Référence multimedia du sénégal
.
Google

ETUDE SUR LA SITUATION DES MERES DANS LE MONDE : Une mère sur 21 mourra en donnant la vie et …

Article Lu 1408 fois

Dans les pays en développement, en moyenne, une mère sur 21 mourra à la grossesse alors que 200 millions d’enfants risquent de décéder avant l’âge de cinq an pour faute de soins de santé de base. C’est en substance ce que l’on peut retenir d’un rapport sur la « Situation des mères dans le monde » publié à l’occasion de la « Fête des mères ».



ETUDE SUR LA SITUATION DES MERES DANS LE MONDE : Une mère sur 21 mourra en donnant la vie et …
Hier dimanche 25 mai a été célébré la « Fête des mères ». A cette occasion, l’organisation internationale indépendante d’aide à l’enfant l’Ong Save the Children a publié son neuvième « Classement annuel de la situation des mères dans le monde (Mother’s Index) ». Cette étude qui s’intéresse au « sort réservé aux mères et à leurs enfants », en attribuant un rang, des meilleurs aux pires a concerné 146 pays.

Selon le rapport, les dix premiers pays, en général, ont obtenu des scores élevés dans les domaines de la santé des mères et des enfants, de la scolarité et de leur situation économique, alors que les dix derniers pays, à l’inverse, ont obtenu de « piètres résultats pour tous les indicateurs ». Dans ces derniers pays où les situations des mères et des enfants sont déplorables, « en moyenne, une mère sur 21 y mourra à la grossesse. Plus d’un enfant sur six décèdera avant cinq ans, un enfant sur trois souffrira de malnutrition et trois filles pour quatre garçons fréquenteront l’école primaire » indique le document.

Suffisant pour que Charles MacCormack, président-directeur général de Save the Children affirme qu’« Il n’est pas surprenant alors de constater que dans les pires endroits où être mère, les femmes et les enfants meurent tous à un jeune âge ». A l’en croire, dans les nations riches, où les mères ont accès à des soins de santé de base, « l’accouchement est un événement heureux. Mais dans les pays pauvres, où l’accès aux soins de santé est réduit ou inexistant, l’accouchement est souvent un événement tragique. Toutes les femmes dans les dix pires pays sont susceptibles d’être confrontées à la perte insupportable d’un enfant au cours de sa vie » fait remarquer le Pdg de cette Ong.

C’est pourquoi il soutient que les pays développés doivent investir davantage dans l’éducation des mères, dans la création d’activités leur permettant de gagner leur vie et dans les soins de santé de base pour les mères et leurs enfants pour réduire ces disparités et améliorer les conditions de vie des mères et des enfants défavorisés.

Seulement, le Sénégal n’est pas concerné par cette étude. Mais, parmi les ceux qui en ont fait l’objet, les Etats de l’Afrique subsaharienne sont les plus épinglés. Sur les dix derniers où la situation des mères est pire, les neuf sont de cette région. Ce sont l’Ethiopie (137e ), le Mali (138e), Djibouti (139e), l’Erythrée (140e), la Guinée-Bissau (141e), l’Angola (142e), la Sierra Leone (143e), le Tchad (145e) et le Niger (146e), le Yémen se situant au 144e rang.

Les Etats occidentaux, (européens essentiellement) occupent les dix premières position de ceux où la situation des mères est la meilleure. Il s’agit respectivement de la Suède, de la Norvège, de l’Islande, de la Nouvelle-Zélande, du Danemark, de l’Australie, de la Finlande, de l’Irlande de l’Allemagne et de la France. Les Etats Unies pointent à la 27e place.

… 200 millions d’enfants du Tiers-monde n’auront pas 5 ans

Le neuvième « Classement mondial annuel des mères » a été publié à l’occasion de la « Fête des mères ». Ce rapport, compte tenu du lien entre le bien-être d’une mère et celui de ses enfants, montre que plus de « 200 millions d’enfants de moins de cinq ans ne reçoivent pas les soins de santé de base dont ils ont besoin et courent un risque élevé de mourir ». Les soins de santé de base sont définis comme « un ensemble d’interventions de survie comprenant les soins prénatals, l’aide compétente au moment de l’accouchement, la vaccination et les traitements contre la diarrhée et la pneumonie ». Et dans ce domaine, si l’Italie est le pays où les enfants sont mieux lotis, le Niger occupe le bas du tableau. Selon l’étude, en Italie « presque tous les garçons et les filles sont en santé et reçoivent une bonne éducation, alors que les enfants nigériens ont une chance sur quatre de mourir avant l’âge de cinq ans, 44 % d’entre eux souffrent de malnutrition et moins de la moitié fréquentent l’école primaire.

Le document présente que près de 60 % des enfants de moins de cinq ans de la planète qui n’ont pas accès aux soins de santé de base et 83 % de la mortalité infantile sont enregistrés dans 55 pays en développement. La situation est particulièrement dramatique en Éthiopie où plus de 80 % des enfants de moins de cinq ans ne reçoivent pas les soins de santé utiles à leur survie. Pour ce qui est du taux de survie, dans douze des 55 pays en développement concernés par l’étude, les enfants les plus pauvres ont au moins trois fois plus de chances de mourir que les enfants des milieux les plus aisés. Les enfants péruviens les plus pauvres ont 7,4 fois plus de chances de mourir que les plus riches renseignent le rapport.

Selon cette étude, « l’augmentation du nombre des agents de santé est primordiale pour réduire les disparités de chances de survie et sauver des vies ». Ce qui permettrait d’éviter, chaque année 60 % (six millions de vie) des quelque dix millions de décès d’enfants dans le monde. La mise en œuvre de stratégie passe par l’élaboration l’échelle mondiale de programmes de santé et des moyens concertés pour former, équiper et approvisionner davantage d’agents de santé communautaires (souvent bénévoles) capables de donner des soins essentiels à la survie dans les milieux les plus pauvres et marginalisés. Il y a aussi la fourniture d’un ensemble de soins de santé de base intégrés aux nouveau-nés, aux enfants et aux mères qui tiennent compte des conditions de vie des plus pauvres dans les pays en développement.

Source: Sud Quotidien

Article Lu 1408 fois

Lundi 26 Mai 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State