Référence multimedia du sénégal
.
Google

ENTRETIEN AVEC HENRY CAMARA: ''Il faut oublier Le match contre la tunisie''

Article Lu 1524 fois

Henry Camara fait un constat amer du match nul (2-2) contre la Tunisie, mercredi dernier au Tamale Sports Stadium. L’attaquant des “Lions“ qui est entré à la 60e minute à la place de Frédéric Mendy, estime que l’équipe nationale du Sénégal a pris une mauvaise habitude de se faire rejoindre à chaque fois qu’elle mène à la marque. Par la même occasion, le lapin-flingueur demande au public de rester mobilisé derrière sa sélection, malgré la déception et implore en même temps à ses coéquipiers de rectifier le tir. L’Envoyé spécial de Sud quotidien a accroché le sociétaire de West Ham, en marge de l’entraînement des “Lions“ hier, jeudi 24 janvier. Sans détours, le recordman sénégalais en participation dans une phase finale de Coupe d’Afrique des nations, s’est prêté à ses questions. Entretien…



ENTRETIEN AVEC HENRY CAMARA: ''Il faut oublier Le match contre la tunisie''
Avec le recul, comment analysez-vous le match face à la Tunisie ?

Je pense que nous avions une victoire à notre portée. Nous étions très déterminés pour enregistrer notre première victoire. C’est pourquoi, je considère que ce résultat est une défaite pour nous. Parce que mener au score et se faire rejoindre à moins de 10 minutes de la fin, c’est très amer. Maintenant, ce qui est fait, est fait. Il faut oublier ce match et se concentrer sur la prochaine rencontre de dimanche contre l’Angola.

Vous ne regrettez pas en tant qu’attaquants d’avoir manqué les occasions de tuer le match ?

Bien sûr que si. Je ne parle même pas de la seconde mi-temps que nous avons dominée de bout en bout. Mais nous aurions dû aussi marquer deux buts depuis la première. En seconde période, nous avons raté plusieurs occasions. Peut-être que si nous avions mis la balle au fond des filets, on ne serait pas déçu. Mais ne perdons pas de vue que c’est le football. Aujourd’hui ça marche, demain ça cale. Souhaitons que Dieu nous donne la force de pouvoir reproduire ce même match contre l’Angola, dimanche, avec plus d’efficacité.

Concrètement, comment entrevoyez-vous le match contre l’Angola ?

Ce n’est pas une équipe qui nous fait peur. Nous la respectons. Il faut aussi remarquer que c’est une sélection très athlétique et physique. D’ailleurs, c’est une grande surprise actuellement dans le football africain. Mais je ne pense pas que nous ayons à craindre une quelconque sélection en Afrique en ce moment. Ce sont les autres qui doivent craindre le Sénégal. Pour ce, il faut que nous redoublions d’efforts et de courage et jouer comme des professionnels que nous sommes. Parce que ce n’est pas normal qu’à chaque fois que nous menons au score, nous nous fassions rejoindre. Contre la Tunisie, nous avons fait le plus difficile. Réussir à égaliser et ensuite reprendre l’avantage. Nous avons manqué de concentration. Nous avons tenu une réunion ce matin (hier, Ndlr). Nous avons discuté entre nous. Et j’ose espérer que cela ne va plus nous arriver. Il faut mettre les bouchées doubles pour l’Angola et assurer la qualification.

Ça commence quand même à devenir inquiétant. les attaques manquent d’efficacité et l’équipe encaisse des buts. Ce fut le cas contre le Maroc en France, contre la Namibie à Dakar, face au Bénin à Ouagadougou et mercredi devant la Tunisie ?

C’est un constat qui ne nous plait pas du tout. A chaque fois que nous sommes devant, l’adversaire finit par nous rejoindre. Mais je crois que le coach va rectifier le tir. Il a fait un travail vidéo pour déceler toutes les erreurs aussi bien offensives que défensives. Mais, je dois préciser que ça, c’est le travail du staff technique. Nous joueurs, il nous appartient une fois sur le terrain, d’exploiter les opportunités. Parce que football est plein de surprises. Hier, (mercredi, Ndlr), la Tunisie n’a eu que deux frappes et c’étaient des buts. Nous avons eu toutes les occasions d’en faire autant. Personne n’ose dire que nous n’avons pas joué. Nous avons fait un très grand match. Nous étions nettement supérieurs à la Tunisie sur le plan du jeu. Ça fait longtemps que nous n’avons pas eu autant d’occasions dans un match. Maintenant, il ne faut pas se décourager. Je lance un appel à tous les Sénégalais pour qu’ils restent mobilisés derrière nous. Ce n’est pas le moment de lâcher l’équipe. C’est vrai qu’ils ne sont pas contents. Mais j’ai de l’espoir.

Source: Sud Quotidien

Article Lu 1524 fois

Vendredi 25 Janvier 2008





1.Posté par fire le 25/01/2008 10:53
c a vs maintenent d ns faire oublier c match et d faire taire "Wax kati" comme l dit 1 proverbe wolof "keur bouki niacoule thiox"

2.Posté par WEUZA le 25/01/2008 10:59
DIADIEUF HENRY C BIEN DIT
LA COUPE VIENDRA INCHAALAH

3.Posté par bella le 25/01/2008 19:01
bravo je suis une fan's nous som derriére vous il faut redoublez d'effort ca ira inchalla courage


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 14:08 Ronaldo-Messi, des échanges surprenants

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State