Référence multimedia du sénégal
.
Google

ETATS-UNIS - Primaires : Obama dame le pion à Hillary dans l’Iowa

Article Lu 1516 fois


ETATS-UNIS - Primaires : Obama dame le pion à Hillary dans l’Iowa
Le sénateur noir de l’Illinois Barack Obama, 46 ans, a remporté les Caucus Démocrates dans l’Iowa (centre), première sélection des candidats pour la Maison-Blanche qui a aussi vu Hillary Clinton subir un sérieux revers et un ex-gouverneur, Mike Huckabee, gagner du côté Républicain.

Des Moines - Barack Obama, sénateur depuis 2005 seulement, a battu deux candidats parmi les plus expérimentés du camp Démocrate : il l’emporte avec 37,6% devant John Edwards (29,75%) et Hillary Clinton (29,47%), reléguée en troisième position, selon les résultats officiels.

Après sa victoire, le jeune parlementaire a salué ce choix de "l’unité plutôt que la division et l’envoi d’un puissant signal de changement pour l’Amérique".

M. Obama, qui pourrait devenir le premier Noir à occuper la Maison-Blanche, a gagné dans un Etat composé de 95% de Blancs.

Pendant longtemps, Mme Clinton, qui demeure la favorite Démocrate au niveau national, avait fait la course en tête dans l’Iowa avant d’être irrésistiblement rattrapée par ses rivaux.

La sénatrice de New York a promis de continuer à se battre, et s’est dit "optimiste" et "confiante" avant les primaires du New Hamsphire (Nord-Est) mardi.

De son côté, Mike Huckabee, ex-gouverneur de l’Arkansas et ancien pasteur baptiste quasi-inconnu il y a quelques semaines, a remporté haut la main les Caucus Républicains.

Malgré cette victoire dans l’Iowa, rien n’est joué pour Barack Obama ou Mike Huckabee.

Des sondages publiés dans le New Hampshire placent ainsi Hillary Clinton en tête chez les Démocrates et John McCain chez les Républicains.

Les prochaines étapes importantes de la désignation des candidats sont, outre les primaires dans le New Hampshire, une vaste consultation le 5 février dans une vingtaine d’Etats, dont la Californie et New York.

L’ancien maire de New York Rudy Giuliani, candidat Républicain, avait choisi quant à lui de snober l’Iowa et son froid hivernal pour se rendre sous le ciel clément de Floride.

"On va aller de l’avant dans les autres (Etats), il y en a encore 28 à venir", a-t-il dit sur Msnbc.

Les sénateurs Démocrates Joe Biden et Chris Dodd ont annoncé leur abandon de la course, après avoir été crédités de très faibles scores, environ 1% pour M. Biden et près de 0% pour M. Dodd.

Une fois les candidats Démocrate et Républicain choisis et entérinés lors de conventions pendant l’Eté, l’élection présidentielle se tiendra le 4 novembre avec une entrée en fonctions le 20 janvier 2009 du président américain qui succédera au Républicain George W. Bush.

EN BREF - AFRIQUE DU SUD / Zuma se battra pour prouver son innocence

Le nouveau chef du parti au pouvoir en Afrique du Sud, Jacob Zuma, se dit prêt à se battre au plus haut niveau de l’appareil judiciaire pour prouver son innocence, dans le premier entretien accordé à la presse depuis son inculpation pour corruption. "Je suis innocent. Je n’ai commis aucun crime et je me battrai jusqu’au bout, auprès des plus hautes instances judiciaires, pour le prouver", a-t-il déclaré au quotidien afrikaaner « Beeld ». Jacob Zuma, tout juste élu président du Congrès national africain (Anc - au pouvoir), a été inculpé le 28 décembre 2007 pour fraude, corruption, blanchiment d’argent, racket et évasion fiscale, dans le cadre d’une enquête tentaculaire impliquant le groupe d’armement français Thales. Son procès doit s’ouvrir le 14 août 2008. Depuis, ses proches alliés se sont tous mobilisés pour le défendre, le présentant comme la victime d’une "vendetta politique". Jeudi, un responsable régional de la puissante confédération syndicale Cosatu avait même agité le spectre de violences en cas de condamnation de Zuma.

TURQUIE - 5 morts dans un attentat à Diyarbakir

La Police turque a arrêté quatre personnes hier dans le cadre de l’enquête sur l’attentat qui a coûté la vie la veille à 5 personnes à Diyarbakir (Sud-Est), alors que tous les soupçons pèsent sur les rebelles kurdes attaqués dans leurs repaires du nord de l’Irak. L’explosion d’une voiture piégée dans la principale ville du sud-est anatolien peuplée majoritairement de kurdes a tué cinq personnes et blessé 68 autres, dont 30 militaires, a annoncé hier le procureur en chef de la ville Durdu Kavak. La déflagration s’est produite au passage d’un véhicule militaire sur une route du centre-ville, près d’une base de l’armée turque. Quatre des morts sont des lycéens qui suivaient des cours privés pour des examens d’admission à l’université dans l’un des bâtiments. La violente déflagration a provoqué d’importants dégâts aux alentours. Le ministre de l’Agriculture, Mehdi Eker, un kurde originaire de la région, s’est rendu sur les lieux du sinistre et le chef d’état-major des armées, le général Yasar Büyükanit, était attendu dans la ville.

PAKISTAN - Scotland Yard vient enquêter sur la mort de Benazir

Scotland Yard est au Pakistan depuis hier, à la demande d’Islamabad, pour l’aider à enquêter sur l’assassinat de Benazir Bhutto, le président Pervez Musharraf espérant ainsi mettre fin à une controverse autour de la mort de l’ex-Premier ministre. "L’équipe est arrivée. Ils sont ici pour offrir leur assistance à l’enquête pakistanaise et faire tout ce qu’ils peuvent en la matière", le porte-parole de l’ambassade de Grande-Bretagne à Islamabad, Aidan Liddle. Six hommes, des spécialistes de l’anti-terrorisme de la célèbre unité de la Police criminelle britannique, sont sortis en fin de matinée de l’aéroport d’Islamabad et se sont engouffrés dans un minibus, sans faire de déclaration... La tâche de Scotland Yard sera difficile tant les fautes de procédures et les erreurs des autorités, au moins en matière de communication, ont été flagrantes. "Quel niveau d’assistance peut apporter la première cellule d’enquête criminelle du monde ? Cela reste peu clair", estime le journal 3The News3...

COLOMBIE - Le chef des Farc appelle à une "offensive générale"

Le chef de la guérilla marxiste des Farc, Manuel Marulanda, a appelé à une "offensive générale" en Colombie, où les spéculations continuaient d’aller bon train jeudi après l’échec de l’opération humanitaire visant à récupérer trois otages des Farc. Le dirigeant des Forces armées révolutionnaires de Colombie, âgé de 77 ans, demande à ses troupes de "préparer les conditions d’une offensive générale" contre le président colombien Alvaro Uribe, dans un message de fin d’année rendu public jeudi mais daté du 24 décembre. "Il faut profiter de la crise générale que traverse le gouvernement et de la fatigue de certaines unités militaires", affirme M. Marulanda, sans faire la moindre allusion à la mission montée par le Venezuela pour récupérer les otages dont les Farc ont promis la libération. Le fondateur de la guérilla, en rébellion contre les autorités depuis 1964, appelle à "des actions armées sur les routes, dans les hameaux, les centres urbains, les villages et les casernes sans laisser de trêve à l’ennemi"...


AFP

Article Lu 1516 fois

Samedi 5 Janvier 2008


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:31 Yaya Jameh: Regardez comment il menaçait les socés

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State