Référence multimedia du sénégal
.
Google

EN ONZE PARTICIPATIONS À UNE CAN: La bande à Diouf réalise le plus mauvais parcours de l’histoire du Sénégal

Article Lu 1597 fois

Seulement deux (2) petits points en trois matchs sur neuf (9) possibles, c’est la contre-performance que vient de réaliser la bande à El Hadji Ousseynou Diouf à la 23ème Coupe d’Afrique des Nations (Can) de football. C’est le parcours le plus mauvais en 11 participations à une Can.



EN ONZE PARTICIPATIONS À UNE CAN: La bande à Diouf réalise le plus mauvais parcours de l’histoire du Sénégal
Ils nous ont fait rêver en 2002 en faisant accéder le Sénégal pour la première fois de son histoire à une finale de Coupe d’Afrique des Nations (Can) au Mali et à une première participation à la Coupe du monde de football. Une première plus que satisfaisante puisque les « Lions » se sont arrêtés en quarts de finale, largement à leur portée, face à la Turquie. Mais aujourd’hui, au sortir de cette 23ème Can, la bande à El Hadji Ousseynou Diouf signe le plus mauvais palmarès du Sénégal dans l’histoire d’une coupe d’Afrique. Au-delà même de leur élimination prématurée au premier tour, dans une poule qui était à leur portée, les « Lions » ont pour la première fois joué une compétition sans la moindre victoire.
À l’arrivée, le compteur affiche seulement 2 (petits) points en trois rencontres sur 9 possibles. Le résultats donne : deux matchs nuls (contre la Tunisie et l’Afrique du Sud) et une défaite (Contre l’Angola). Ce parcours devient ainsi le plus mauvais que le Sénégal n’ait jamais réalisé en 11 participations ( 1965, 1968, 1986, 1990,1992, 1994, 2000, 2002, 2004, 2006, 2008). Outre les Can de 1965 et 1968 où le nombre de participants n’était pas assez important, le Sénégal a fait une participation honorable, depuis son retour sur la scène continentale au Caire 1986 (après 18 ans de traversée du désert), jusqu’à la présente Can du Ghana.

Terminus pour la génération de 2002

Même au Caire où l’équipe a été éliminée de justesse par la Côte d’Ivoire par la différence de buts, les coéquipiers de Jules François Bocandé avaient totalisé 2 victoires sur l’Égypte, pays organisateur et future vainqueur et sur la Mozambique (6 points). Absent en 1988, parce qu’éliminé par le Zaïre, actuel Congo Rdc aux tirs aux buts dans l’ultime rencontre qualificative, le Sénégal sera stoppé en démi-finale dans la Can de 1990 par l’Algérie, pays hôte de la compétition. Ensuite, 1992 (3 points au premier tour : défaite devant le Nigéria en match d’ouverture et victoire devant le Kenya (3-0), le Sénégal organise et se fait éliminer en 1/4 de finale par le Cameroun.

En 1994, les « Lions » repêchés après la disqualification de l’Algérie, seront éliminés encore en 1/4 par la Zambie avec Cheikh Seck en fin de règne dans les buts. Absent successivement pour les Can en Afrique du Sud (1996) et au Burkina Faso (1998), le Sénégal reviendra en 2000 et obtient 4 points en matchs de poule (vitoire 3-1 sur le Burkina, 2-2 face à la Zambie et défaite devant l’Egypte 0-1). En 2002, l’équipe nationale du Sénégal réalise son plus beau parcours jusqu’ici. Non seulement la génération des Henri Camara, Fadiga, Aliou Cissé, Salif Diao… fait un beau parcours en matchs de poule (1-0 devant Egypte, 2-0 contre la Zambie et 0-0 face à la Tunisie), mais, elle élimine tour à tour la Rd Congo en 1/4 (2-0) et le Nigeria (2-1) après prolongations avant de s’ouvrir les portes d’une première finale de cette Can du Mali.

Il a fallu la séance fatidique des tirs aux buts pour voir le Cameroun s’imposer sur le Sénégal qui s’était par la même occasion offert une qualification au Mondial asiatique où des exploits successifs le méneront jusqu’en 1/4 de finale pour une première participation aux joutes mondiales du football. Très attendus pour la Can de Tunis en 2004, les « Lions » qui totalisent 5 points au premier tour retrouvent le pays organisateur la Tunisie en 1/4 de finale. Le fameux brouillard de Radès. Une élimination controversée s’en suivit (1-0) et une pilule amère.

Pour la précédente édition de 2006 en Egypte, le Sénégal frôle élimination au premier tour (3 points seulement) mais une victoire face au Zimbabwe contre 2 défaites contre le Nigéria et le Ghana. Ce dernier sans être qualifié, avait permis au Sénégal de passer le second tour après une victoire 3-0 contre le Ghana. C’est ce miracle dont on pensait qu’il se reproduirait hier. Comme en 2004, le Sénégal va tomber sur le pays organisateur l’Egypte en 1/2 finale, après avoir écarté la Guinée (3-2) en quart. Au Ghana, les « Lions » dont l’effectif a été jugé comme étant l’un des meilleurs, n’ont pu glaner que 2 maigres points. Une contre-performance qui signe du coup la retraite à certains cadres de l’équipe en place depuis la merveilleuse épopée de 2002.

Babacar SOW

Source: Le Matin

Article Lu 1597 fois

Vendredi 1 Février 2008





1.Posté par pat le 01/02/2008 10:32
voici la génération du concret!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

2.Posté par rap rek le 01/02/2008 11:15
a mon avis le senegal na pa le niveau de la compétition. sur les trois match le senegal a toujours été malmené terriblement. ce qui me laisse penser que notre equipe navé pas sa place.

par ailleurs il faut dire que les fédéraux sont comptables devant toute la nation et il doivent humblement pour l’amour du pays démissionner purement et simplement. quand kaspi a demissionné tout le monde s’est etonné parce que le sénégalais na pa la culture de la demission alors ya pa plus noble que cet acte courageux. ainsi DIEU sait qu’ils sont nombreux dans ce pays les gens qui doivent démissionner mais hélas nous navons pas cette culture.

Au demeurant je dirais que l’Etat doit prendre sa responsabilité quitte en à découdre avec la FIFA parce que il faut mettre les points sur les i . un groupe de minables de doit pas prendre notre football en otage d’autant plus ce n’est ni leur propriété ni la propriété de leurs grands parents. Mettons les hommes à la place qu’il faut et arretons les hypocrisies. wasalam

3.Posté par Diëugg le 01/02/2008 12:05
L'avantage des cômpétitions sportives c'est la mise en confrontation (avec d'autres nations...équipes etc...).S'il y avait des compétitions politiques, VOUS VERREZ ABDOULAYE WADE ou SES MINISTRES RENTRER TOUTES LES SEMAINES AU BERCAIL LA TËTE BAISSEE DE HONTE. Compétition sur les droits de l'homme en Afrique:?Compétition sur la bonne gouvernance en Afrique:?Compétition sur le dialogue avec l'opposition:?Compétition sur les faiseurs de doute en politique:1er Abdoulaye Wade.Compétition sur la mythomanie: 1er A. Wade.Compétition sur la gestion des fonds publiques en Afrique: A.Wade bien placé sur le podium.Compétition sur la culture de l'argent distribué à tout va: Sénégal sur le podium. Conclusion: Laissez les jeunes Diouf et consort tranquilles. S'ils ne sont pas arrivés à se faire une renommée par des voies politiques (douteuses), ils auront essayé par le seul moyen à leur disposition

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State