Référence multimedia du sénégal
.
Google

[ ENTRETIEN ] WAAPIRATE DE DIEUPEUL: «Nous allons bientôt commercialiser notre marque d'habits»

Article Lu 13144 fois

Grâce à la danse, Wa pirate de Dieupeul est un groupe que l'on ne pré­sente plus au Sénégal et en Afrique. Compose de quatre amis d’en­fance qui ont grandi dans le même quartier, Waapirate fit ses premiers pas dans les manifestations culturelles de quartier avant de monter sur les podiums nationaux à travers une cèle célèbre émission des vacances d'été, «Oscars des Vacances». En un rien de temps, sa renommée fait le tour du pays et, depuis, le groupe élabore ses propres chorégraphies de danse (mbalax), de danse africaine et moderne et participe à diver­ses manifestations, soirées et évènements sportifs ou musicaux. Mais non contents du succès contracté dans la danse, un art qu’ils maîtri­sent et exercent magistralement, les quatre mousquetaires pardon... pirates de Dieupeul se sont convertis dans la chanson et là aussi, leurs chansons sont très bien appréciées par les mélomanes. Ils font des prestations un peu partout dans le monde et transmettent une des richesses artistiques de la culture sénégalaise qu'est la danse tradition­nelle folklorique. De retour d'une tournée en Italie il y ajuste deux semaines, les compagnons, Abou, Mor, Médoune et Nguess ont accordé un entretien a «La Voix Plus» dans leur quartier général, à la cité des Eaux.



[ ENTRETIEN ] WAAPIRATE DE DIEUPEUL: «Nous allons bientôt commercialiser notre marque d'habits»
Après Oscar des vacances, com­ment êtes-vous arrivés à vous professionnaliser dans la danse ?

Après avoir été victorieux pendant deux ans successifs à «Oscar des vacances», nous avons eu, en 1996, à travailler en collaboration avec des musiciens de place. Ils nous enga­geaient dans la réalisation de leurs clips où nous dansions. Waapirate a ainsi côtoyé tous les grands noms de la musique sénégalaise et même cer­tains musiciens internationaux. Dans la période allant de 1996 à 1999, nous avons rencontré de grands profession­nels de la danse et de célèbres dan­seurs comme le Black Révolution de Bordeaux. Ainsi Waapirate a effectué beaucoup de stages de danse. Ceci a enrichi notre horizon en tant qu'artis­tes et nous a permis d'acquérir un capital d'expérience qui a été d'une grande importance et d'une utilité dans notre carrière.

Vous représentez donc le Sénégal dans des compétitions ?

C'est en 2000 que nous avons com­mencé à représenter le Sénégal dans des festivals à l'étranger comme le FESPAN au Rwanda, au Liban lors du neuvième sommet de la francophonie.

Nous avons plusieurs fois voyagé pour montrer la culture du pays dans le domaine de la danse que nous connaissons très bien.

Pourquoi vous tourner alors vers la chanson ?

En 2001, nous nous sommes concer­tés car nous avons fait le constat que dans tous les clips où nous dansions, nous étions très en vue. Dans ce cas, pourquoi ne pas danser sur notre pro­pre musique et rythme. C'est dans cette lancée que nous avons sorti un premier single en 2001 «Nit ki» et deux ans après le retour d'un voyage au Liban, une autre chanson «Amoré mia». En 2006 aussi, après avoir représenté le Sénégal aux Jeux du neuvième sommet de la francophonie, nous avons mis sur le marché un autre tube qui parle de football, c'était une manière à nous de galvaniser les «lions» de la Téranga. C'est au mois d'Août de cette même année que nous avons produit la casette «Défi». Elle est composée de six titres et depuis lors elle continue à faire son chemin. Ça marche bien.

Vu que vos chansons cartonnent et que vous avez à votre actif trois clips vidéo, Waapirate serait-il devenu beaucoup plus un groupe de chanteurs ? Avez-vous aban­donné la danse au profit de la musique ?

Vous savez, Waapirate est une compa­gnie qui regroupe la danse, la musique et le stylisme. Nous choisissons un moment opportun pour mettre en évi­dence un domaine d'activité. Waapirate à la chance de réunir qua­tre jeunes talents dans des domaines différents. Abou est un styliste né, il confectionne toutes les tenues de Waapirate, Mor s'occupe de toutes les réalisations de clips, c'est un metteur en scène et chorégraphe, Nguess est le promoteur et Medoune est le chan­teur. Cependant, il faut bien préciser que le groupe danse toujours. Nous ne pouvons pas choisir entre la danse et la chanson.

Comment jugez-vous votre place dans le milieu de la musique actuellement au Sénégal. ?

Alhamdoulaah ! A nos débuts dans la chanson nous avons surpris plus d'un et ce n'était pas évident pour nous de percer et de réussir. Mais comme vous pouvez le constater, le résultat est là, ça marche bien et l'on s'en félicite. Maintenant, pour ce qui est de choisir entre la musique et la danse, la ques­tion n'est pas encore à l'ordre du jour. II est encore prématuré de se décider. Nous parvenons jusque-là, à bien allier les deux qui sont complémentaires d'ailleurs. Nous dansons sur nos ryth­mes et c'est tant mieux. II faut souli­gner que Waapirate a une stratégie toute particulière pour faire sa promo­tion, a chaque moment nous savons exactement dans quel domaine nous mettons en valeur un des aspects de nos talents individuels que cela soit dans la musique, la danse, le stylisme etc. Par exemple depuis que nous avons commencé dans la musique beaucoup pensent que nous avons sur le marche plusieurs cassettes alors que nous n'avons sorti qu'une seule, rentes. Nous réservons bien des sur­prises.

La question que beaucoup seraient tentés de poser à Médoune est de savoir s'il envi­sage, à long. terme, d'entrepren­dre une carrière musicale en solo étant donné qu'il est l'unique chanteur du groupe ?

Non, ça jamais. Bien des personnes m'ont posé la même question, mais je réponds toujours par la négative car le Waapirate est une famille, c'est bien plus qu'un groupe de danse, nous sommes des frères qui, je le répète, avons grandi ensemble. Nous avons toujours tout fait ensemble, il n'y a pas de raisons que cela change, que cela soit la danse, la musique ou le sty­lisme.

A propos de stylisme, la mode chez Waapirate, comment se porte t-elle ? Quels sont les pro­jets du groupe par rapport au sty­lisme ?

Un artiste ne doit pas se limiter à un seul domaine d'activité, du moins c'est le point de vue de Waapirate. Et pour le moment, Waapirate ne met que ses propres tenues créées, dessinées et cousues par lui même. Tout ce que nous portons est exclusivement confectionne par Abou qui a très tôt commencé dans cet art. Les gens et les fans commencent à apprécier ses créations et nous sommes donc en train de réfléchir sur le nom à donner à notre marque d'habits que nous comptons commercialiser sur le mar­ché national et international. Ce sera dans un court terme, tout est en train d'être ficelé et nous nous y penchons sérieusement, une ligne vestimentaire exclusivement Waapirate.

Dans le groupe, la rumeur a fait état de mariages. Qui sont encore célibataires parmi vous ?

C'est vrai que nous avions fait la pro­messe de nous marier tous ensemble et le même jour. Mais comme le dit l'adage, l'homme propose et Dieu dis­pose. Medoune s'est marié avec une ex-pirate de Dieupeul, une fille avec qui il sortait depuis plus de douze ans déjà. Mor lui, a officialisé une relation qui a duré à peine quelques six mois avec l'élue de son coeur et Abou vient de convoler en justes noces il y a trois mois. II ne reste plus que Nguess qui tarde à trouver chaussure à ses pieds.

L'on suppose que cela n'a pas du être facile pour chacun d'entre vous de vous décider à en choisir une seule parmi toutes ces filles fans de Waapirate ?

En ce qui concerne Nguess, nous espérons que le mariage ne va plus tarder, et que ce sera pour bientôt. Quant au reste du groupe, l’on sait que les filles sont nombreuses à nous aimer, nous apprécier et nous suppor­ter, mais ce sont des fans et c'est un aspect du travail de Waapirate que l'on gère tant bien que mal. Pour I’instant nous sommes de nouveaux mariés et nos femmes comprennent que nous sommes des artistes et que cela fait partie du métier. Par conséquent elles ne sont pas jalouses.

Cela veut-il dire que les pirates de Dieupeul seraient des hommes polygames ?

C'est sur et certain, nous ne disons pas non puisque nous somme des musul­mans mais pour le moment nous vivons en parfait harmonie avec nos femmes qui nous soutiennent beau­coup.

Entretien réalisé par Rokhaaya THIAM'

Source: La voix plus

Article Lu 13144 fois

Samedi 10 Mai 2008





1.Posté par max le 10/05/2008 07:01
same boring old crap

2.Posté par wa dieupeul le 10/05/2008 10:57
Vous etes tres ambitieux et battant mais allez y doucement ne brulez pas les etapes.
Lancer une griffe c n'est pas n'importe quoi soyez zen..

3.Posté par Bouba le 10/05/2008 14:18
Je suis d' origine Sénégalaise qui fais dans la culture en Belgique ( plutôt latine mais... ), si jamais vous étes en Belgique, faites-moi signe je vous ferais alors produire davant mon public.

Boubacar
www.salsafever.be

4.Posté par mareme le 12/05/2008 04:50
MOi j vous encourage n'arrêté rien. Tout vous réussi, les gens sont trop jaloux continuer vs êtes en tous cas plus intélligents ke la gente femine (oumou sow et ndeye gueye) oumou sow copie trop sur vous elle n'a pas de style et elle gueule trop car elle a dit comme vs j site "j voulais dansé sur ma propre musique". Moi j vous adore et j suis prete à être 2ème nguess tu as une fille ki est disponible sinon.mon adresse email thieni93@hotmail.com

5.Posté par kelk1 le 12/05/2008 17:04
wa pyrat votre ligne de vetement va etre pyraté vous allez voir

6.Posté par amina le 12/05/2008 18:50
vous ete beau mais madione laye sarr et plus beau que vous mais vous aussi vous ete beau

7.Posté par coumbise le 15/05/2008 18:21
je vous encourage a aller de l avant et de conserver l esprit de famille comme vous dites que vous etes des freres

8.Posté par mamy dior siby le 16/05/2008 19:12
je suis une de vos fans depuis toute petite et je vis à dieuppeul quartier bou nehk bi je vous aime ke dieu vous bénisse big à abou

9.Posté par binet le 18/11/2008 01:32
moi g sais pas par ou commence ce qui me ferais plaisir c est de contacter avec vous votre pasage a mirona de salt espagne a etait magnifique g voulais vous felicitais mais comme vous etez toujour la contacte moi svp vous etes les meilleur on se veras un jour si dieu veut et que g espere

10.Posté par mama le 25/04/2009 11:19
du courage je vous aime toussssssssssss
et surtout mor

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State