Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



ENGAGEMENT - Plus de 400 communautés disent non à l’excision et aux mariages précoces : Espoir d’un abandon définitif à Ziguinchor

Ils étaient près de 5 000 personnes venues de 427 villages de la région de Ziguinchor à se réunir dimanche dernier sous l’égide de l’Ong Tostan. Une grande mobilisation pour proclamer la première déclaration régionale d’abandon de l’excision et des mariages précoces et forcés dans cette partie sud du pays



ENGAGEMENT - Plus de 400 communautés disent non à l’excision et aux mariages précoces : Espoir d’un abandon définitif à Ziguinchor
«Nous, populations de 427 villages de la région de Ziguinchor, prenons l’engagement solennel, en ce jour du 20 janvier 2013, en toute connaissance de cause, d’abandonner définitivement les pratiques de l’excision, des mariages précoces et forcés des filles au sein de nos communautés.» C’est à travers une telle déclaration que Ziguinchor a dit non ce dimanche, aux mariages précoces ou forcés mais surtout à l’excision. C’était au cours d’une manifestation organisée par l’Ong Tostan et qui a eu comme cadre la place Bambaya sise quartier Peyrissac.
Pour les organisateurs, cette déclaration s’inscrit dans le cadre du plan d’action national du gouvernement du Sénégal pour l’abandon total de l’excision d’ici 2015. C’est aussi une manière pour ces communautés de réaffirmer leur attachement à la promotion du droit à la santé de la fille et de la femme et de préserver l’intégrité physique des filles. Pour garantir la réussite de cet événement inédit, les organisateurs avaient mis en place une dizaine de commissions chargées de coordonner les activités de sensibilisation, d’organisation et de suivi. Lesquelles ont permis cette forte mobilisation dont le gouverneur de la région, le représentant des Nations unies, le coordonnateur national de Tostan Sénégal, le représentant du comité technique de suivi.
Cette journée bilan a ainsi servi de cadre aux communautés déclarantes et leurs partenaires pour mesurer l’ampleur de ces phénomènes dans cette région et de jauger le travail accompli ces dernières années ; travail qui a enregistré aujourd’hui 5 434 villages ayant renoncé de façon définitive aux pratiques de l’excision, des mariages précoces et forcés.
Dans leurs différentes interventions, autorités étatiques, responsables de Tostan, représentants des équipes de mobilisation et partenaires se sont accordés à dire que l’espoir est permis aujourd’hui pour un abandon total des pratiques néfastes à la santé de la femme et de la jeune fille, pour le respect de l’intégrité physique de la personne avec l’appropriation des droits humains par les communautés de la Casamance naturelle.
Pour rappel, Ziguinchor, où opère depuis 2001 l’Ong Tostan et qui abrite la première déclaration régionale d’abandon de l’excision et des mariages précoces, a connu huit grandes déclarations d’abandon de cette vieille coutume qu’est l’excision, soit un taux de 80%. Et pour faire adhérer les 20% de la masse silencieuse, les organisateurs misent une nouvelle fois sur la sensibilisation dont les enfants ont, à travers des sketchs, annoncé la couleur dimanche dernier.
imane@lequotidien.sn

Mardi 22 Janvier 2013



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >







Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés