Référence multimedia du sénégal
.
Google

ENVIRONNEMENT DES AFFAIRES: Etat et Patronat d’accord sur l’accélération des réformes

Article Lu 1643 fois

Le Cnp (Conseil national du Patronat) a tenu hier sa 7e édition des Assises de l’Entreprise avec un focus sur le secteur touristique confronté à la crise financière internationale qui n’a pas épargné les pays émetteurs. Le gouvernement du Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye qui y était fortement représenté, s’est engagé à accélérer les réformes pour réaliser un environnement des affaires de classe international.



ENVIRONNEMENT DES AFFAIRES: Etat et Patronat d’accord sur l’accélération des réformes
L’Amphithéâtre du Méridien Président a refusé du monde hier, à l’heure de la 7ème édition des Assises du Cnp, avec un focus cette année sur le tourisme, 3e secteur porteur de croissance, mais encore dans le creux de la vague et victime de la crise financière internationale. C’est dans ce contexte particulier que le Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye qui en a présidé l’ouverture, a campé son allocution, en soulignant les difficultés vécues du fait que « la crise réduit sensiblement les marges de manoeuvres des pouvoirs publics pour la prise en charge des réformes structurelles, sectorielles et institutionnelles, nécessaires à l’impulsion de la croissance et au développement ». M. Ndiaye s’est félicité des efforts consentis pour poursuivre l’ambitieux programme d’investissement inspiré par le président Wade. Cependant, le Premier ministre relève les déséquilibres qui ont freiné ces efforts, alors que, bénéficiant des programmes Ispe (Instrument de soutien à la politique à la politique économique) et PCE (Projet de Croissance économique) du FMI, le Sénégal en a respecté, selon lui, « tous les critères dévaluation quantitatifs ». C’est pourquoi, sur le sillage du Conseil interministériel du 30 octobre 2009, sur le suivi des recommandations du CPI (Conseil présidentiel sur l’Investissement), il s’est engagé à relever les défis liés aux domaines clés de l’environnement des affaires de classe internationale inscrit dans les missions de la Stratégie de croissance accélérée et aux indicateurs du « Doing business ». Il a signalé l’adoption da la Loi portant Code de l’Urbanisme, la réussite de la transition fiscale conformément au cadre Uemoa, ainsi que les mesures envisagées relativement au transfert de propriété, à la baisse du taux de TVA dans le secteur touristique et à la mise en place définitive du système de télédéclaration et de télépaiement, le transfert du recouvrement des impôts directs à la Dgid (Direction générale des Impôts et Domines) et la réforme du système judiciaire devant permettre « de réduire sensiblement les délais de traitement des litiges ». Promotion de l’emploi et accès au financement pour les Pme ont également fait l’objet d’un éclairage du chef du gouvernement.

La lancinante équation de l’énergie

Mais c’est sur « la lancinante question de l’énergie » que Souleymane Ndéné Ndiaye a bouclé pour mettre en exergue les réalisations, les projets en cours, dont la centrale à charbon de Sendou, les énergies renouvelables et la réforme structurelle de la Sénélec. Le transport n’a pas été en reste. Auparavant, le Président du Cnp, a fait une déclaration relativement critique sur « l’environnement de la compétitivité des entreprises ». Baidy Agne qui s’est félicité des résultats du dialogue public-privé au plan social, avant de fustiger le climat délétère de « campagne électorale permanente », qui ne milite pas pour l’accroissement de la productivité. « Cette année, l’entreprise a été fortement éprouvée », a-t-il dit, exemples à l’appui. « Le Sénégal a aussi besoin d’une administration qui pense davantage Entreprise », ajoute M. Agne.

Pour lui, les causes des contre-performances sont connues, mais quand bien même les Sénégalais ont les bonnes réponses, ce sont d’autres pays qui les appliquent, dira-t-il. Procédant par un questionnement dialectique, il a décortiqué les maux liés aux « déséquilibres financiers structurels de la Sénélec », au fonctionnement de la Commission de régulation du secteur de l’électricité, aux incitations pour la promotion des énergies renouvelables, au paiement des dettes intérieures hors budget, avant de plaider pour une relation de confiance Etat-Entreprise, en se félicitant de la nouvelle dynamique inspirée par Souleymane Ndéné Ndiaye et privilégiant l’action et le règlement des questions stratégiques pour l’économie nationale. En conformité avec le focus sur le tourisme (voir par ailleurs), le ministre Thierno Lô a ouvert ensuite la « Journée de concertation sur l’industrie touristique : Enjeux et perspectives ».


Fara SAMBE
Source Le Soleil

Article Lu 1643 fois

Jeudi 3 Décembre 2009




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State