Référence multimedia du sénégal
.
Google

EXCLU DE LA GENERATION DU CONCRET MALICK SONKO AFFIRME: "Je me considère toujours comme un membre de la Génération du concret"

Article Lu 11192 fois

Suite à son exclusion de la Génération du concret pour une affaire de trafic de visa dans lequel il serait mêlé, Malick Sonko réagit dans un communiqué. En réitérant son egagement dans ce mouvement et en livrant les vraies raisons de son exclusion. Lisez le communiqué.



Un Conseiller du Président de la République du Sénégal cité dans une affaire de trafic de visas, et hop !, le voilà exclu, renvoyé, banni des rangs de la Génération du Concret. On n’en parle plus, l’affaire est classée. Un simple coup de fil d’un expatrié sénégalais vivant en Espagne a pu justifier la mise en place immédiate d’un « Directoire Exécutif » et toute l’infamie et l’opprobre jetés sur un honnête citoyen, un père de famille respectable, un enseignant que des générations d’élèves ont connu pour sa droiture et sa mesure. Ils étaient pourtant avertis sur les risques qu’ils encouraient, les promotions 2006-2007 et 2007-2008 de l’EFI de Ziguinchor qui, pendant deux années consécutives, ont choisi de porter mon nom comme l’étendard de leur carrière professionnelle. C’est qu’en principe, ce n’est qu’après une vie bien remplie qu’on doit mériter de telles distinctions. Le fait est là. Tant qu’on est en vie, on n’est jamais à l’abri de l’intrigue, des pièges et de la calomnie. Je pense également à la souffrance de tous ces jeunes des quartiers de Ziguinchor qui m’ont fait l’honneur d’être le Parrain de leurs ASC. Dans un communiqué devenu désormais historique, un véritable chef d’œuvre de mièvrerie et d’impatience, dans une phrase sentencieuse aux allures d’un décret, on ne s’est pas gêné d’écrire « Malick SONKO, précédemment Conseiller Technique à la Présidence, cité dans une affaire de trafic de visas, n’est plus reconnu comme étant membre de la Génération du Concret ». C’est une grave insulte proférée contre l’intelligence des Sénégalais que l’on prend finalement comme des simples d’esprit à qui on peut faire avaler toutes sortes de couleuvres. Par respect pour le Président de la République, quand un de ses Conseillers est aussi gravement accusé, sans preuve, sans même avoir été entendu au préalable, ni même interpellé par écrit, n’était-il pas opportun de requérir d’abord son avis, avant toute décision hâtive ? Poussant l’outrecuidance jusqu’à la lie, on se permet même de mettre fin aux fonctions républicaines de ce Conseiller, en le présentant d’emblée comme un « précédemment Conseiller Technique à la Présidence », une malencontreuse clause de style qui n’a d’égal que la nullité et la cécité politique de son auteur. Tout se passe comme si, le Président de la République ne serait qu’un simple exécutant, sous leur coupe, prêt à entériner toute décision qu’ils auront prise. En vérité, l’auteur de cette niaiserie est loin de mesurer à sa juste valeur la sacralité de la Souveraineté dont est dépositaire le Chef de l’Etat. Il mesure encore moins, la dimension intellectuelle du Président WADE. Quand la nouvelle de mon implication est tombée à Ziguinchor, ce sont les photocopies qui ont pallié l’insuffisance des journaux. Les adversaires ne sont pas privés d’en distribuer par centaines. Et voilà que l’électorat, que l’on avait si patiemment contribué à fidéliser, unis derrière BALDE, par l’exemplarité de nos comportements, doute, hésite mais ne fléchira point. Je ne reviendrais pas sur mes déclarations à la radio. Que mes accusateurs me donnent ne serait-ce qu’une once de preuve de leurs allégations ! Qu’on présente aux Sénégalais au moins une victime qui a donné de l’argent à Malick SONKO ! Et voilà que la Génération du Concret se met à verser dans l’abstrait. Abstraction de preuves, concrétude des sanctions, triste sort que celui de ce Conseiller qui a le plus représenté la Génération du Concret à des cérémonies, qui a été la poupe et la proue de son implantation dans le milieu universitaire, qui a contribué, au plan théorique, a forgé son contenu, et qui, pour toute récompense, n’a mérité qu’un coup de balaie. Voilà, chers Compatriotes, l’image que ces encagoulés veulent donner de la République et de son Président. Voilà aussi l’image qu’ils veulent donner de la Génération du Concret, un mouvement composé jusqu’ici de cadres réfléchis, un véritable cocktail de compétences qui ont toujours rivalisé d’intelligence et de pragmatisme pour trouver les réponses idoines aux préoccupations du Chef de l’Etat. Non, ni Karim WADE, ni Abdoulaye BALDE, ni même un Madior SYLLA, connu pour sa courtoisie et sa retenue, ne peuvent être incriminés dans cette affaire. Je ne peux pas en dire plus, pour l’instant. Ce que je sais, c’est que, dans les statuts de ce mouvement reconnu depuis le 30 novembre 2006, il n’y a pas de « Direction Exécutive ». Le machiavélique intrigant de Palais qui se cache derrière ce vocable, fruit de sa créativité dolosive, a raté son coup. Il est démasqué, suivez mon doigt ! Que l’on se le tienne pour dit, aujourd’hui plus que jamais, je me considère toujours comme un membre de la Génération du Concret. Quant à mes fonctions de Conseiller Technique du Président de la République, je continuerai de les exercer avec le même dévouement, la même conviction, tant que je bénéficierai de la confiance du Chef de l’Etat. En foi de quoi, je renonce à toute plainte contre mon propre mouvement, donnant par la même occasion suite aux instantes requêtes des amis de la République. Ce qui ne me dispense nullement d’user de mon droit de poursuite contre ce sycophante embusqué en Espagne et qui, selon toute vraisemblance, serait à la solde d’un mandant qui, depuis le Sénégal, aurait manigancé toute cette cabale. Malick SONKO, Inspecteur de Spécialité, Conseiller Technique du Président de la République, Membre de la Génération du Concret, mksonko@gmail.com

Source Nettali

Article Lu 11192 fois

Vendredi 28 Novembre 2008





1.Posté par quidam le 28/11/2008 09:39
magister, pour avoir été parmi tes disciplines au prytannée militaire de saint-louis où je suivais avec délectation vos cours de sagesse dans les belles lettres latines, je ne douterai un seul instant de votre probité.
Mais je ne puis m'empêcher de m'interroger si votre place est réellement dans cette nébuleuse qu'est la GC. Un esprit aussi brillant que le vôtre ne saurait s'accommoder de cette bande d'imposteurs dont vous venez malheureusement de faire les frais.


2.Posté par oumar le 28/11/2008 11:25
comme ça du jour au lendemain vous prenez conscience......parlez de République, de forme...........de toutes les façons toi et tes amis vous nous méprisez........;et nous le méritons bien........parce que dans ce pays on continue de croire à la facilité.......que l'on peut réussir sans le travail, sans la rigueur sans le serieux........il suffit juste de connaitre quelq'un qui connat qlq'un......

3.Posté par gaal le 07/12/2008 19:46
bonjour ou bonsoir je parle a malick sonko il sait ce qu il a fait donc il n a qu a se taire car nous avons des preuves de sa culpabilite alors pour ne pas aggraver son cas qu il se taise c est mieux pour lui oubien nous allons saisir les autorites espagnoles et ,ca va etre une affaire d etat noppil mo gueun

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State