Référence multimedia du sénégal
.
Google

ENQUETTE - SAINT-LOUIS : Les mariages mixtes font rêver les jeunes

Article Lu 1920 fois

A Saint-Louis, ville touristique par excellence, plusieurs dizaines de mariages entre un « Européen et une autochtone » sont célébrés chaque année. Même si l’amour est parfois au rendez-vous, il ressort, la plupart du temps, que la recherche d’une situation meilleure sous d’autres cieux est à l’origine de ces unions qui font rêver particulièrement les plus jeunes.



ENQUETTE - SAINT-LOUIS : Les mariages mixtes font rêver les jeunes
Avec son patrimoine diversifié, Saint-Louis est en passe de devenir le point de ralliement des Occidentaux, hommes ou femmes, jeunes ou vieux, qui, après des années de travail, viennent s’établir dans cette vieille et belle cité. Au détour des nombreuses ruelles du centre ville, il est fréquent de rencontrer de vieux Européens, hommes ou femmes, au bras de fils du terroir à peine sortis de l’adolescence. Ces couples sont assaillis par des vendeurs de souvenirs et des talibés. Si ces scènes dérangent et heurtent la sensibilité de certains, elles sont par contre loin de frustrer la majorité des jeunes qui ne rêvent que d’en être les acteurs principaux. Pour nombre de personnes, l’amour ne connaît ni l’âge, ni la couleur de la peau et encore moins les frontières. « Je ne vois aucun mal à sortir avec une de ces dames », estime sans gêne Kh. D., un Saint-Louisien de 25 ans qui vit depuis deux ans avec une Européenne de 61 ans. « Certains vous diront sans doute qu’ils sont contre ces genres d’union. C’est simplement parce qu’ils ne sont pas à ma place. Je suis sûr que, s’ils avaient l’opportunité d’avoir une compagne de 80 ans, ils n’auraient pas un jugement négatif sur ces unions », déclare-t-il avec un brin d’humour. Ce ne sont pas seulement les vieilles personnes venues d’Europe qui ont trouvé refuge dans cette ville connue pour son hospitalité légendaire. Les jeunes européens sont aussi dans le tempo et commencent à prendre goût à ce brassage interculturel. Aujourd’hui, le mariage mixte est en train de se développer à grande vitesse. Beaucoup de gens trouvent qu’il est la réponse évidente à leurs problèmes, le seul moyen d’accéder à un meilleur statut social. A Saint-Louis, deux jeunes filles sur dix ne rêvent que de rallier l’Europe. Le moyen importe peu et, pour elles, le mariage mixte en est un. Peu importe le conjoint, qu’il soit jeune ou vieux, beau ou vilain. Seul le résultat final compte à leurs yeux. « Les gens ne comprennent pas que la plupart du temps, ce type de mariage qui est basé sur l’intérêt avorte.

Car il n’est pas motivé par l’amour. Même si elles arrivent à se marier, une fois arrivées en Europe, elles se rendront vite compte que la vie n’est point ce rêve qu’elles s’étaient toujours imaginées. Car la vie au Sénégal est très différente de celle en Europe. Il leur faudra s’adapter aux réalités et ce n’est pas toujours chose aisée », soutient Collé Ndiaye, qui est très réticente. Même son de cloche du côté de Fatimata Diallo qui recommande aux filles de son âge d’être très prudentes dans ce genre de relations. « Il faut prendre le temps de bien connaître son partenaire. Ce que les gens ne font pas. Ils sont pressés de partir. Ils peuvent vous promettre la lune, mais une fois que tout est bouclé, c’est la galère et, dans ce genre de situation, s’il n’y a pas de famille qui pourrait vous accueillir en cas de difficulté, vous risquez de vous retrouver rapidement dans une situation grave... », estime-t-elle. nternet, l’alternative En cette période de l’année, les « chevaliers blancs » se font désirer. Et pour pallier ce manque, l’Internet est la seule alternative. Chaque jour, ce sont des centaines de jeunes filles qui envahissent les cybercafés à la recherche de l’oiseau rare. Kiné, 25 ans, gérante de cybercafé, n’est pas très rassurée concernant les mariages mixtes. « Je ne suis pas contre ces formes de mariages. Car certaines filles qui sont à la recherche du chevalier blanc sont honnêtes, sérieuses et désireuses de fonder un foyer dans l’amour et le respect. Mais, tout le monde n’est pas logé dans la même catégorie », souligne-t-elle. Elle estime que « d’autres filles, qui ne sont là que dans le seul but de trouver un canard à déplumer, sans réaliser que les risques encourus suite à ses contacts via l’Internet sont souvent catastrophiques ».


De l’idylle au parcours du combattant

L’officialisation d’un mariage mixte est devenue un véritable parcours du combattant. La polygamie étant interdite dans l’essentiel des pays européens, un candidat ne peut donc pas se marier s’il est encore dans les liens d’une précédente union. Mais, nombreux sont ceux qui ne disent pas la vérité sur leur situation matrimoniale. Même si certains officiers d’état civil rejettent d’éventuels cas de fraudes, il apparaît que les faux documents sont courants, « avec parfois de faux certificats de célibat, de faux passeports et de faux extraits d’actes de naissance ». D. S. C, un ancien émigré, confirme une telle thèse en ces termes. « Des fraudes, il y en a à la pelle. J’ai vécu plus de trente années en Europe et je connais beaucoup de gens qui se sont mariés avec des papiers qui n’étaient pas les leurs ou qui ont fait des jugements sur leur âge. Tout y passe : fraude aux actes de l’état civil, documents falsifiés, jugements supplétifs ou rectificatifs concernant des naissances ou des filiations fictives et des reconnaissances mensongères d’enfants. Mais, on n’y peut rien. Tous les moyens sont bons pour se marier ».

Mercantilisme ou cupidité ?

A dire vrai, il est difficile d’affirmer tout de go que c’est le démon de midi qui s’est emparé des conjoints au mariage mixte sous le doux soleil de Saint Louis, tels qu’on les observe. Une flèche décochée par le dieu de l’Amour, alors, pas si sûr. Ce qui est vrai par contre, c’est qu’il n’est pas rare de voir des conjoints d’un couple domino, l’un ressemblant à un assistant pour personne âgée, à cause de la différence d’âge justement, arpenter les rues de la vieille cité. Plusieurs arguties ont été avancées par les uns et les autres pour justifier ces couples bancals, que bon nombre de personnes réprouvent en leur for intérieur, mais, se taisent, au moment où elles devaient justement parler. D’autres arguments soutiennent que si ces unions peuvent se consommer, alors rien ne peut interdire celles entre gens castés et pseudo-nobles. En dehors du parcours du combattant qui est dorénavant imposé aux candidats pour voir l’union célébrée, il y a les nombreux cas de fraude sur les pièces d’état civil qui sont révélées pour les chasseurs de trésors. Et puis, depuis l’Hexagone, proviennent des récits sinistres et odieux de maltraitance, de proxénétisme et de prostitution organisée. Il n’est pas nécessaire de dire que c’est une vaste loterie que les mariages mixtes et aucun des deux conjoints n’est jamais certains du lot qu’il va remporter. C’est en quelque sorte un poker menteur géant qui engage toute une vie, pour ces jeunes filles à la fleur de l’ âge et ces jeunes gens dans la vigueur de leur force.

Tout cela au nom d’un mercantilisme qui ne dit pas son nom et d’une cupidité dévastatrice. Il se susurrent aussi des histoires peu ragoûtantes sur des trahisons de triste mémoire, de la part de jeunes qui, en contractant leur mariage, trouvent par la même leur sésame.

Source: Le Soleil

Article Lu 1920 fois

Mercredi 13 Février 2008





1.Posté par kasse le 13/02/2008 04:52
MBONNTER MENOULE WESSOU LI
je suis saint louisien mais faisons attention aux jeunes saint louisiennes parckelles sont toutes serompositives J EN AI DES PREUVES
mar nann soula takher nann pettitt sou roubener ouber gua rousss

2.Posté par eve le 13/02/2008 12:21
Mais kasse est ce k tu sais ce ke tu di c k des mensonges je suis saint-louisienne comme toi et wakhale ndakhe yalla ou ta eté trahi wakhou kou mère ngaye waye. C ton gzenre ki fai ke la region navance pa et sil ya des seropositives c partout dans le monde

3.Posté par ayn le 13/02/2008 13:57
en tout cas khollen bobakh si lingen di dougue car tout ce ki brille n'est pas or.

4.Posté par ira le 27/12/2008 22:53
bonjour ! a contraire de commentarie , je vous propose lit mon istoire! je suis une ukrainieene et je suis marie avec un africaine-catolique! mariage devant etat civil ujraine et au l'ambassade de son pays ! apres son etude , nous sommes instale notre domicille conjucal a son pays ! a arrive a son pays lui m'a depose au un maison et lui meme la niut a mon arrive partir sans indique adresse ! pour que je ne retourn pas avec l'enfant au ukraine mon epouxe organise procedure divorce-sanction sans traduction requete et ordonnance en lanque russsia soit ukraine ; a date de requete je ne parle pas lanque francaus ! rejime matrimoniale-communite de biens , je travaeille dans le foye conjucal -epouse-domestique mais le mesures provisoires n'est pas accorde pension pour moi; reste moi sans bourriture , sans soin ; sa,s nourriture pour enfant et sans possibilite demenagement ay ukraine !!!!! j'ai fair appele de ordonnance de non-copnciliation et mesures provisoires ! deza passe 2ans 8 mois - mais appele pas encore tranche ! j'ai introduit requete contributionaux charge du mariage a 12.02.2008 et jus quand a la date aujourdui abstence fixse obligation alimentaire !! je demande tiut les personnes :" co,seail , co,sultation comment je doit fair dans cette istoire ?????? pas que c'est element de traite personnes


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Mercredi 7 Décembre 2016 - 12:16 NDIGUEUL DU KHALIFE DES MOURIDES: 500F par personne

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State