Référence multimedia du sénégal
.
Google

ENCORE UN CHANGEMENT DANS L’ORGANISATION DU PELERINAGE: Wade désavoue Ndéné et réhabilite Madické

Article Lu 1517 fois

Le chef de l’Etat n’a même pas donné le temps au Premier ministre de goûter aux délices de l’organisation du pèlerinage aux Lieux Saints. 14 jours après en avoir confié la gestion à Souleymane Ndéné Ndiaye, il l’a reprise et refilée aux Affaires étrangères.



ENCORE UN CHANGEMENT DANS L’ORGANISATION DU PELERINAGE: Wade désavoue Ndéné et réhabilite Madické
Le chef de l’Etat a le pouvoir discrétionnaire de signer des décrets et d’affecter des services à un département ministériel. Mais au rythme où les changements s’opèrent, l’on finit par s’interroger sur la pertinence des choix. Calcul ou tâtonnement ? La question se pose au regard du changement de compétence encore intervenue dans l’organisation du pèlerinage aux Lieux Saints de l’Islam. 14 jours seulement après avoir transféré cette compétence du ministère des Affaires étrangères à la Primature, le président de la République a encore refilé le gâteau à Madické Niang. Cette décision, prise hier, est formalisée à travers le décret n° 2009-1212 du 28 octobre 2009. Lequel décret abroge celui portant les références n° 2009-1134 du 14 octobre 2009. (Voir notre édition n° 1825 du vendredi 23 octobre 2009).

Selon des sources contactées, les raisons de ce revirement de Me Wade sont encore un mystère. Pour d’aucuns, cela ne peut être lié à une faute commise par le Premier ministre à qui le Commissariat général nouvellement mis en place a été confié. «Car, aucun acte n’a été encore posé par les services de la Primature.» Qui, d’ailleurs, s’attelait déjà à la composition de la commission d’encadrement. Une prérogative qui revient désormais aux services de Madické Niang. Cette structure avait déjà commencé à aiguiser des appétits depuis que le chef de l’Etat a fait part de sa volonté d’en faire un service avec trois divisions : administrative et financière, logistique et une chargée de l’encadrement. D’ailleurs, l’annonce alors faite par des cercles du pouvoir de transférer la gestion du pèlerinage à la Primature était l’une des causes de la brouille entre Me Wade et son ancien ministre des Affaires étrangères, Cheikh Tidiane Gadio.

A peine la décision de Me Wade est-elle tombée que l’actuel chef de la Diplomatie sénégalaise, Me Madické Niang, prend ses marques. Et c’est pour «inviter les organismes privés, sans exception, à respecter la date de clôture des inscriptions pour le pèlerinage fixée au samedi 31 octobre 2009». Le ministère semble aussi prévenir les couacs notés, l’année dernière, dans l’organisation de l’événement religieux. A ce moment, des pèlerins n’ont pas pu se rendre à La Mecque par la faute de leur convoyeur. En effet, les services de Me Niang rappellent qu’il «ne saurait être question que des personnes qui ambitionnent d’effectuer le pèlerinage, s’inscrivent et paient tous les frais, auprès des organismes privés pour ne pas être acheminés par la suite aux Lieux Saints de l’Islam». «Un manquement que les autorités ne sauraient tolérer.» C’est une mise en garde des autorités aux organismes privés auxquels il est «invité à se conformer au nombre de vols autorisés par l’Aviation civile saoudienne».

Ndiaga Ndiaye
Source L'Observateur

Article Lu 1517 fois

Jeudi 29 Octobre 2009




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State