Référence multimedia du sénégal
.
Google

EN VISITE A MATAM : Wade flingue Senghor et Diouf puis encense Cheikh Amar

Article Lu 1732 fois

Des gouvernements se sont succédé depuis l'Indépendance, mais aucun d'entre eux n'a pensé exploiter les phosphates de Matam qui «aurait pu déjà propulser son développement depuis fort longtemps». Mais «Dieu est juste», dira le Président Wade, inaugurant, hier, l'usine des Phosphates de Ndendouri Ouali-Diala de la région de Matam, non sans déclarer que ces gisements ont été cachés par le Tout-Puissant «aux prédateurs» qui l'ont précédé à la tête de l'Etat.



EN VISITE A MATAM : Wade flingue Senghor et Diouf puis encense Cheikh Amar
En inaugurant la première usine de granulation des phosphates de la région de Matam, le président de la République, Me Abdoulaye Wade, n'a pas manqué de «taquiner» ses prédécesseurs à la tête de l'Etat. Soutenant que l'inauguration de ce joyau qui sera, sans doute, une locomotive de l'économie de la région et même du pays, Me Wade note que «c'est peut-être par l'aide du Tout-Puissant que cette ressource (gisements de phosphates de Matam) a été cachée aux prédateurs» (Senghor et Abdou Diouf : Ndlr) qui lui ont précédé. Car, dit-il, la valorisation des gisements de Ndendouri est la «concrétisation d'une réflexion écrite dans ma thèse qui date de 1959. Senghor et Diouf n'ont pas su exploiter ma thèse sur les phosphates de Matam». S'ils l'avaient étudié, ils auraient réalisé un travail excellent qui fera peut-être que «je ne serais pas-là (à Matam) aujourd'hui», déclare-t-il. Et le ministre des Mines et de l'Industrie, Me Ousmane Ngom, de faire savoir que «Dieu a voulu que Wade soit à la magistrature suprême du pays pour que l'exploitation des phosphates de Matam puisse démarrer».

Selon le Président Wade, ces phosphates d'un intérêt stratégique vont transformer cette région et le Sénégal. Le potentiel de ces phosphates est estimé présentement à 41,5 millions de tonnes. Mais, pour le chef de l'Etat, «certains le portent à 120 millions de tonnes». C'est un phosphate de qualité, dit-on. Faisant savoir que la norme de solubilité acceptable du phosphate est fixée à 55%, Me Ousmane Ngom indique que «les phosphates de Matam sont au-dessus de la norme Européenne. Car, leur solubilité est à 72,8%. C'est le meilleur phosphate du monde», dit-il. Dans le cadre de l'exploitation desdits phosphates, la Société d'étude et de réalisation des phosphates de Matam (Serpm) entend veiller au strict respect des normes de protection environnementales. L'autre projet étant de créer à Matam et dans tout l'axe nord un véritable pôle agro-industriel minier.

De l'avis du président, l'exploitation des phosphates de Matam marque un tournant historique dans la vie de la région. Il a ainsi exprimé son «attachement continu et sa grande sollicitude à l'égard de cette localité» manifesté par la satisfaction d'une demande pressante des populations.

L'homme d'affaires Cheikh Amar félicité

Le chef de l'Etat a tenu à saluer l'engagement des hommes d'affaires sénégalais qui ont accompagné le gouvernement dans la réalisation du projet. Non sans se satisfaire, particulièrement des efforts de l'homme d'affaires, Cheikh Amar, par ailleurs Président du conseil d'administration de la Serpm qui, dit-il, «est un homme discret et qui ne se fait pas voir». «J'ai demandé à des hommes d'affaires qui accepteraient de mettre leur argent dans le projet pour une exploitation rapide des phosphates de Matam, il (Cheikh Amar : Ndlr) a été le premier et peut-être le seul à le faire», se réjouit-il. Et Me Wade de poursuivre : «L'utilisation du phosphate qu'il a pu extraire ici, nous a permis de financer la Goana.»

Grâce aux investissements de cet homme d'affaires et une participation de l'Etat, est née cette usine de granulation de phosphates et d'engrais composés. Etalant toutes les vertus de ce phosphate, Me Wade dira que «ceci n'est qu'un premier pas. Et que des investissements importants vont l'accompagner pour permettre de distribuer des revenus de la région à travers les travailleurs. Mais aussi de créer des emplois aux jeunes». Il est noté que l'usine va être agrandie au fur et à mesure de l'exploitation des phosphates. Cela, pour fournir au Sénégal entier et aux pays voisins des engrais. Parlant du transport des phosphates de Matam, le chef de l'Etat révèle l'option du gouvernement d'utiliser le fleuve ou de créer un chemin de fer. Mais, pour l'instant, la route sera utilisée pour l'acheminement du produit. Me Wade annonce ainsi la construction du port de Saint-Louis l'année prochaine.

Avec cette nouvelle usine de phosphate, «nous assistons au décloisonnement de Matam, de toutes ses communes et communautés rurales». Evoquant également «l'exploitation de la tourbe sur la côte ouest et le marbre de Kédougou», le président de la République signale que «le Sénégal est déjà en très bonne voie pour être un pays minier industrialisé». En très peu de temps, note-t-il, «par la Goana, notre pays a pu réaliser une agriculture moderne avec un succès cité partout dans le monde».

Mathieu Bacaly
Source L'Observateur

Article Lu 1732 fois

Vendredi 22 Janvier 2010





1.Posté par karim le 22/01/2010 00:40
phosphates,phosphates ....marbre , or ,et demain je vais me reveiller dans le noir à cause des délestages, demain mon fils n'ira pas en classe à cause des inondations, mon neveu se contentera d'une aspirine à cause de ses maux de dents récurents,tandis que ma voisine ira se ravitiller en "fondé" p.c.q u'elle a un mari chomeur depuis belle lurette ! Wade tu n'en peux plus ! Tt cela est une course contre la montre .Senghor fut un grand, diouf un republicain , mais toi tu es un . un..un ..senil ? un "natou"..une punition largèe par dieu ? qui sait ? Inaugure tt ce que tu voudras mais en 2012 ou avant tu sortiras du palais car tu ne merites même pas d 'y passer une nuit de plus ! Yow ya ngou sof

2.Posté par right le 22/01/2010 10:26
Karim bilay tu as raison wade est un imbécile
Pourquoi nous parle t'il de senghor et diouf le probleme c'est ses assassins qui brulent et tuent en toute liberté
Cest ça qui me fait mal mw

3.Posté par BOUKI SINE le 22/01/2010 12:10
Seuls ceux qui se sentent sales, essaient de salir les autres...
On voit tout de suite de qui tient Samuel Sarr...

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State