Référence multimedia du sénégal
.
Google

ENTRETIEN AVEC AMINATA LÔ DIENG: « Il n’y avait eu ni injures ni bagarres entre Awa Ndiaye et moi »

Article Lu 13224 fois

Les murs de la capitale ont beau bruire de rumeurs faisant état d'une bagarre entre elle et sa collègue Awa Ndiaye, ainsi que d'injures qu'elle aurait abreuvées cette dernière, mais la ministre des Sénégalais de l’Extérieur et du Tourisme jure sur tous les Saints qu'il n'en fut rien. «Contrairement aux informations publiées par la presse, il n'y a jamais eu de bagarres à Pikine encore moins d'échanges d'insanités entre ma meilleure amie, Awa Ndiaye, et moi», soutient Aminata Lô. D'ailleurs, elle en est si convaincue que, dit-elle, si tel était le cas, le président de la République les aurait sanctionnées, sans état d'âme, car Me Abdoulaye Wade n'est pas un dirigeant, qui laisse prospérer ce genre de comportement qui n'honore pas la République.



ENTRETIEN AVEC AMINATA LÔ DIENG: « Il n’y avait eu ni injures ni bagarres entre Awa Ndiaye et moi »
L'As : La quinzaine nationale de la Femme est en train de battre son plein. Quelle appréciation faîtes-vous de cet événement annuel ?

La quinzaine est une tradition organisée par le ministère de la Femme. C'est une occasion offerte aux femmes du Sénégal, sans distinction politique, de se rencontrer au niveau des régions, de communier, d'évaluer le mou­vement féminin et de faire des propositions concrètes allant dans le sens d'améliorer leurs conditions de vie. C'est, égale­ment, un moment pour les fem­mes de recevoir un appui matériel de la part de leur ministère de tutelle afin de réaliser leurs pro­jets. Donc c'est un moment fort pour toute la gent féminine.

Toutefois, il faut que nous, femmes, évitions de mettre à nu les soubassements politiques, lors de la quinzaine nationale des femmes. Certes, entre la politique et le développement, il y a un trait d'union, parce que les femmes, qui s'activent dans la politique et dans le développement, se retrou­vent autour de cette manifesta­tion, mais je souhaite que la quin­zaine nationale soit moins politi­sée, moins folklorique et qu'elle soit l'occasion pour toutes les femmes du pays de communier. Il faudrait qu'il y ait plus de solida­rité entre nous, d'autant que le thème de cette année c'est l'accès des femmes aux centres de déci­sions. Il y a plus de 50 % de fem­mes au Sénégal, donc on ne peut pas concevoir de projets ni de programmes de développement, sans les y associer. Cependant, il faudrait qu'elles soient mieux préparées à prendre les bonnes décisions, qu'elles soient mieux averties pour accéder au centre décisionnel. Et, nous, qui avons la chance, déjà, d'avoir accédé à ce stade décisionnel, devons aider nos camarades, en les encadrant et en les appuyant. Car, là où nous sommes aujourd'hui, grâce à la confiance du président de la République, nous représentons toutes les femmes du Sénégal et notre devoir est de les aider. II faut plus de solidarité entre les fem­mes et que celles-ci ne soient pas l'instrument politique des hom­mes, qui nous valent parfois des dualités très fortes. Plus les fem­mes de qualité accèdent aux cen­tres de décision, mieux ce sera pour toute la gent féminine du Sénégal.

A Pikine, la semaine dernière, la quinzaine a suscité beaucoup de commentaires. Quelle est la rai­son de toute cette polémique ?

Franchement, je ne voulais même pas en parler, mais je crois qu'il est bon d'apporter quelques précisions par rapport à tout le bruit que cela a suscité. Le pro­blème c'est qu'on a voulu politiser l'événement, et ce ne devait pas être le cas. J'ai été d'autant plus étonnée qu'on a dit qu'il y avait eu des bagarres et que j'ai été giflée. Ce qui est tout faux. D'abord, il n'y a pas eu de bagarres, même s'il y a eu une coloration très politique de la quinzaine, avec les deux sen­sibilités nettement définies et qui sont conduites par le maire Daour Niang Ndiaye et moi-même. Mes militants étaient venus très nom­breux, pour accueillir la ministre de la Femme, tout comme les libéraux appartenant au camp de Daour Niang Ndiaye étaient sur les lieux. Il y a eu un peu de rivali­tés politiques sur le terrain. Et, quand ma collègue Awa Ndiaye est arrivée sur la tribune aména­gée pour la circonstance, elle m'a interpellée sur la coloration politi­que de l'événement. Nous avons eu des échanges, qui étaient loin d'être méchants. Puis des deux camps, certains militants se sont levés, pour échanger des propos, qui, cette fois-ci, n'étaient pas du tout tendres. Enfin, c'est ce qui a créé un cafouillage dans la tri­bune officielle. Elle ne m'a jamais giflée, tout comme je n'ai nulle­ment levé le plus petit doigt sur elle. Mieux, à aucun moment, je ne l'ai abreuvée d'injures. D'ailleurs, au Sénégal, il n’existe pas une créature, qui ose me regarder dans le blanc de l'oeil, pour me gifler. Je ne suis pas une personne à qui on administre une gifle. Awa Ndiaye est une soeur et une collègue, avec qui j'entretiens de bonnes relations. Nous som­mes très amies, récemment, nous sommes parties ensemble en Italie. Aussi, je pense que le prési­dent de la République sait que ma collègue et moi entretenons d'ex­cellentes relations. Malheureusement, mes adversai­res politiques ont voulu l'utiliser pour créer un supposé différend entre nous, mais c'est peine per­due. Je ne pense même pas que vu le respect que nous vouons au chef de l'Etat, nous puissions nous offrir en spectacle publique­ment, comme l'a relayé la presse. Ce genre de comportement ne cadre pas avec l'éducation que ma famille m'a inculquée.

Vous militez à Pikine, où les requins libéraux bouffent cru les petits poissons. Comment comptez-vous vous y prendre, pour survivre sur le plan politique ?

Je suis dans le Parti démocrati­que, depuis 23 ans, et j'ai fait mes premiers pas, en politique, à Pikine. A ce moment, j'étais conseillère municipale dans la localité, présidente de commis­sion, et je n'avais que 20 ans. Donc, je connais le terrain politi­que et personne ne peut me l'ap­prendre. J'ai été dans toutes les structurés du Pds. Mais, quand j'ai été nommée ministre dans le gou­vernement et que j'ai apprécié le bilan éminemment négatif du maire de la ville, je me suis dit que Pikine ne mérite pas un dirigeant comme Daour Niang Ndiaye. Certes; j'aurais pu ne pas présen­ter ma candidature, mais je ris­quais de fuir mes responsabilités, car, demain, l'histoire me jugera. Ainsi, j'ai estimé utile et responsa­ble de poser ma candidature, avec un programme ambitieux tenant compte de l'environnement, des inondations, de la pauvreté, ainsi que de tous les maux, qui sévis­sent à Pikine. Et, je rends grâce à Dieu, puisque toutes les popula­tions des communes d'arrondis­sements se sont engagées, pour mener, avec moi, ce combat pour le bien-être de la cité. C'est ce qui me réconforte davantage. Aussi, je persiste et signe que je poursui­vrai le combat pour le départ de l'actuel maire, advienne que pourra. J'ai mis en place une stra­tégie, qui est en train de porter ses fruits. Et, quand certains se sont mis à épiloguer sur une supposée bagarre entre ma collègue Awa Ndiaye et moi, ils auraient dû se demander pourquoi le maire Daour Niang Ndiaye n'a pas eu le courage de prendre la parole. Car; s'il n'a pas fait un discours, ce jour-là, cela veut dire qu'il y a un monde fou qui l'aurait empêché de s'exprimer. Je remercie encore une fois les populations de la localité, qui ont compris ma vision de réformer, de changer le visage de Pikine et de moderniser cette ville-là, qui me tient à coeur. Les anciens du Pds, les chefs de quartiers, les imams, les mouve­ments de jeunes se mobilisent toujours derrière moi, et toutes les manifestations que j'ai organisées l’ont prouvé. Rien ne m'arrêtera, s'il plait à Dieu.

Propos recueillis par Daouda THIAM

Source: Las

Article Lu 13224 fois

Mercredi 7 Mai 2008





1.Posté par DIO le 07/05/2008 12:45
IMBECILE TU DIS AU SENEGAL IL N'EXISTE PAS UNE CREATURE QUI OSE TE GIFLE DONC ON TE GIFLE EN EUROPE ET AUX ETATS UNIS SALE PUTE.RAPEL TOI DES ANNEES QU'ON A PASSé EN BELGIQUE MAIS TU AS DE LA CHANCE JE NE VEUX PAS TOUT DIRE..

2.Posté par oumou le 07/05/2008 12:58
je remarque certaines contradictions dans les différentes interviews de madame la ministre, mais bon! ganaw ayy diam...

3.Posté par joe sylla le 07/05/2008 13:31
purée c grave ah non g oublié c le gornzement de l alternance

4.Posté par Barack obamah le 07/05/2008 13:31
Soit c les journalistes qui mentent soit c elle.
En tous cas koumou ci done vs vs foutez de la gueule des gens

5.Posté par DOYNA le 07/05/2008 14:25
Messieurs les journalistes arrêtez de nous divertir depuis une semaine avec cette affaire. Désormais pour vous tous les moyens sont bons pour écrire un papier, nous voulons lire de l'actualité alors vous êtes bien gentil mais on en a assez entendu comme çà avec lesministres Dieng et Ndiaye. Tantôt les joues ont chauffées et tanôt elles se sont caressées...

6.Posté par robert le 07/05/2008 14:43
enlever les lunette plaise

7.Posté par diatta ndiaye le 07/05/2008 15:09
Grand DIO ca vous avance à rien d'insulter cette femme.Il ne mèrite pas ca. C'est une femme marièe qui s'occupe bien de son foyer .....Salam .

8.Posté par creation site internet le 07/05/2008 15:42
participer à l'enregistrement de l'interview d' ALIOUNE MBAYE NDER

CELA SE PASSE SUR LERUFISUOIS.COM VOUS SOUHAITEZ POSER DES QUESTIONS VOTRE CHANTEUR ALORS A VOS MAILS contact : lerufisquois@gmail.com

9.Posté par VIEUX DIOP ITALIE le 07/05/2008 16:18
Mme. Le Ministre, est considérée par beaucoup d’analystes politiques comme une des femmes politiques les plus brillantes de toute l’Histoire du Sénégal. Elle bénéficie d’une très grande habitude de la scène politique. Ministre des S.E. et du Tourisme est un exemple pour la jeunesse Sénégalaise. Elle est une intellectuelle de grande qualité qui a des connaissances et des compétences de reflexions appréciées partout dans le monde. Voici une dame de fer!!!
Nous sommes fiers du President wade !!!
Vieux Diop, mdiop682001@yahoo.fr

10.Posté par acd le 07/05/2008 16:59
Doyna, tu n'es obligé de lire les papiers que font les journalistes. Si ca t'interesse pas, ne les lis pas. C'est si simplement que ca.Quand á Vieux Diop, je crois qu'il cherche qqc chez cette dame qui a son "deug en pharmacie" et dont on nous disait qu'elle est chimiste, alors qu'elle n'a appris ce qu'on appelle en europe la cosmetique. Et c'est une formation que font les gens qui n'ont pas les capacites intellectuelles de faire des etudes. que personne ne vienne me dire que les diplomes sont pas importants pour diriger quoi que ca soit. Ce sont en gral, ceux qui n'ont rien qui le disent. Si Wade essaye de denigrer des citoyens comme Niasse, Dansk et autres, pour "leur d'etudes", il n'a qu'a regarder autour de lui. Des falsificateurs, des gens qui gonflent leur CV, c'est au PDS qu'on les trouve: Aminata Lo, Farba Senghor... Ce n'est pas rien qu'il est alle chercher des intellectuels dans le PS pour les faire transhumer. Diatta Ndiaye, si cette dame est femme mariee, elle est aussi une femme publique, donc elle ne peut eviter d'etre la vible de certains.
Oumou, je suis parfaitement d'accord avec toi. J'ai entendu l'entretien sur Ocean FM, a comparer avec celui-la, il y a une difference enorme. Un ministre á qui l'on demande, si elle se sentait bien apres les evenements connus et qui repond "je ne suis pas enceinte, tout le monde le dit, mais je ne suis pas enceinte" montre le degres d'intelligence de celui-ci.

11.Posté par abdoulaye wade le 07/05/2008 16:59
vieux diop c'est trés malin de laisser votre email
je vous consulterai pour mon prochain gouvernement. kou wakh lou bakh rek am lou bakh

12.Posté par abdoulaye wade le 07/05/2008 17:27
acd yow rek yama bagne mé grawoul man may de toute facon présidentman may président man may président man may président .................................... sone na sakh

13.Posté par karité wade le 07/05/2008 18:24
sokhnaci yameuneu doul!!!j'ai écouté ton interview sur océan fm le lendemain de cette histoire et ce que tu dis aujourdhui est complétement différent de ce que tu avais dit lors de cet interview.cessez de prendre les sénégalais pour des moutons
dit plutot que ablaye wade vous a remonté les bretelles et vous avez changé de version!!salopes que vous etes!!!!

14.Posté par ngarou le 07/05/2008 18:51
karité wade c'est vous la salope ou le salop. Qui vous dit que c'est pas le journaliste qui ment. Il faut croire à ce vous avez entendu à la radio, là c'était le ministre qui parlait de sa propre bouche.Mais ici c'est les journalistes qui ont écrit et ils écrivent n'importe quoi vous le savez très bien. Au lieu donc d'insulter des gens gratuitements, cette ministre ne vous a rien fait.
Quand à DIO, arrête d'être méchant, moi même j'ai vécu en Belgique et je sais ce qui se passe là. La ministre t'a peut être laissé là bas en train de galérer, pauvre, (si jamais même tu l'as connu, la plupart des gens entendent qu'elle vivait en Belgique et ils se permettent de tout raconter)elle a eu un poste de ministre alors qu'elle débrouillarde en Belgique, c'est ça qui vous fait mal. Si ellle a choisi de faire des études en cosmétique c'était pour pouvoir travailler en même temps faire des études car elle était soutien de famille. Donc, même si vous avez plus de diplôme que elle, vous n'avez pas la chance comme elle, c'est sa maman qui a travaillé dure pour qu'elle bénéficie de ça et vous DIO, vous maman n'a rien foutu, elle a été pute et vous êtes un vaurien.
Arrêtez d'être méchant, laissez-la faire son travail, c'est sa chance même si elle n'a pas de diplôme si dieu qui a voulu qu'elle ait ce poste, vous ne pouvez rien y faire. Encore une fois de plus arrêter de croire à ces journalistes. Elle a dt sa version à la radio, c'est elle que vous aviez écouté et non un journaliste donc vous devez croire à ça et non à cet article.
Wa salam

15.Posté par karité wade le 07/05/2008 19:51
quel con ce ngarou mon vieux!!!!! y'a vraiment des bornés dans ce pays!!!! pauvres de nous!!!!!!

16.Posté par l'editeur le 07/05/2008 20:06
chers amis l'autre j z vs avé dit k tt ça eté fo . rien né vrai . c walf quotidien ki avé donné l'info.mon ami un body guard de la ministre mavé dit ke cété des mensonges et kil ne laissé personne s'approcher de la min a fortiori la gifl . il etait trés surpris de voir les gens parler idiotement. il faut noter cepdt k la presse livre certes des infos mé kkfoi elles st erronées, fausses .ne croyez pas a tt ce k dit la presse. moi je suis journaliste et je deplore vment ce fé .en tout cas nous à lobs ns avons pas mentionnes des gifles .

17.Posté par ngarou le 07/05/2008 20:35
c'est toi le patron des cons, des arrières grands parents jusqu'à toi vous êtes des attardés

18.Posté par ngarou le 07/05/2008 20:43
Bon je réponds à karité wade bien sûr, j'ai oublié de mentionner son nom. Donc je répète c'est toi le con, tu ne comprends rien. Tes arrières parents jusqu'à toi vous êtes tous des attardés.
Avant de dire des betises sur les commentaires, regarde bien ce que tu dis. Tu crois plus à ce quelqu'un a écrit que ce tu as entendu directement de la bouche de la personne. Au moins tu restes neutre au lieu d'insulter la personne. Plus bête que toi, je meurs.

19.Posté par scorp le 07/05/2008 21:00
looooooooool. thiey xibar
karité wade et ngarou en guerre
acd moderateur(trice).

*********************************************************
Xalass!

20.Posté par karité wade le 08/05/2008 00:19
ngarou je capitule gagné nga!!!
PARDOOOOOOOONNNNNNNNNN mille fois!!!
beurri hisoire ba dééé

21.Posté par Laye le 08/05/2008 02:38
Franchement elle nous emmerde avec ses sorties et ses explications a n'en plus finir. Shut up, you talk too much, have zero class, and frankly, vous n'etes pas honnetes. Quel culot de se contredire et a la radio, et dans les journaux? Prenez votre PM et votre PR et votre mari pour les cons et naifs qu'ils sont, gnoun mom kham ne gnoula. Visiblement, vous cherchez a vous rehabiliter mais vous ne faites que vous enfoncer. Demal diangui toubab, OK? Complexee bi nga done.

22.Posté par kiki le 08/05/2008 10:37
Nom du ciel, peut-on nous enlever cette vilaine photo de la ministre. Journalistes, sarakh len niou setal niou photo benen bou tané bok...

23.Posté par Senegal le 08/05/2008 11:32
Madame à voir ta bouche à la télé sur les images de la rencontre de Pikine on sent nettement qu'on t'a giflé

24.Posté par Laye le 09/05/2008 01:34
On en a marre de toutes vos interventions, madame la ministre. Vous mentez, et vous le savez bien. Aucune qualification, sans classe, et vraiment trop pankk et trop bavarde. Prenez exemple chez certaines de vos consoeurs, sages, intelligentes et pas tenues coute que coute de prouver leur bonne foi. Vous vous contredisez, en plus, ce qui fait de vous une moins que rien. Djigueen kalaass way, waye def di weddi! Ak sa gnaway bi

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State