Référence multimedia du sénégal
.
Google

ETATS-UNIS : Mort du pilote qui a largué la première bombe atomique

Article Lu 1769 fois


Paul Tibbets, le pilote américain qui largua la bombe atomique sur Hiroshima en août 1945, provoquant la mort instantanée de dizaines de milliers de personnes mais aussi permettant de hâter la fin de la Seconde Guerre mondiale avec la reddition du Japon, est mort hier à l’âge de 92 ans.

Chicago - Souffrant de nombreux problèmes de santé, Paul Tibbets s’est éteint à son domicile à Columbus dans l’Ohio (Nord). Le 6 août 1945, alors jeune lieutenant-colonel de l’Us Air Force, il était aux commandes du bombardier SuperFortress B-29 "Enola Gay" qui a largué, hors tests, la première bombe atomique de l’histoire de l’humanité. "Si Dante s’était trouvé avec nous dans l’avion, il aurait été terrifié", a raconté des années plus tard Paul Tibbets. "La ville que nous avions vu si clairement dans la lumière du jour était maintenant recouverte d’une horrible salissure. Tout avait disparu sous cette effrayante couverture de fumée et de feu", avait-il ajouté. Paul Tibbets n’avait que 30 ans lorsqu’il décolla aux commandes de son B-29 avec ses 11 membres d’équipage d’une base américaine dans les Iles Mariannes. Le bombardier avait été baptisé "Enola Gay", le prénom de la mère de Paul Tibbets.

Le premier test nucléaire s’était déroulé avec succès moins d’un mois plutôt, le 16 juillet 1945, dans le désert du Nouveau-Mexique. Dès lors tout va aller vite. Le 24 juillet, le président Harry Truman approuve la décision de mener une campagne de bombardements atomiques contre le Japon jusqu’à sa capitulation. Le 31 juillet, Truman donne l’ordre de bombarder Hiroshima "dès que le temps le permet". En fait, la mission de Tibbets avait commencé bien plutôt, dès septembre 1944. Le jeune pilote de bombardier, qui s’était illustré lors de multiples combats en Europe et en Afrique du Nord, est convoqué sur la base aérienne de Colorado Springs où on le charge d’une mission hors du commun.

Tibbets choisit lui-même son équipage. Il a quinze B-29 à sa disposition, 40 pilotes. Peu avant le jour J, le 509e Composite Group est transféré sur l’île de Tinian, dans l’archipel des Mariannes, dans le Pacifique sud.

Les scientifiques ont prévenu Paul Tibbets : l’avion devra voler à 31.000 pieds (9.448 mètres) et la bombe explosera à quelque 600 mètres d’altitude. Quarante-trois secondes s’écouleront entre le moment où "Little Boy" (le surnom de la bombe) quittera les soutes de l’appareil et la déflagration. Si l’équipage veut survivre, il devra s’être éloigné de quelque 12,8 km au cours de cette poignée de secondes. Les douze hommes triés sur le volet qui grimpent à bord de l’Enola Gay, à 02H 45 le 6 août 1945, sont équipés d’un parachute, d’un pistolet et d’un gilet de protection. Au commandant de bord, le médecin de la base remet une petite boîte contenant douze pilules de cyanure. Puis le chapelain fait une prière, on prend des photos.

L’Enola Gay décolle. Lorsque l’avion arrive au-dessus d’Hiroshima, le temps est dégagé et l’équipage voit distinctement la côte et les bateaux ancrés dans le port, puis le pont qui constitue l’objectif. Il est 08H 15 à Hiroshima lorsque la bombe est larguée. Tibbets bascule immédiatement son avion dans un virage sur l’aile droite à 155 degrés. Seul Bob Caron, qui se tient à la place du mitrailleur de queue, est capable d’apercevoir la gigantesque boule de feu, et de prendre des photos. L’avion est rattrapé par l’onde de choc, qui le secoue modérément. Puis tous voient le "champignon géant de couleur pourpre". Paul Tibbets se retourne vers l’équipage : "Les gars, vous venez juste de larguer la première bombe atomique". De retour au sol, c’est l’enthousiasme général. Tibbets reçoit la Distinguished Service Cross. Reçu bien plus tard à la Maison-Blanche, Truman lui dira : "Ne perdez pas le sommeil parce que vous avez planifié et rempli cette mission. C’était ma décision. Vous n’aviez pas le choix".

Promu général de Brigade en 1959, Tibbets a quitté l’armée en 1966.

EN BREF * TCHAD - « Arche de Zoé » : les enfants ne sont pas orphelins

La quasi-totalité des 103 enfants que « l’Arche de Zoé » entendait emmener en France depuis le Tchad le 25 octobre disent avoir au moins un "parent" et venir de villages tchadiens frontaliers du Soudan, contrairement à ce qu’affirme l’association française... Dans le cadre de cette affaire, neuf Français - des membres de « l’Arche de Zoé » et trois journalistes -, ont été inculpés et écroués pour "enlèvement de mineurs" et "escroquerie". Les sept Espagnols de l’équipage de l’avion qui devait transporter les enfants en France, un pilote belge qui les a acheminés à Abéché depuis la frontière tchado-soudanaise et deux responsables tchadiens, tous également sous mandat de dépôt, sont poursuivis pour "complicité"... Après avoir promis de coopérer avec les autorités tchadiennes et vivement dénoncé l’opération de « l’Arche de Zoé », Paris s’est mis à la recherche d’un arrangement au sujet des ressortissants Français, qui encourent des peines de cinq à vingt ans de travaux forcés en cas de procès au Tchad. Le président français Nicolas Sarkozy a déjà appelé son homologue tchadien Idriss Deby Itno pour lui demander "la libération dans les meilleurs délais des journalistes français". "On nous demande de tordre le cou à la justice", a commenté hier un haut responsable tchadien, sous couvert de l’anonymat.

JAPON - Mission afghane : Tokyo retire ses navires

Le Japon a ordonné hier à ses navires de quitter l’Océan Indien, interrompant pour la première fois depuis les attentats de 2001 sa contribution à la lutte antiterroriste, sous la pression de l’opposition.

Le ministre de la Défense Shigeru Ishiba a donné l’ordre "au commandant de la flotte de cesser les activités de soutien le 1er novembre à minuit" et aux deux navires - le destroyer Kirisame et le ravitailleur Tokiwa - de regagner le Japon. Depuis décembre 2001, la Marine japonaise a livré 484 millions de litres de fuel à des navires de 11 pays de la coalition internationale, menée par les Etats-Unis, qui sont engagés dans la guerre en Afghanistan contre le terrorisme. Il s’agit du premier revers politique depuis son élection en septembre du Premier ministre Yasuo Fukuda, qui espérait faire prolonger la mission par le Parlement avant la date d’expiration de la loi le 1er novembre.

Le chef du Pdj (opposition), Ichiro Ozawa, refuse obstinément que le Japon participe à ce qu’il considère être des "guerres américaines"... L’opinion publique est , elle, divisée sur l’opportunité de prolonger la mission navale du Japon, dont les soldats n’ont pas participé à un seul conflit depuis la défaite de 1945 et le renoncement à la guerre.

SUEDE - La conseillère du Pm démissionne après un baiser arrosé

La première conseillère du Premier ministre suédois a démissionné hier après avoir été surprise dans un bar en train d’embrasser un journaliste, un scandale qui pose la question de la sécurité nationale et affaiblit la position de Fredrik Reinfeldt, selon les experts. La secrétaire d’Etat Ulrica Schenström, 35 ans, a présenté sa démission à l’issue d’une semaine de vifs débats dans les médiats sur la manière inappropriée dont elle avait passé cette soirée. Le débat portait initialement sur ce baiser volé par la presse tabloïde. Mais mercredi, la presse révélait que ce soir-là, la conseillère et le journaliste télévisé avaient consommé de l’alcool pour 945 couronnes suédoises (102 euros), l’équivalent de 19 verres de vin. Le Premier ministre conservateur Fredrik Reinfeldt s’est refusé à plusieurs reprises à dire si Mme Schenström était ivre et si elle était de permanence ce soir-là. Le départ de Mme Schenström est un nouveau coup dur pour Reinfeldt dont trois ministres ont dû déjà démissionner au cours de l’année écoulée en raison de différents scandales.


AFP

Article Lu 1769 fois

Vendredi 2 Novembre 2007


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State