Référence multimedia du sénégal
.
Google

ENCOMBREMENT DE L’ESPACE URBAIN A DAKAR : Pierre Goudiaby Atepa engage la bataille

Article Lu 12580 fois

Anarchie, chao, cacophonie dans la capitale sénégalaise. C’est autour de ce triptyque que s’articule l’exposition de photographies « Avenue Peytavain : « Becek Down Town, Guddi Town » ( Choses vues le jour, choses vues la nuit) sous l’impulsion de l’architecte Pierre Goudiaby Atépa.



ENCOMBREMENT DE L’ESPACE URBAIN A DAKAR : Pierre Goudiaby Atepa engage la bataille
Visiblement ne pouvant pas changer de pays l’architecte essaie de changer son pays en dénonçant l’occupation anarchique de l’espace urbain à Dakar. « Je ne peux pas concevoir que l’on aménage des souks, des tables, des charriots sur les trottoirs de la capitale », a-t-il regretté lors d’une conférence de presse tenue hier à la chambre de commerce de Dakar. Dans la perspective de dissuader les populations peu scrupuleuses dans la destruction du paysage urbain, « il va falloir que l’on décide sur le plan administratif qu’aucun véhicule ne doit stationner sur les places réservées aux piétons », suggère Pierre Goudiaby Atépa. Seulement il y a un hic : « Il se pose un problème de compétence entre la police et la gendarmerie qui ne s’entendent pas toujours, déplore l’architecte. D’où le besoin d’unifier le commandement entre les deux corps ». Toujours est-il qu’ « on est habitué à certaines choses que cela ne choque plus et c’est ce qui est malheureux », dénonce l’architecte. Dans l’immédiat, quelques pistes de solution sont esquissées. « D’ici quelques jours les choses vont changer, annonce Pierre Goudiaby Atepa. Une question orale est en instance à l’Assemblée nationale ».

Abondant dans la même dynamique le député écologique Ousmane Sow Huchard suggère : « Il faut parler aux citoyens, parce qu’une avenue comme George Pompidou est devenue une cuisine à ciel ouvert ». Pour gagner ce pari, « il s’agira de fédérer les intelligences, les énergies, en appelant les acteurs, les auteurs à des discussions, car estime l’architecte, le maître de cette situation c’est la pauvreté. Une pauvreté physique, mentale et psychologique ». Comme pour répondre à cette préoccupation, « des opérateurs économiques sont prêts à financer des initiatives », révèle Atepa.

En parcourant l’exposition le regard du visiteur s’attarde sur encombrement anarchique de l’espace urbain de la capitale sénégalaise. Aussi bien pendant le jour que la nuit avec des prises de vue fort saisissantes et frappantes.

Source: Le Soleil

Article Lu 12580 fois

Jeudi 8 Novembre 2007





1.Posté par real le 08/11/2007 10:47
continu mon grand.......
heureusement qu'il ya des gens comme vous.
si je peux vous etre utile.
tel 77536-80-78

2.Posté par Libin le 08/11/2007 16:58
Il faut en appeler à toutes les bonnes volontés pour arréter la ruralisation de notre capitale. Il n'y a plus de trottoirs à Dakar. Tout est occupé! cette promuiscuité est inadmissible.

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State