74.Posté par Goumbeul le 25/06/2008 19:45
Je ne sais vraiment pas quoi dire c'est vraiment vraiment triste.
que Kambel se lève de son lit d'hopital et retourne dans sa famille avec sérénité

73.Posté par deg le 25/06/2008 18:24

72.Posté par Boy dakar le 24/06/2008 18:07
Je ne trouve de mots pour qualifier cet acte ignoble de la part de ceux qui se disent défenseurs de l'ordre. Au Sénégal, un policier c'est celui qui se croit permis de toute brutalité sans raisons aucune. Sinon comment comprendre cet acharnement permanent sur de pauvres citoyens qui pourtant respctent les forces de l'ordre.
Cependant ce que je n'arrive pas à comprendre c'est pourquoi les journalisent qui sont témoins de ces violences sur les populations en permanence ne se sont jamais mobilisés comme ils le font actuellement pour défendre nous les pauvres citoyens qui n'avons pas de radio, de télés d journaux pour exprimer notre mécontentement. Depuis samedi c'est comme s'il y avait un diola bis au sénégal parce que on a matraqué un journaliste, quelqu'un que j'aime bien aussi. Mais si les journalistes se mobilisaient comme ils le font actuellement à chaque fois qu'il y ' a abus de pouvoir sur un citoyen lamnda, les choses allaient changer.

71.Posté par laye le 24/06/2008 00:15
C EST DESOLANT JE PENSE QUAND ON ACCEPTE DES MINISTRES COMME FARBA ET QUE LEURS CHIENS DE GARDE SONT EN RAGE IL FAUDRA METTRE FIN A CE SYSTEME.N OUBLIONS CE QUE DISAIT LE CHEIKH SUR SA ROUTE LORS DE LA PRIERE FAISONS FACE A NOTRE DESTIN .CES POLICIERS SONT PIQUES PAR LE VIRUS DE LA REPUBLIQUE.
UNISSONS NOUS POUR QUE CET ACTE DE SAUVAGERIE NE SE REPRODUIT JAMAIS

70.Posté par Pape le 24/06/2008 00:05
Kambel, Kara
je compatie à votre douleur.
Il y a de ces injustices, actes barbares qui vous brisent tellement le coeur que vous pouvez être amené à verser dans la cruauté. Celle ci en est une. Ces policiers sont mal polis. Ils oublient qu'ils n'incarnent de force que celle que leur confère leur tenue. Ils la mette malheureusement pas au maintien de l'ordre, mais à l'instauration du chaos. C'est des lâches. Ni plus ni moins.
Je crois qu'il se pose de plus en plus un réel problème de formation au niveau de la police.
L'un des credo de ce corps, c'est de ne jamais créer la violence, mais de la contenir.
Mais ces énergumènes se comportent de telle sorte que aucun citoyen ne respecte le corps de la police.
On en voit qui rackettent les conducteurs du matin au soir. Pour compenser ce défaut de respectabilité qu'ils ont installé dans leur corps, ils compensent en usant de la force pour un oui ou un non. Une violence gratuite!
Ils sont tellement bêtes qu'ils prennent tout ce qu'ils voient dans les films comme réalité reproductible dans l'exercice de leur métier. Et c'est là où le bàs blesse. Leurs formateurs ont intérêt à mettre l'accent sur cet aspect des choses. En effet il y a de plus en plus d'adolescents dans ce corps. Or, il y a à ce stade de la vie une fougue qui demande à être domestiquée, canalisée.

Mais je désespère que ce régime adepte de la politique de la terreur se penche sur ce problème et y apporte une solution. De sorte que tout ce que je recommande à ceux qui tiennent à leur dignité, c'est d'apprendre à se battre.
"Tout s'apprend dans la vie". Il y a un art de se battre et il faut s'y former. Les arts martiaux y préparent. Pour préserver sa dignité face à ces bêtes (qui sont formés de manière basique au close combat) il n' y a que ça.
S'ils se montrent disciplinés, faire preuve de respect par l'obéissance civile,citoyenne. S'ils se montrent injustes et brutaux, se défendre au risque de sa vie pour préserver sa dignité.





69.Posté par BABACAR le 23/06/2008 23:12
Aprés 35 ans de service je constate que la haine viscérale que les forces de l'ordre ont toujours nourries envers la corporation ne fait qu'empirer.
En effet, de tout temps, ses forces du mal ont toujours porté une haine sans nom contre les journalistes qu'ils considérnt comme des faiseurs de malin, qui ont trop de priviléges.
Ce sentiment de la troupe, car il s'agit d'élements sans grades ou tout au moins de gradés inferieurs a toujours prévalu au sein de ses éléments. Conscient de cette situation un ancien directeur de la sureté nationale, aujourd'hui directeur de la protection civile avait provoqué un séminaire avec le syndicat des journalistes pour huiler les relations entre presse et force de l'ordre. Avec ce comportement de betes sauvages, les faits prouvent qu'aucune amélioration n'a été notée dans ce domaine. Il appartient au syndicat et à toute la corporation d'en tirer les conclusions nécéssaires et mettre les autorités en demeure, quitte à decreter une journée sans presse pour marquer toute l'indignation que ses comportements d'un autre age requiert.
Assez de parlottes passez à l'action pour prouver que nous ne sommes pas un exutoire pour des gens qui se croient à l'époque de l'inquisition.

68.Posté par Thiéye ak Mossiba le 23/06/2008 20:19
A chak fois k ya probleme tout le monde en parle en disant que un pays com le senegal ,un pays com le senegal et jusqu'a quant on parle trop et sans rien faire meme cette affaire d'ici une semaine les gens vont l'oublié il y'en avai des cas aussi horrible que ca alors que tout est dans les tiroires donc arretons de parler et metton nous au boulot et obliger à la jsutice de faire correctement son boulot

Tout c k je regrette est à ce moment tou le monde en parles et cri à haute voix alors dans une semaine l'affaire sera dans les paniers de salades placés dans la rue

Ca ne sert rien de bavarder com un chien situé sur un balcon

67.Posté par MC le 23/06/2008 20:58
NON NON A LA VIOLANCE

66.Posté par the truth le 23/06/2008 17:58
un bon policier, c'ést un policier mort.

65.Posté par SALAM le 23/06/2008 16:17
1993 DES POLICIERS SE SONT FAIT TUER PAR DES EMEUTIERS K ILS FASSENT ATTENTION ON NE RECOLTE QUE CE QUE L ON SEME A BON ENTENDEUR

64.Posté par Mbaye le 23/06/2008 14:17
C ´est triste cet acte ignoble, odieux, inhumain, barbare. Mais que voulez vous , c´est le Senegal. Nous sommes tous en danger avec ce régime oú c´est la loi du plus fort qui régne.

63.Posté par KIKI le 23/06/2008 13:56
Silence on torture!

62.Posté par KIKI le 23/06/2008 13:55
C'est des aigris c'est tout: une fois leur tenue enlevée ils ne sont plus rien alors ils se défoulent sur les citoyens.

61.Posté par KIKI le 23/06/2008 13:54
Avec cette équipe de choc là on est tous en danger!

60.Posté par KIKI le 23/06/2008 13:52
Je n'ai pas assez de mots pour qualifier cet acte !J'en ai les larmes aux yeux.Brutaliser de la sorte un garçon qui exerçait son métier.
En tout cas moi je préfère ce garçon à ces soi disant "lions" qu'ils prétendent défendre!
Policiers ressaisissez vous pendant qu'il est encore temps.Ceux que vous tabassez sont vos frères,soeurs, pères, mères etc.

59.Posté par biba le 23/06/2008 13:42
alakhou ak bar dama rousse sama yarame daw na si lii mais policier yi khana dogno mandi wone je ni croi pas eh les journalistes baye léne séne warr nak c ést a vous maintenant bouléne bayi mou séde dé réglé léne ko bamou diékhe

58.Posté par ami le 23/06/2008 12:51
du courage chéri awa tu es walowalo et un cambel

57.Posté par ami le 23/06/2008 12:49
cheri awa du courage tu es un cambel et enmême tant walowalo

56.Posté par MC le 23/06/2008 12:03
MINISTRE DE LA JUSTICE NASETATE BOUBAKH LIYE DAWE CI BITE POLICE BI NOUS TOUSE NOUS SOMMES DES SENEGALER BOUGNOUYE WAKH POLICIER DOORE TAKHOUL IL FAUS FAIRE TRES ATANTION NEKOULNER GNOPE LAGNOUYE DOORE RESPER LOUBAKH SI DOMOU ADAMALA SOUDER LIREKE MOYE POLICIER YALLA BOUMANEKE POLICIER CISAMA ADOUNA ACTE BI GNAWENA LOLE LOLEEEEEEEE NITE DAYE BAYI KHELE BOUBAKH SIADOUNAME EULEUKE LOUDIARRASORALELA

55.Posté par triste le 23/06/2008 11:29
c vraiment triste! j'ai envie de pleurer, c grave, grave! je ne sais même pas quoi dire! deug bouléne ko bayi mou sédd!!!

54.Posté par senegalais le 23/06/2008 11:18
Salam
je vrément déçu de la situation qui regne dans notre pays. Ces genres d'actes sont récurents avec le régime de l'alternanace. Je ne trouve les mots ou expressions qui peuvent traduire exactement ce que je sens au fond de mon coeur car c déplorable.
ya tellement d'agresseurs dans ce pays qui empechent les populations à vivre dans un climent de paix donc pourquoi attaquer à des journalistes. Onous sommes dans quel pays? C des incompetents qui nous dirigent c tres normal. je m sens vrément blessé par cet acte odieux.

53.Posté par tapalapa le 23/06/2008 10:40
Mais vous aussi vousn'avez pas remarqué que ces militaire et para milllitaires sont drogués. Ouvrez les yeux, ils son tous dorgués. Dans les bus ils se dispute les places avec les femmes et les enfants alors qu'ils ne payent rien. ils sont des mandiants en cachettes. mais on verra maintenant si le Sénégal va laisser CA TOMBER A LA PUBELLE.

Kara et Dembelle nous sommes tous derrières vous. prompte guérison. et surtout ne vous découragez pas car c'est cela leur but. de faire taire les avocats du peuple que sont les journalises

vive les journalistes vive vive
love you all
une consoeur

52.Posté par bb sy le 23/06/2008 08:33
je tuerai un policier je le jure devan dieu négne dam rek c des ignobles ces gens la ils sonts cons leur superieurs sont bétes et je promé ke je tiendré ma promesse bakhna rek

51.Posté par Mine le 23/06/2008 06:01
ils sont tous pareils des fils de putes ces policiers ces racailles les plus grands bandits receleurs voleurs ils sont tue un jeune a diourbel thierno kandji il ya pas longtemps avec un pa et ils sont reste impunis ont n'est pas dans une république

50.Posté par lera le 23/06/2008 04:09
ey waye li gnaw na. c horrible.

49.Posté par misse le 23/06/2008 03:32
j'ai les larmes au yeux. c'est ignoble.

48.Posté par Junior le 23/06/2008 02:47
Moi en ce qui me concerne je pense qu il est grand temps de faire savoirt au monde entier ce qui se passe au senegal .Je propose de signer une petition au niveu du internet et le soumettre a amnestie international comme ca le president pourra s expliquer sur ces faits et que justice sois rendue parceque ca n arrive juste qu aux journalistes des civiles se font tabasser sans raison IL FAUT QUE CELA S ARRETTE

47.Posté par xamxam@hotmail.fr le 23/06/2008 01:33
senegal de merde

46.Posté par man le 23/06/2008 00:56
il avait raison, le chef de l'etat a l' epoque quand il les mis a la porte.

45.Posté par réw té dof le 22/06/2008 23:51
C'est honteux mais ça se passe tout temps dans les stades sans que les journalistes ne réagissent pour alerter l'opinion publique . on tabasse des pauvres gamins surtout dans les NAVETANES.mais tout le monde doit s'y mettre pour l'éradiquer dans notre pays. et pourtant ils ne savent pas que ce sont nos parents qui se retournet contre nous pour faire plaisir aux autorités

44.Posté par marième le 22/06/2008 23:45
c'est vraiment odieux mais tel président tels flics.
ces flics méritent d'être brûlés

43.Posté par makvito le 22/06/2008 23:27
ok, on la radio; il devrait y avoir un autre collégue qui a pris des photos ou une vidéo, merde !!!

42.Posté par nana le 22/06/2008 23:10
c'est honteux d'être natif d'un pays comme le Sénégal, un pays bafoue les régles élémentaires. Un journaliste est comme un agent de la Croix Rouge, il ne mérite pas d'être torturé.

41.Posté par seikhou serif n2 le 22/06/2008 23:09
policier bouma wetal dina la reye

40.Posté par Groupe Barril Sécurité le 22/06/2008 22:48
Ceux qui ont assisté a cela sans Reagir sont des LACHES.

le prochain GMI QUE JE CROISE JE LE BUTE SI IL M ADDRESSE LA PAROLE .

39.Posté par DABO LANSANA le 22/06/2008 22:31
C´EST VRAIMENT IGNOBLE. C´EST TOUTE LA NATION SENEGALAISE QUI DOIT CONDAMNER CET ACTE PERPETRÉ PAR CES DÉLINCANTS POLICIERS. IL FAUT PUNIR, PUNIR EST LE MOT D´ORDRE. C´EST TOUT. TABASSER DES JOURNALISTES? MAIS POUR QUOI ÇA? S´IL Y A DES GENS QUI PENSENT QUE LE SENEGAL N´APPARTIENT QU´À EUX SEULS, CES DERNIERS SE TROMPENT LOURDEMENT ET ILS VERRONT LES CONSEQUENCES SUR LEUR PROPRE TÊTE. IL FAUT LA NATION PRENNE CONSCIENCE DE SE QUI SE PASSE DANS LE PAYS. LA NATION NA DROIT D´ETRE INFORMÉE ET LES JOURNALISTES ONT LE DEVOIR D´INFORMER. QUANT AUX POLICIER DÉLINCANTS, IL N´ONT QU´À ALLER AU DIABLE! POLICE = PROTÉGER LA SOCIETE ET NON LA MASSACRER. DONC, TOUT EST MAL PARTI AVEC UNE GRANDE PARTIE DE NOS AUTORITÉS. PUNIR, PUNIR, PUNIR ET PUNIR DUREMENT. AU FAIT, CET ACTE CONCERNE TOUT LE PAYS. FEU SUR CES POLICIERS!!!!!

Lansana DABO
Journalist / International Correspondent
for AFRENEWS, Atlanta -GA, USA
Branch: Latin and Central America

1 2







Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés