Référence multimedia du sénégal
.
Google

ENURESIE OU « SAW LAL » Ces adultes qui 'mouillent' leur lit

Article Lu 16363 fois

Vieille habitude d’enfant ou simple maladie, l’énurésie ou «saw lal» en wolof est le terme médical pour désigner le fait d’uriner inconsciemment et involontairement durant le sommeil. Que ce soit la nuit ou le jour au cours d’une sieste. Dans la très grande majorité des cas, cette forme d’inconscience n’affecte que les jeunes enfants, mais elle peut persister jusqu’à l’adolescence voire jusqu’à l’âge adulte. Même si c’est plus fréquent chez les enfants de moins de six ans, il y a toujours de grandes personnes qui souffrent encore de cette maladie. Ces dernières dépriment chaque matin car ils sortent du lit les habits trempés d’urine. Ils n’ont personne à qui se confier et souvent ils préfèrent rester célibataire pour éviter d’être la risée de leur partenaire. Ils répugnent également à consulter un toubib pour suivre une thérapie. Selon le docteur Masseck Wade, médecin psychiatre de l’hôpital régional de Saint-Louis, l’énurésie se soigne. Il suffit de prendre des remèdes pour guérir.



Qui n’a pas fait pipi au lit au moins une fois dans sa tendre enfance ? Difficile de se targuer de ne l’avoir jamais fait. Car, entre la naissance et l’âge des premières dents, l’enfant se réveille le matin la couche trempée. Les parents qui sont souvent très attentifs arrivent à connaître les heures où l’enfant, en grandissant, se soulage. Ils lui apprennent également à demander à aller aux toilettes s’il sent la nécessité de le faire. Mais, le malheur, c’est qu’il y a des enfants qui ont du mal à arrêter d’uriner au lit. Ils grandissent avec et deviennent adultes avec. Des adultes qui occupent des postes de responsabilité et qui font pipi au lit sont nombreux. Même s’il est difficile d’en trouver un qui témoigne, nous avons réussi à rencontrer des gens qui en connaissent. «J’ai un ami qui fait pipi au lit. Nous sommes des amis depuis notre tendre enfance. Je me rappelle que quand nous étions jeunes, quand je venais le prendre chez ses parents pour aller à l’école ensemble, sa mère le battait car il avait mouillé son lit. Parfois, il était privé de petit-déjeuner. Arrivé en classe de Cm2, il avait réussi le concours d’entrée au Prytanée militaire. Mais il n’a pas pu fréquenter cet établissement car ses parents savaient qu’il allait être interné et, de peur qu’il fasse pipi au lit et soit la risée de ses camarades, ses parents ne l’ont pas laissé aller suivre ses études dans cette école que tous les élèves souhaitent fréquenter. Moi je connais son histoire et sans être curieux, je savais tout sur lui. Il me parlait de son triste sort. Il a obtenu son bac, mais comme il faisait toujours pipi au lit, il n’a pas voulu habiter au campus. Il a habité chez ses parents. Aujourd’hui, il a un bon travail, mais il refuse de se marier. Je sais que c’est dur pour lui. Je lui conseille de consulter un médecin, mais il refuse, vu son statut social et le rang qu’il occupe dans sa société», a raconté notre interlocuteur qui a préféré recueillir l’anonymat afin d’éviter de «trahir» son meilleur ami.

Des cas liés à la songerie

Des adultes nous ont révélé qu’ils ont une fois fait pipi au lit. C’est le cas de cet homme d’affaires qui a bien voulu nous conter son histoire. «Un jour, j’étais en voyage d’affaires durant le mois de ramadan. Je suis descendu dans un hôtel et le soir lorsque je prenais mon «xeudd» (dernier repas du jeûneur avant le lever du soleil), j’ai bu beaucoup d’eau. Au milieu de la nuit alors que je m’étais endormi, j’ai eu une envie folle de me soulager. J’ai rêvé que je me trouvais dans les toilettes alors qu’en réalité, j’étais toujours sur le lit. Je me suis soulagé et brusquement je me suis réveillé. J’ai vite compris qu’il s’agissait d’un rêve», nous a confié l’homme d’affaires qui a lui aussi requis l’anonymat. En tout cas, une chose est certaine, de nombreux adultes ont sans doute frôlé cette catastrophe. En atteste le témoignage de cette personne qui nous a raconté l’histoire d’un de ses anciens camarades de classe alors qu’ils étaient dans un internat. « J’avais un camarade qui faisait pipi au lit. Nous partagions la même chambre avec des lits superposés. Il lui arrivait de verser de l’eau de toilette sur son lit avant de se coucher pour dissimuler l’odeur des urines. À l’époque, nous savions qu’il était malade et nous nous sommes gardés de nous moquer de lui».

Une maladie qui se guérit pourtant

Des traitements médicaux existent. Il y a ce qu’on appelle le dispositif d’alarme adapté. De l’avis du psychiatre Masseck Wade, ce type d’alarme réagit à quelques gouttes d’urine et permet ainsi de réveiller l’enfant dès qu’il commence à mouiller son lit. Il fonctionne, selon le Dr Wade, au moyen de piles miniatures et est inséré dans un tampon spécial qui se porte sur le corps. À l’en croire, selon le comité de la pédiatrie communautaire de la société canadienne de pédiatrie, cette approche devrait représenter le traitement de première ligne en cas d’énurésie primaire. Opter pour ce dispositif demande pour lui de la motivation de la part de l’enfant et des parents. Du moins le temps que l’enfant s’habitue à se réveiller par lui-même au son de l’alarme. Pour le Dr Wade, l’utilisation est facile et les dispositifs d’alarme ont un taux de réussite de 70% à long terme. Cela peut prendre, ajoute-t-il, un à deux mois avant que le contrôle de la vessie ne s’améliore. Et Dr Wade de préciser que ce traitement fonctionne mieux avec les enfants âgés de moins de sept à huit ans. Pour ce qui est de la thérapie par la motivation, il s’agit, de l’avis du psychiatre, d’une thérapie basée sur la récompense mieux adaptée pour les enfants de plus de six ans. Sur un calendrier, dit-t-il, l’enfant note ses progrès en indiquant quelles nuits ont été «sèches» ou «mouillées». Pour chaque nuit où il ne mouille pas son lit, il peut coller ou dessiner un symbole (étoile dorée, soleil/pluie). Lorsqu’il a complété un tableau, il peut se choisir une petite récompense en fonction de ses progrès. L’entraînement de la vessie également est préconisé pour un traitement efficace. Dr Wade pense que durant la journée, on demande à l’enfant de boire beaucoup d’eau pour ensuite se retenir d’uriner pendant des périodes de plus en plus longues. C’est l’exercice de Kegel, une pratique standard qui permet, selon le psychiatre, aux adultes incontinents (femmes et hommes) de mieux contrôler leur vessie. D’après lui, si l’enfant a la maturité voulue pour en comprendre l’utilité et pour appliquer les instructions données, cela vaut certainement la peine d’en faire l’essai. Cette technique, à l’en croire, vise à renforcer les muscles du plancher pelvien, c'est-à-dire ce groupe de muscles impliqués dans le contrôle de la miction. À noter, selon lui, que lors d’un récent essai clinique auquel participaient des enfants de cinq à dix ans, des chercheurs ont observé une amélioration significative du contrôle urinaire en combinant les exercices de Kegel avec la technique assistée par jeu informatique.

Les punitions sont à bannir

Autres remèdes connus pour lutter contre l’énurésie, c’est la psychothérapie. De l’avis du psychiatre, lorsque le problème est clairement lié à un trouble affectif, le médecin traitant recommande une psychothérapie. Et parmi les mesures de base, il note qu’il faut préserver l’estime de soi chez l’enfant énurétique et se garder de le punir, de le culpabiliser ou de le ridiculiser. Ce qui pourrait créer l’anxiété chez l’enfant qui ne ferait qu’empirer son cas. Il faut plutôt lui expliquer en termes simples ce qui se passe pour qu’il puisse éventuellement suivre les recommandations qu’on lui fera. Surtout ne pas forcer l’enfant à porter des couches en raison de leur connotation infantilisante. À la limite, pense -t-il, il faut lui faire porter des sous-vêtements super absorbants. Autres conseils du psychiatre : rappeler à l’enfant de ne pas boire dans les deux à trois heures précédant le coucher. Lui recommander de bien vider la vessie avant d’aller au lit, lui expliquer et lui rappeler l’importance de se lever durant la nuit dès qu’il ressent le besoin d’uriner. Le faire participer au lavage des draps ou vêtements mouillés dès son lever. Il doit aussi remplacer lui-même sa literie, réduire la consommation de produits à base de caféine : boisson gazeuse de type cola, chocolat chaud et barre de chocolat.

Médecine traditionnelle chinoise et sénégalaise

Pour Dr Masseck Wade, l’acupuncture est efficace. Selon une étude récente bien menée, l’acupuncture au laser agirait presque aussi efficacement que la desmopressine pour soigner l’énurésie primaire en cas de fonctionnement normal de la vessie et de production élevée d’urine durant la nuit. Au bout de six séances, explique Dr Wade, 65% des enfants traités à l’acupuncture avaient complètement cessé de mouiller leur lit contre 75% de ceux qui avaient pris la desmopressine. Les chercheurs concluent que l’acupuncture au laser pourrait représenter une thérapie à court terme non douloureuse et moins coûteuse. Nombreux sont les « garabu garab » (médecins traditionnels) qui se promènent dans les rues ou qui disposent d’étals dans les marchés à proposer des remèdes pour les personnes qui pissent au lit. Et le plus souvent, ce sont des racines qui sont proposées et qui permettent de soigner cette maladie au bout de quelques mois. En atteste ce témoignage de cette dame qui est arrivée à guérir sa fille. « Ma fille aînée était une pisseuse au lit. Au début, quand elle était jeune, je croyais que ça allait lui passer une fois devenue grande. Malheureusement, elle continuait toujours à pisser au lit malgré ses 18 ans. Elle souffrait beaucoup car ses cadets se moquaient d’elle chaque matin. Et à chaque dispute avec ses sœurs, la plus âgée qui a 14 ans lui balançait dans la figure « sawkatuu lal bi » (espèce de pisseuse au lit). Je savais qu’elle avait mal mais elle ne pouvait pas réagir. Elle a tout tenté pour ne pisser plus au lit. Il lui arrivait de ne pas boire de l’eau dès que la nuit tombe. Mais rien n’y fit : au petit matin, elle avait toujours le pagne trempé. Et ses cadets revenaient à la charge. Au début, je ne disais rien croyant que c’était la seule façon d’agir pour qu’elle arrête d’uriner sur elle mais j’ai eu tort. Une de mes parentes m’a dit un jour de l’amener en consultation à l’hôpital mais, étant une fille pudique, elle a refusé arguant qu’elle aurait honte de se présenter devant un médecin pour lui parler de sa maladie. Finalement, j’ai compris sa situation et j’ai laissé le temps faire les choses. Grâce au bon Dieu, un jour, j’ai rencontré au marché un marabout qui proposait des racines en prétendant qu’elles guérissent la pisse au lit et j’en ai acheté. Ma fille a respecté la prise et au bout de 3mois, elle est guérie. Je vous assure qu’elle a souffert de cette maladie car elle ne pouvait pas aller en vacance chez nos parents et pire, ses sœurs partaient en colonie de vacance sans elle. Rien que ça, c’est dur pour un enfant » nous confie P Mbow.

Dr Masseck Wade psychiatre sur l’énurésie : «C’est une maladie comme les autres»

Docteur, expliquez-nous l’énurésie

L’énurésie, c’est le fait d’uriner inconsciemment ou involontairement au cours du sommeil. Que ça soit au moment de la sieste ou la nuit. Il faut comprendre qu’il y a deux types d’énurésie. L’énurésie est qualifiée de primaire lorsque l’enfant n’a jamais réussi à maîtriser complètement sa vessie. Plus courante chez les garçons, cette forme d’énurésie se rencontre chez 10% à 15% des enfants de cinq ans et 6% à 8% chez ceux de huit ans. Sa fréquence baisse autour de 1% à 2% chez les jeunes de 15 ans. Il y a l’énurésie secondaire qui apparaît après une période de propreté d’au moins trois à six mois selon la plupart des sources, mais qui peut aller jusqu’à un an selon certains experts.

Quelles sont les causes de cette pathologie ?

Les causes sont multiples. Parfois, c’est un symptôme isolé et plus souvent c’est d’ordre psychologique et surtout dans les énurésies secondaires. Maintenant dans les énurésies primaires, il peut y avoir d’autres causes. Par exemple, l’immaturité de la vessie parce que normalement au bout de l’évolution autant le cerveau se développe, autant beaucoup de choses vont se développer. Des réflexes psychologiques neuromusculaires au niveau de la vessie vont permettre une « éducation » de la vessie. Maintenant on peut avoir une immaturité qui fait que ce contrôle vésical peut causer des problèmes. Et l’explication de cette maladie chez les adultes est simple car elle remonte à l’enfance. Normalement tout enfant, de 0 mois jusqu’à l’âge de 6 ans, peut faire pipi au lit. Mais passé ce délai, l’enfant doit être capable de se réveiller quand il a besoin d’uriner et dans certains cas, et c’est là où on parle d’énurésie. Après 6 ans, ce n’est pas possible et des adolescents souffrent de cette maladie et même des adultes. Pour les causes également, il faut noter qu’il y a une sorte d’hérédité qui peut exister. Car si l’un des parents a souffert lui-même de cette maladie, généralement, dans 44% des cas, l’enfant peut être énurétique. Et ce taux peut accroître si ce sont les deux parents qui ont souffert d’énurésie et cela peut aller jusqu’à 77% dans ce second cas. Voilà le problème qui fait qu’on croit qu’il y a un chromosome. Une modification génétique sur un chromosome que certains chercheurs danois ont eu à isoler. Dans d’autres cas, il peut y avoir des troubles hormonaux. Parce qu’il y a une hormone qu’on appelle hormone nantie énurétique qui permet de gérer la sécrétion et la production des urines de même que le remplissage de la vessie.

Source: L'observateur

Article Lu 16363 fois

Vendredi 4 Janvier 2008





1.Posté par fébar le 04/01/2008 19:33
Bonjour à toutes et à tous moi aussi j'ai cette maladie quand j'étais enfant je faisais pipi au lit et ma mère me frappait croyant que je le faisais expré. et pour vous dire que actuellement j'ai 26 ans et je fais pipi au lit de temps en temps .c'est la deuxième fois qu'on me demande en mariage mais j'ai refusé à cause de ça. s'il vous plaît si vous connaissez des remédes veuillez m'indiquer car c'est un probléme que je ne peux confier à personne et j'en souffre énormément. merçi de votre compréhension.

2.Posté par tene le 04/01/2008 20:51
bonjour a tout le monde je souffre aussi terriblement de cette maladie,je ne peux lier des relations normales avec aucun homme bien que je suis une femme bien presentable ,que les hommes s interressent a moi,mais j ai honte,la peur me hante toujours ,et je n ose raconter la verite a personne.Aider moi je vous en prie

3.Posté par coura le 04/01/2008 23:59
bonjour moi aussi je veusai pipi au lit maitenent ca va la nuit quand je revé dalai au toilette je reflechi si sé frai ou pas si je dorme ou pas de fur et a mesure je me controle au me disai que sé le " farou rabe"

4.Posté par fébar le 05/01/2008 02:37
et vous savez pas comment on soigne le "farou rabe"? car c'est vraiment une maladie qui gache notre vie . franchement c'est ça mon "thiat"

5.Posté par mc le 05/01/2008 02:56
bonjour,
j'ai eu le probleme de l'enuresie jusqu'au college. Un jour je me suis faché car on me corrigeait à la maison alors que moi même je savais que ce n'etait pas volontaire. Alors de colère j'ai décidé que plus jamais on ne m'y prendrai et chaque nuit, avant de dormir, je pensai tres fort que je passerai la nuit sans unriner au lit. croyez le ou non, mais j'ai été guéri en quelque semaines. Le probleme est donc psychologique. Si vous avez ce probleme, concentrez vous chaque nuit avnat de dormir et pensez fort et avec conviction que vous allez maitriser votre vessie. Je compatis vraiment car je sais que c'est dur. Bon courage vraiment car je suis une ancienne victime de l'enuresie.
Pour le farou Rab, je suis sincerement à l'écoute de tout remède car on m'a predit que j'aurai une guel rab
et c'est vrai que depuis 16 ans, je veux me marier, et a chaque fois, à J-quelques jours ou semaines, des problemes surgissent dans mes couples, sans aucune raison au point que ça explose dans les grandes largeurs. Le pire est que ni les femmes, ni moi meme ne parvenons a expliquer ce qui a foiré. Merci de votre aide

6.Posté par proposition le 05/01/2008 03:37
la seule solution a laquelle je pense serait d'eviter de boire une quelconque boisoon a partir de 18 heures pour s'assurer d'aller aulit avec une vessie vide; peut etre qu'il faudrait egalement essayer de se forcer de faire pipi avant d'aller au lit meme en s'abstenant de boire a partir de 18 heures pour plus de security. Je pense que c'est tres dommage de refuser une demande en mariage a cause de ca.
Puisse Allah vous aider!

7.Posté par ndéye le 05/01/2008 12:18
bonjour, moi j'avais cette maladie mais quand j'étais venue en france pour mes études j'en ai profité pour me faire soigner . donc pour ce qui sont en france où autre part d'ailleurs ils peuvent aller voir un urologue on va vous faire passer des examens et par rapport à cela on vous fera un traitement de 3 mois et ça marchera. moi maintenant à chaque 7h du matin je me léve pour aller faire pipi aux toillettes et c'est à causes des médicaments qui les retiennent jusqu'à cette heure. en tout cas je vous souhaite bonne chance et essayez vous allez voir le résultat.

8.Posté par ma contribution le 05/01/2008 15:07
salut
j'avais cette maladie mais ça se manifestait occasionnellement tous les 6 mois depuis l'âge adullte, quand j'étais petite c'était tous les soirs pratiquement mes parents étaient fatigués car fallait sécher le matelas . c'est honteux quand on est en couple ça surprend le conjoint mais mon mari m'a compris pour lui c'est une maladie qui se soigne. faut dire que c'est un blanc ça ne l'a pas choqué du tout au contraire il m'a aidé à le combattre.
que ça ne vous empêche pas de vous marier s'il vous aime vraiment il va rester en plus da ley soutoural . arréter de boire après 18 ou 19 h c'est une bonne méthode aussi courage

9.Posté par EX MALADE le 05/01/2008 18:13
Salut à tous, moi aussi pendant des années j'etais une victime de cette maladie que je ne comprenais pas et qui me fesais deprimer chaque soir à l'ideé d'aller se coucher. Mes parents ne m'ont jamais pris la tete par rapport à ça Dieu merci, sauf une tante et un lointain cousin "rey lamign" ... lol . Bref. Mon calvaire à commencer à s'estomper qd j'ai lu un article qui parlait d'un remede contre cette maladie. Une TECHNIK qui consiste à RENFORCER les MUSCLES responsables de la vessie : En gros , boire bcp d'eau pendant une periode et attendre le moment ou on a vraiment envie de pisser pour aller au toiletes , et une fois là bas "pisser, par jets successifs" --> pisser, se retenir, pisser , ainsi de suite. C'est comme faire des alteres pour ces muscles lol.
Pour moi ça a marché aussitot, en genre un qq semaines la frequence de saw lal a chutté .
Par contre je pense que ça craint d'arreter de boire genre depuis 18h, je pense pas ke ce sois bon pour l'organism.
Faire gaffe au boissons genre coka bu le soir, il ne reste pas longtemp dans le corp, donc s'assurer de restituer tt coka bu le soir avant d'aller dodo.

Pour les mecs , je sais pas si c lié mais ds mon cas tte cette histoire de controle, de muscles etc , on dirrait que ça a influé sur le controle de l'ejaculation, à l'age adulte j'ai decouvert que je pouvais controler mon engin à ma guise, ce qui est plutot sympa. Donc de cette maladie , finalement ya pa que du negatif.

Bon courage pour tt ceux qui l'on encore , et sans deconner essayer la technik decrite plus haut, je suis presk sur que ça va marcher. Au pire se faire un calendrier et voir les statistic.

Diame ak xeweul

10.Posté par kim le 06/01/2008 01:02
comment soigner le farou rap ?

11.Posté par Aladji le 06/01/2008 11:20
Salut à tous,
Apparemment c'est un probléme qui touche beaucoup plus de personnes qu'on ne le pense vu les différents témoignages. Moi j'ai eu à souffrir de ce probléme jusqua 20 ans c'était assez régulier et puis aprés cela c'était de temps en temps (tous les 6 à 8 mois). Aprés avoir discuté avec mon pére je me suis rendu compte que c'était héreditaire car il a eu à le faire jusqu'a 14 ans. Mon jeune frére aussi est dans le meme cas que moi.
Ce n'est pas évident mais cela ne devrait pas empecher de se marier, il faut avoir le courage d'en parler car une fois le moment de gene passé votre partenaire comprendra facilement,
C'est dur surtout lorsqu'on est enfant ! on ne comprend pas mais du courage a tous ceux qui ont ce probléme il faut ete fort mentalement

12.Posté par yma le 06/01/2008 17:24
salut,
je voudrais dire que l'abstinance de boire à partir de 18 ou 19h, n'est pas du tout bon pour la santé.
mais peut être diminuer la quantité de boisson à consommer, ça serait mieu.


Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State