Référence multimedia du sénégal
.
Google

ENTRETIEN AVEC... MOUSTAPHA GNINGUE alias FATA «Mon bonheur d’avoir épousé une fille vierge »

Article Lu 112061 fois


- Bouba Ndour ce qu'il a fait l'en­gage. S'il a épousé une copine que je lui ai présentée, c'est son affaire.

Figure bien connue du hip hop sénégalais, le rappeur Fata (Mamadou Moustapha Gningue dans l'état-civil) est aussi une vedette de télévision, sur la chaîne de variétés 2Stv. Mais que de che­min parcouru avant d'en arriver là. Avant l'appartement bien meu­blé et chic de Hann-Maristes, il y a eu la piaule du copain, ou encore cette bicoque inondée de cité Millionnaire où il fallait entrer par une passerelle de briques. Tout un itinéraire que Fata évoque Autour du damier de Walf Grand-Place... Ses vies professionnelle, artistique si imbriquées. Neuf ans de présence dans le hip hop que Fata se tape un carnet d'adresse bien fourni. Des réseaux, il en a. Après un single sorti avec Nix et Nubian's, il étale ses tentacules aux Etats-Unis. El présidente qui se trouve être critiqué par nombre de jeunes rap­peurs opte par le mépris. Pour lui, ce sont juste des insultes de jaloux qui ne parviennent pas à le dépasser. Invité de ce Autour du damier, El présidente dit ses vérités à ces insulteurs de rappeurs à qui il demande d'aller «se cultiver.» Non sans revenir sur sa fameuse cérémonie nuptiale ou labane qui défraya la chronique suite à son mariage. Et le beau-fils de Mbaye Dièye Faye de s'enorgueillir d'avoir épousé une «fille nubile.» Aussi, Fata est revenu sur son différent avec Bouba Ndour qui a marié son ex-copine qu'il lui aurait présentée. Non sans démentir la rumeur qui la donne démissionnaire de 2sTv.



ENTRETIEN AVEC... MOUSTAPHA GNINGUE alias FATA «Mon bonheur d’avoir épousé une fille vierge »
Walf Grand-Place : Vous avez perdu votre maman à l'âge de 5 ans. C'est quoi la difficulté d'un enfant qui grandit sans amour maternel ?



Fata : Effectivement, j'ai perdu ma mère à l'âgé de 5 ans. On m'a raconté qu'elle souffrait d'un can­cer du sein.



Vous ne gardez pas de souve­nir d'elle ?



Non, à part ses photos que je garde. C'est ma grand mère mater­nelle qui m'a élevé à Saint-Louis. D'ailleurs, c'est elle que j'appelais «maman». Après sa disparition en 1991, j'ai rejoint mon père à Dakar.



À quel moment de votre vie vous êtes-vous rendu compte que vous étiez orphelin de mère ?



Au fur et à mesure que je gran­dissais, je sentais un vide. Même si mes tantes et autres membres de sa famille faisaient de leur mieux pour mon mieux vivre.

Durant mon enfance, je ne pouvais me rendre compte quej’étais orphelin. Car, ma grand-mère fut toujours à mes côtés pour me cajoler. Seulement après son décès, je commençais à sentir un vide. Et cela peut se comprendre. Mes tantes me couvrent certes de leur affection, mais elles ont leur famille à gérer. Quand je voyage et que je vois mes collègues télépho­ner à leur mère pour les informer de leur arrivée, j'avoue que je pense être quelquefois à leur place. Heureusement que j'ai un père avec qui j'entretiens d'excellentes relations.



Parlons de votre carrière. Peut-­on avoir une idée de ce qui l'a déclenchée ?



Tout est parti des clubs d'école. Ensuite, mes amis Malang Camara et Hyacinthe Mendy et moi avons créé notre groupe de quartier qui s'appelait, Black xeel. On était trois. Les deux autres vivent main­tenant en Italie. Ces derniers temps, je suis passé les voir en Italie et ils me tenaient des propos du genre «boy Fata, géén nga ci dé» (Fata, tu as réussi mon ami, Ndlr). J'ai toujours cru a la musique. C’est moi qui faisais tout. Après la maquette, je me tuais pour trouver des concerts à Saint Louis, Diourbel, Kaolack et Mbour.



Durant cette période de galère quel souvenir gardez-vous ?



Je me souviens, on me chassait des podiums. Il m'arrivait même de supplier des organisateurs pour que mon groupe monte sur scène. On nous snobait, « boy taxawé léén né » (petits mettez-vous de l'autre côté, Ndlr). C’est comme ça que ça se passait dans les concerts. Un jour, on est parti à Kaolack. Et à la fin du spectacle, on s'est retrouvé avec 350 francs dans les poches. Comme on devrait regagner Dakar le même jour, on errait à la station d'essence pour faire de l'auto-stop. Il a fallu que je vende ma chemise pour que l'un d'entre nous puisse payer un ticket. Après son départ, un monsieur nous a déposés à Thiès. Las de cette galère, ils ont décroché. J'ai rencontré Gougou par leur intermédiaire. Celui avec qui j'ai eu à créer Cbv (coups et blessures volontaires) en 2001. Un nom qu'on a choisi puisque Gougou fut victime de cela.



Après il y a eu un problème avec Gougou et chacun est parti de son côté ?



Notre clash est venu de mon single où je me faisais appeler Fata bou Cbv. Comme Gougou ne sen­tait pas le projet, il n'était pas engoué. Malgré ses réticences, j'ai tenu à faire le morceau en solo. Une chanson qui avait beaucoup cartonné. Puisque c'était une réplique dithyrambique apportée aux grands groupes comme Rapadio, Jant Bi. De ce fait, j'allais seul aux concerts pour l’interpréter. Et Gougou croyait un instant que je me sucrais sur son dos. Alors que ces contrats étaient engagés avec Fata bou Cbv. Et non avec Cbv.



C’est l’argent qui est à l’origine de votre querelle ?



Non du tout ( il prend un air sérieux). Ce problème d’argent, c’est bien après. Lorsqu’on sortait notre production hors classe, on nous avait prêter de l’argent. Quand les affaires ont marché, on a payé à notre créancier. Ce qu’il n’a pas compris. Il s’est mis à dire que j’ai bouffé l’argent de la production. Pis, il a dit que j’avais vendu le clip de Cbv à son insu.



Est-ce-que vous avez tentez de lui expliquer ce qu’il en était ?



Gougou n’a pas voulu comprendre et se disait que puisqu’on se divisait les cachets de concerts de la même manière, on devait aussi partager vidéos ou cassettes vendues. Il n’avait pas cette lecture pour discerner l’argent du Cbv et celui de la production. Il a une fois dit à une radion que je l’ai trahi. Ce qui est faux. J’ai appelé pour lui dire que je ne l’ai jamais trahi. On habitait ensemble. Il était Dj. Il m’avait hébergé chez lui dans une petite chambre. Comme j’avais une émission, j’ai senti un instant le besoin de déménager. C’était pour m’éloigner un peu de lui parce qu’il m’en faisait voir de toutes les couleurs. Je n’y étais pas parce que j’avais des problèmes de logement. Aussi, on n’était pas dans un luxe. On était à Grand-Yoff. On galérait ensemble. Quand il pleuvait, c’était les inondations. Heureusement que je garde de bons rapports avec sa famille. Aujourd’hui, il vit à l’étranger, je suis content pour lui.



En dehors de Gougou, beau­coup de rappeurs attaquent Fata. Qu'est ce qui se passe. Pourquoi vous ne vous entendez-vous pas avec vos collègues ?



Les attaques dont je suis vic­time c'est une stratégie de promo­tion. Pour devenir célèbre, il faut critiquer un artiste de renom. Je comprends bien ces rappeurs qui m'en veulent parce que je ne boxe pas dans la même catégorie qu'eux. Je fais bien mon métier. Étant un homme de défi, je cherche toujours à m'améliorer. Si je ne réussis pas dans un domaine, je préfère lâcher. Les Américains m'ont beaucoup influencé. J'ai fait un seul album solo qui a cartonné. Je l'ai fait aux Etats-Unis, avant d'amener une grande star au Sénégal. Prenez le cas de mon émission télé, Hip hop feeling. Pour vous dire que je fais des choses appréciées par le public. C'est normal que certains artistes m’en veuillent.



Parce qu'ils vous jalousent ?



Evidemment. Je n'ai fait de mal à personne. Je n'ai non plus criti­qué quelqu'un. Si en retour, d'au­cuns m'insultent, j'essaie de com­prendre leur jalousie. Ce sont des gens qui veulent se mettre à ma place et qui ne prennent pas le temps de bosser comme j'ai eu à faire avant d'en arriver 1à.



Que dites-vous à ces artistes que vous jugez de jaloux ?



Je leur suggère de faire comme moi. Si Fata fait une chose et que d'autres copient sur lui, le rap y gagnerait. La conséquence des querelles entre rappeurs est que le public finira par se désintéresser par ces histoires de gamins. Le pro­blème des rappeurs sénégalais, c'est que certains d'entre eux refu­sent le modernisme. Je vous donne un exemple, dans la maison où je vivais, ma chambre était inondée durant l'hivernage. Je mettais des briques en guise de passerelle. Mais il faut qu'on soit ambitieux. je respecte certes ceux qui vivent dans le ghetto, mais un rappcur qui gagne sa vie doit pouvoir amé­liorer son cadre de vie.

Le rap a une chronologie, un cheminement historique que tout le monde doit respecter. Et c'est dommage et les jeunes ne le com­prennent pas. Il faut qu'on aille se cultiver dans ce mouvement hip hop. Je dis toujours qu'il n'est pas question qu'un rappeur sénégalais ait l'audace d'insulter Dj Awadi par ce que tout simplement il a eu 1e privilège de signer dans de grandes maisons de disques. Ne parlons pas de ses voyages. Chez les Américains, on respecte le droit d'aînesse. Alors qu'ici, à chaque fois qu'on vous donne un micro vous insulter les gens. Rien qu'avec une maquette diffusé sur une radio avec la complaisance d'un parent, on se prend pour une star.



Certains critiquent les danses obscènes des filles dans les clips de rap...



Je n'ai jamais proposé un clip avec des danses obscènes. Par contre dans notre production avec Nix et Nubain's (rencontré chez Fata), on a vu des filles danser de manière osée. Parce que c'est une connexion. J'ai appris beaucoup de choses avec eux. L'artiste doit s'ou­vrir aux autres.



Depuis un certain temps, vous travailler à trois avec Nix et Nubian's, et certains mélomanes prédisent déjà une scission ?



Je demande aux Sénégalais de faire attention. Beaucoup de groupes se disloquent parce que les membres ont souvent des histoires d'argent. Ce qui ne sera pas notre cas. Chacun d'entre nous gagne bien sa vie. Ce n'est pas ce qui sera un blocage. Au-delà de la musique, on a des rapports confraternels. On va continuer à travailler selon nos emplois du temps respectifs. C'est-­à-dire au feeling. On est assez majeur. Ni la femme, ni l'argent ne disloqueront notre groupe. Nix est quelqu'un de discipliné. Nubians qui vit aux Etats-Unis est courtois.



El présidente, le président des rappeurs ?



Du tout, c'est trop lourd. Je ne peux gérer cela vu les problèmes du milieu.



Comment l'idée de faire de la télé vous est-elle venue ?



Je pense que le rap sénégalais a besoin de supports. C'est pourquoi je faisais free concept dans une radio de la place. Ce qui coïncidait avec l'ouverture de 2sTv. Le réalisa­teur Boubacar Bâ m'avait suggéré de le présenter à la télé. Il est sim­ple d'avoir une émission, mais le défi c'est de pouvoir s'imposer et de gagner un prime time.



La saison de Hip hop feeling a été bouclée par une plainte de Fata qui n'aurait pas respecté ses pro­messes de productions vis-à-vis du lauréat ?



Le lauréat a agi sous un coup de tête. Par ignorance, il a porté plainte contre moi. Il était convenu qu'on allait recommencer une troi­sième saison avant de l'envoyer en studio. Pour vous dire qu'on lui a téléphoné après qu'il a déposé sa plainte. J'étais son interlocuteur, mais il était impatient. À deux reprises, Tapha Diop et moi, l'avons joint pour une convocation.



Vous aurez quitté la 2STv ?



(Surpris) Je n'ai jamais quitté la 2Stv, ni porté plainte contre El Hadji Ndiaye. Ce sont des rumeurs. Mon père m'a interpellé là-dessus. Je reviens d'une réunion avec le patron de 2s. L'émission que vous avez suivie sur la Rtsl, je n'en étais pas le présentateur mais un invité. On m'interpelle de partout pensant que j'ai transhumé. Jamais. Je n'ai jamais eu de problème avec EIh Ndiaye. D'ailleurs, je prépare une nouvelle saison de hip hop feeling. Wake up, nous l'avons arrêtée parce qu'on y a décelé des séquences identiques à celles de l'émission de Keb's. II serait difficile pour moi de travailler pour une télé autre que 2Stv. Quand j'entends les gens raconter des histoires de jalousie entre collègues qui y règnent, je suis étonné. Parce que je m'entends avec tout le monde.



Après la musique, parlons à présent de votre vie de famille. Vous vous êtes marié, il y a huit mois de cela ?



Effectivement, j'ai épousé la fil­leule de Mbaye Dièye Faye, Amsatou. Mais, j'avoue que Mbaye est quelqu'un de bien. Je ne dis jamais ce que je ne sens pas. J'ai des beaux-parents magnifiques.



C'est Mbaye Dièye qui vous a vous a proposé sa filleule Amsatou ?



(Rires) Du tout, on s'est rencon­tré à Paris. La fille de Mbaye Dièye, Thiané m'a demandé de prendre une pose. Elles étaient ensemble. Elle m'a snobé. Je lui ai dit en raillant, « Jeune fille, tu me négliges, viens je vais t'épouser.» Je savais qu'elle était la cousine aux enfants de Mbaye Dièye. Elle s'est excla­mée : «me marier tu me vois épou­ser un rappeur ?» J'ai fait ma petite enquête. Je suis allée lui rendre visite. J'ai voulu l'amener à des res­taurants. Elle a dit niet. Pis, elle m'obligeait à rester cher elle. Je me suis rendu compte qu'elle avait une éducation autre que celle des filles que j'ai connues par exemple dans les boîtes de nuit. Il y avait un para­doxe entre ce que Mbaye Dièye Faye incarne et la manière dont il a éduqué ses enfants.



On a même dit que vous avez organisé un labane (séance de tam-tam organisée lors d'une cérémonie nuptiale pour rendre hommage à une fille vierge)... Ce rituel est devenu rare de nos jours?



Ce n'est pas moi qui ai organisé cette cérémonie nuptiale appelée labane. J'ai vécu quelque chose d'assez original avec ma femme. Très original même. C'est vrai que je suis moderne mais j'ai toujours rêvé d'épouser une fille vierge qui sera la mère de mes enfants. C'est vrai que j'avais connu d'autres filles avant elles, mais la maman de ses enfants, cela se choisit. Et cela doit obéir à des critères sélectifs. Cette histoire de labane, je ne voulais pas que les gens le sachent. Mais, ma belle-famille m'a contraint à res­pecter leurs coutumes. Je suis vrai­ment heureux d'avoir épousé une femme vierge. C'est une aubaine pour un orphelin comme moi. J'ai été ébahi. Mbaye Dièye Faye a bien éduqué, sa famille.



Il se susurre que vous lui avez offert une dot de 2 millions de francs ?



J'ai donné 15 mille francs à la mairie. Le fait de convoler en noces avec la fille qui m'a fait et de lui donner un cadeau en est une autre. Mais je ne vous dirai pas ce que je lui ai offert.



Les jeunes filles continuent de vous déclarer leur flamme ?



Si elles continuent à me faire la cour, c'est leur problème. J'ai ma femme. Je l'aime. C'est tout. Qui plus est, elle est jalouse.



Disons que vous avez arrêté de regretter votre ex-copine, Fatou Ndiaye devenue Mme Ndour?



Bouba Ndour ce qu'il a fait l'en­gage. S'il a épousé une copine que je lui ai présentée, c'est son affaire. II a le droit de faire ce qu'il veut de sa vie. Si nos rapports ne passent plus, c'est de son côté. Cela ne me dérange pas. J'ai fait une sortie parce que l'Observateur avait écrit que c'est moi qui ai présenté à Bouba Ndour sa deuxième femme. J'ai dit non, je n'accepterais pas qu'on me prenne pour un maque­reau. Je n'ai le complexe de per­sonne ni d'un patronyme.



Avant cette histoire, vous aviez des rapports avec Bouba Ndour ?



Naturellement avec la musique. J'étais proche du couple Viviane ­Bouba. J'allais chez eux.Ils m'ap­préciaient beaucoup. On se res­pecte beaucoup. Je garde les rela­tions avec Viviane Ndour. C'est ce qui était important pour moi. Il y a moins d'une semaine, j'ai déjeuné chez Viviane. Bouba Ndour, je lui ai présenté ma copine, il l'a chipée. Ce qui se passe ne me concerne pas. Je ne veux plus parler de cette fille car elle est maintenant la femme d'autrui. Je ne l'ai pas rap­pelée depuis que j'ai mis les points sur les i. J'étais quitte avec ma conscience. On dit que tout ce que j'ai c'est grâce à elle. C'est faux. Mes connexions avec les Américains, Fatou n'y est pour rien. Si c'était pour profiter, j'allais le faire. Mais, ce n'est pas mon genre. Je ne lui ai pris aucun sou.

source: Walf Gran Place

Article Lu 112061 fois

Dimanche 14 Juin 2009





1.Posté par kheus le 14/06/2009 23:57
nul 1981 aulieu de 1991.ok

2.Posté par AC le 15/06/2009 00:55
Mais quel cinéma pour crétin ! Et lui il était vierge ?

3.Posté par mature le 15/06/2009 05:21
el presidente bi dall doff rekh la, li c quand mm prive

4.Posté par salif le 15/06/2009 05:55
you stupid....ta vraiment pas de class tu es vierge toi pauvre batare!!!!!!!!!

5.Posté par ki le 15/06/2009 08:16
good dude be ur self

6.Posté par baltazar le 15/06/2009 10:02
Vraiment je savait pas qu'on peut etre aussi bete que le mot bete
purée patassse pommm pi terrre

ya des choses qu 'on ne dise pas waye fatta


à l'avenir tient bien ta langue
Wa salam

7.Posté par lol le 15/06/2009 11:14
salam bayiléne djambour sé po un connard et please fo po étre jaloux de lui l'expérience kil a vécu avec sa femme beaucoup ne vont pas le vivre avec leur dulcinée . Dans le monde dojourdhui ya de koi etre fier kan on épouse une femme vierge bien entendu ki na po eu recour a la chururgie de l'hymen.
Wasalam

8.Posté par AMINA le 15/06/2009 11:34
N'ECOUTE PAS CES RAGOTS RESPECTE BIEN TA FEMME ET QUE DIEU SOIT AVEC VOUS.

9.Posté par bibi le 15/06/2009 11:54
vierge ou pas cé pa no probleme le probleme en ai que tu l'aime et elle taime et que tu peut le satisfait au lit elle aussi du pareil au meme et etre heureux et que les filles qui ne sont pa vierges ont lhabitude de faire de bon menage ok et que qui va epouser sa femme pour dire qu elle né pa vierge tu entendra jamé au senegal ok fata nous sommes des senegalais on se connaissent

10.Posté par Hamid le 15/06/2009 12:41
Je pense que c'est tres important pour la fille de garder sa virginité jusqu'au mariage.
le Christiannisme et l'Islam prennent en exemple Marie(la meileure femme de tout l'univers) comme une femme devoué et preservatrice de sa virginité.

"... et Allah a cité en parabole pour ceux qui croient, la femme de Pharaon,...de même, Marie, la fille d'Imran qui avait préservé sa virginité; Nous y insufflâmes alors de Notre Esprit. Elle avait déclaré véridiques les paroles de son Seigneur ainsi que Ses Livres : elle fut parmi les dévoués "
Coran(AT-Tahrim v11,12).

Si nous senegalais,pratiquons correctement nos religions toutes les filles seraient vierges.
Mais je peux pas ne consevoir un mec qui fait de l'adultere et veut epouser une vierge. c vraiment paradoxal

salam

11.Posté par malcom le 15/06/2009 13:11
t'es sure qu'elle est vierge!!!!
De nos jours on ne peut jurer sur personne

12.Posté par Moussa le 15/06/2009 14:29
"Je pense que c'est tres important pour la fille de garder sa virginité jusqu'au mariage.
le Christiannisme et l'Islam prennent en exemple Marie(la meileure femme de tout l'univers) comme une femme devoué et preservatrice de sa virginité"

Hamid,
tu penses que cela s'applique au femmes seulement? Je pense qu'Allah est Justice. Il faut plutot encourager Garcons et Filles a respecter les preceptes de l'Islam et a preparer la vie d'apres c'est tout. Mais quand je vois Fata dire" C'est vrai que j'avais connu d'autres filles avant elles, mais la maman de ses enfants, cela se choisit.", tu te rend compte qu'on a variment du chemin a faire concernant l'education des garcons au Senegal.

Qu'Allah nous mene sur le Droit Chemin, amiin.

13.Posté par didi le 15/06/2009 14:35
BON COURAGE! IL NE FAUT PAS AVOIR PEUR DE DIRE LES CHOSES COMME ELLLES SONT. CELA FAIT PARTIE DE NOS COUTUMES DE PREFERER AVOIR UNE FEMME VIERGE KOU KO CI AMOUL SA AFFAIRE LA MAIS DE GRACE BAYYI LEEN FATA§ IL BOSSE SUPER BIEN CE GOSSE!
BIG UP A TOI ET A TON EPOUSE. QU'ALLAH VOUS GARDE ET VOUS PROTEGE

14.Posté par nesta le 15/06/2009 14:38
j aime bien fata mé doule rek la meune la fille est loin d etre vierge je la conné bien mm attention dé

15.Posté par dutheboss le 15/06/2009 15:30
el presidente le best ya des cons ki ecrivent ceux kil veulent mai nak bou gni wakh si yaw rek dafa fek ga nek dara ils sontt jaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa tes le meyeur de tous diap rek bagna bayi yay lassssssssssssss
ke dieu vous donne le plein de bonheur dan votre demeure conjugale chui de tou coeur avec tw fata
begueeeee rek
dutheboss from V.I.B-elegance

16.Posté par michelle obama le 15/06/2009 16:13
Quel Con....!!!!!!!

17.Posté par ninouche le 15/06/2009 18:05
Je ne vois vraiment pas de mal à ce que clame haut et fort la fierté qu'on a d'avoir épousé une femme vierge.
Soyez pas jaloux, je suis de tout coeur av lui ya rien de privé sur ça, c'est une fierté chez la femme et pour le mari.
Je leur souhaite un heureux ménage, qu'Allah les préserve de Satan et des jaloux.
Vive la chasteté, aussi bien chez les femmes que chez les hommes bien sur.

18.Posté par whisky le 15/06/2009 18:23
en tant que psycho-pedogogue ce soi-disant rappeur a des problèmes mentaux

19.Posté par style le 15/06/2009 18:36
dit donc c'est bien çà!!!! Depuis quand l'éxibition de la vie privée devient un moyen de réglement de compte.Je suis désolé FATA mais tu me déçois grave!!!! pourtant tu gére bien dans ce que tu fait. Ta fiérté male t'a fait passé pour un con!!!! RELéVE TOI VITE BOY!!!!!!

20.Posté par shaq le 15/06/2009 20:33
Vierge est IMPORTANT

21.Posté par kikou le 15/06/2009 21:09
mais c'est vrai ca existe belle et bien moi j'ai 30 ans toujours vierge de grace nous les filles gardons notre virginité

22.Posté par bigt le 16/06/2009 03:55
ok fata moi je vous aimes bien et je discutes pour toi quan on vous parle des male come koi ta trahir tes amies sa mais fais male. fi mome bayi nga sa loxo koi fils la vierginite c quel choge de sacre on ne le publie pas meme le labane c pas bon c dangereus, la prochene foi il fau bien penser avnt de parle, et aussi pense qui t'aime bien mec, ok peace si kaw si kanam

23.Posté par swa claire le 16/06/2009 13:13
kikou danga dof resté vierge jousc au age avançe cést de la folie en plus vous restez tous les temps stressée e nerveuse ransegne twa e marie twa avan qu'il swa trop tard

24.Posté par vito le 16/06/2009 16:10
kheus. c tw ki est nul. 1991 date de disparition de sa grand mére. la prochaine fois essaie de remuer ta langue

25.Posté par tidiane kandji le 17/06/2009 19:43
ducourage fata dieux est juste

26.Posté par ndeye le 19/06/2009 19:35
ça c'est kon apelle étre naturel, Fata n'a fait ke répondre avec franchise les questions kon lui a posé;dites plutot aux journalistes d'éviter d'enter dans la vie privée des gens.franchement Fata je t'encouarge à persévérer sur cette lancée, tu es jeune , ambitieux et honnéte, t'occupe pas de ses salauds jaloux,ils t'envient et aimeraient surtout étre à ta place.on va pas parler d'eux car ils sont pas des stars alors ke toi oui.
laisse les derriéres..........
PEACE and SUCCES

27.Posté par ramzes le 23/06/2009 22:30
he fata c negro je kiff ta muzik.Fait pas attention aux jaloux car com dit l ivoirien les jaloux vont maigrir.jai envis de parler avec toi c important: ramzes25@live.fr

28.Posté par ndiaye le 25/06/2009 14:19
Je ne vois pas ce qu'il y'a de mal à ce qu'on le dise lorsqu'une femme est vierge.
On lui a posé une question, il a répondu par la vérité. Que voulez-vous ? qu'il mente ? qu'il dise qu'elle n'est pas vierge alors qu'elle l'est ?

Franchement les gens sont trop compliqués, si vous avez quelque chose contre lui, dites le serieusement au lieu d'user de prétextes.

Je trouve son discours tout à fait pertinent. Rien à dire machalah.

29.Posté par tapha le 27/06/2009 15:02
fata je t aime tre bien je te souhete bon mariage y as des filles qui n on pas vierges et pourtent demain on peut guarder leur foier tres bien

30.Posté par tapha le 27/06/2009 15:06
fata y as des filles qui sont vierge m ais attations une foie qu ont n as trouvè marie on commence a sortir de gauche a droite . vierge ou pas c pas importent avent de l epouser tu le connè et tu l aime et elle aussi

31.Posté par ndeye& le 19/07/2009 14:34
je te rejoins ndeye fata n'ecoute pas les jaloux avance dans ta direction et aide et soutiens si possible ta soeur viviane.vous etes des courageux.
respecte surtout ta femme il ya des hommes qui aimeraient etre a ta place.
jai epousé un homme blanc et jetais vierge il a ete le premier.il ny connais rien pourtant il a ete tres fier de sa femme et il n'arrete pa de le dire.
music: tu as de gros potentiel et utilise les pour reussir et ne t'occupe surtout pas des jaloux et de tous ce qui te mets en retard.il faut juste savoir ces priorités et savoir faire les bons chox et sans regrets.
JE te respecte et t'admire.je suis egalement orpheline et j'ai su m'en sortir pour aider les autres.
mes respects

32.Posté par marie le 29/11/2009 16:30
c normal on lavé oublier é bon pour ce montre il invente ca ca ne nous interesse pas é combein de fille ta deviergé fata

33.Posté par awa le 06/01/2010 17:21
franchmen sa c des chose prive on sen fou completemen c ta music ki ns interesse personelmen sa me derangeré kon parle de ma vierginité c pa tri jolli c moch mm ell es vierg tt le monde le c et metna esse de le garde kw kel p8ss faire si nn sa te detruira tn imag bn courag

34.Posté par nella le 20/01/2010 17:08
je te souhaite tout le bonheur du monde Mustapha que dieu te bénis toi et tout ta famille je conné rien de toi continue ton chemin ne te retourne pas soit fier de ta femme cet pas tout les jours qu'on vois sa et ta de la chance d'avoir épousé une femme vierge je vous adort et que dieu vous protège ciao

35.Posté par sana le 05/08/2010 01:00
vraimen c pa genti c k vou dites on dirai k vous parlé a un etranger mais fata il est kameme senegalais kou méér boko fata we love ya seul les connard peuv te critiker

36.Posté par mister pi le 06/12/2010 18:48
wlabok fata lou la nekh def ya tey
PEACE AND LOVE SENEGAL EN AVENT

37.Posté par mister pi le 06/12/2010 18:50
DEF TEUT SENEGAL DIEUM KANAM
EL PRESIDENTE FAIT LUI LAMOUR COMME IL FAUT A CETTE PUTE

38.Posté par Mame Diarra le 11/12/2010 18:31
je te souhaite tout le bonheur du monde. ne fait pas attention a ses indisplinés. oci pardonne les adouna amoul solo. ne te décourage jamé dans la vie bcoz niit kou bakh dou niaki noone. so i'm very proud of you. kissssssssssssss

39.Posté par Nayé loucard le 11/12/2010 18:39
slt fat nécoute pa lé gen li nak dalay gueneu yok diom rek nakh nieup am ay none bou léne déguelou continu tn chemin rek lépay bakh inchagod. we love you.

40.Posté par dou le 12/06/2011 21:32
ils sont jaloux de toi phata thi kaw ci kanam ci lou bakh




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State