Référence multimedia du sénégal
.
Google

EXAMENS DE FIN D’ANNEE: 49.574 candidats inscrits au baccalauréat 2008

Article Lu 1495 fois

Les candidats inscrits aux épreuves du Baccalauréat au titre de l’année scolaire 2007- 2008 sont au nombre de 49.574. Ils sont répartis dans 103 centres à travers le territoire national, selon les chiffres fournies par le directeur de l’Office du Baccalauréat, Babou Diakhoum, qui a tenu hier jeudi à Dakar un point de presse sur la question. Avec ce nombre d’inscrits répartis en séries littéraires (69%), en séries scientifiques (26%) et en séries G (4%), les effectifs globaux ont augmenté de 5,6% par rapport à l’année 2007, a ajouté M. Diakhoum



EXAMENS DE FIN D’ANNEE: 49.574 candidats inscrits au baccalauréat 2008
Prévu pour démarrer lundi avec les épreuves du baccalauréat technique et le 1-er juillet prochain pour le baccalauréat général, l’examen va mobiliser 2.245 correcteurs et examinateurs dont ’’les conditions de prise en charge ont été améliorées avec des indemnités nettement relevées’’, a tenu à préciser hier le directeur de l’Office du BAC.

Au-delà des considérations pécuniaires, Babou Diakhoum a mis l’accent sur les innovations pédagogiques pour mieux ’’sécuriser l’épreuve’’ avec notamment la mise en place de nouvelles conditions pour participer aux jurys de correction du Baccalauréat.

Ainsi, le niveau de la licence, enseigner dans le secondaire, une expérience de deux ans pour les titulaires de diplômes professionnels et cinq ans pour les corps, sont les critères retenus pour les correcteurs, a-t–il indiqué.

Un séminaire de formation a aussi réuni récemment les présidents de jury sur le fonctionnement d’un jury et sur l’application de gestion du baccalauréat pour ‘’repréciser leurs missions et responsabilités’’, selon M. Diakhoum relevant qu’une rencontre va concerner les professeurs de philosophie afin ’’d’harmoniser les outils d’évaluation’’.

Sur les risques de fuites, le directeur de l’Office a estimé que dans tous les pays du monde, l’organisation d’un examen est liée à des problèmes puisque ’’tous les acteurs impliqués n’ont pas le même sens des responsabilités’’.

’’Au niveau de l’Office du BAC, on peut garantir que tout a été fait pour des conditions d’examen sans faille’’, a-t–il assuré avant de relever que ’’depuis 2002, il n’y a pas eu de fuite avec un processus sécurisé de la salle de sujets aux centres d’examens’’.

Concernant les tentatives de fraudes de la part des candidats, des mesures dissuasives ont été prises avec le renforcement de la surveillance, mais aussi l’augmentation de l’effectif des forces de l’ordre dans les centres, a-t-on appris de source sûre.

Dans le même registre, le téléphone portable non éteint à portée de main, même non utilisé, constitue, pour le directeur de l’Office du BAC un motif de fraude. L’interdiction de téléphone en marche reste aussi valable pour les surveillants dans les salles d’examen.

Source: APS

Article Lu 1495 fois

Vendredi 20 Juin 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State