Référence multimedia du sénégal
.
Google

EN ETAT DE GROSSESSE: Une femme ligotée et torturée par son mari (photos)

Article Lu 14567 fois

Une jeune femme, en état de grossesse, a souffert atrocement à cause des tortures à Tambacounda. Son corps est meurtri par les traces de coup de marteaux laissées par son époux, Michel Bindia: des hématomes sur le dos et son visage complètement défiguré, laissant voir des traces de sang. Cette situation a mis dans tous ses états l’Association pour la Promotion de l’Enfance et de l’Adolescent / Siggil Askan Wi.



EN ETAT DE GROSSESSE: Une femme ligotée et torturée par son mari (photos)
Les faits se sont déroulés dans la nuit du 4 au 5 février dernier au quartier Quinzambougou. La jeune femme, en état de grossesse, est battue de jour comme de nuit par son époux, Michel Bindia, qui l’a attachée. Ainsi ligotée, la ménagère au quartier « Dépôt » ne pouvait faire aucun geste sinon endurer les coups de marteaux de son époux tortionnaire sous l’emprise de l’alcool. Conséquence, tout le visage est défiguré puis ensanglanté, et le corps complètement endolori avec les multiples contusions à cause de ses coups. Mais le «criminel» ne savait pas que ceux-ci allaient être la goutte d’eau qui fera déborder le vase. Car les cris de la victime vont attirer l’attention du voisinage, qui a aidé la jeune femme. Les mains et les pieds enflés, la femme soutient que son mari ne reste pas un jour sans l’accabler, avant de rappeler que pendant un mois, elle a reçu les coups de son mari qui a, en outre, refusé de lui donner des médicaments. Aussitôt informé, le procureur a saisi de suite les pandores de la brigade de recherches pour entendre la femme sur les faits. Entretemps, le mari s’est fondu dans la nature. Depuis, la nouvelle se répand comme une traînée de poudre, soulevant l’ire des organisations féminines qui luttent contre les violences faites aux femmes. L’adjudant-chef Oumar Cissé et ses hommes sont aux trousses de l’ivrogne, qui, certainement, sera mis hors d’état de nuire dans les plus brefs délais.

Moussa Coulibaly

Source: L'office

EN ETAT DE GROSSESSE: Une femme ligotée et torturée par son mari (photos)

EN ETAT DE GROSSESSE: Une femme ligotée et torturée par son mari (photos)

Article Lu 14567 fois

Lundi 9 Février 2009





1.Posté par ALA DERIVE le 09/02/2009 14:32
mèchannnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn

2.Posté par béguéééééééééééééééééééé le 09/02/2009 14:41
slt jcrw k cet homme na pa de coeur il mérite une correction..lol.. primo c 1personne en plus ta femme secondo el é enceinte hummmmmmmmmm irresponsable......... ya des hom kon ne doivent pa doné une épouse béguééé

3.Posté par ZARA le 09/02/2009 15:41
LII NAK SEUY DIAROURAKA,
YALLA WAKHOUL LII.
TU DEVAIS RENTRER CHEZ TES PARENTS DEPUIS BELLE LURETTE
LOUKAFI DIAR,GOOR DIAROUKA.
YAW NAK YAKA NANGOU,
BOUMOU ESCLAVAGE DOGG NA BOU YAGG
FEMMES REVEILLEZ VOUS ET NE VOUS LAISSEZ PAS BRIMER
UN MARIAGE C EST DE L AMOUR LE RESPECT L ASSISTANCE MUTUELLE,LA TOLERANCE LA TENDRESSE,LA COMMUNICATOIN ET COMME ON DIT YEURMEUNDE POUR L AUTRE.
AIMER ET ETRE AIME
DONNER BEAUCOUP D AMOUR ET EN RECEVOIR.

4.Posté par lazo le 09/02/2009 15:45
coupns lui les couilles

5.Posté par poullo le 09/02/2009 16:12
que de l'horreur au senegal où va t-on mon dieu

6.Posté par feuz le 09/02/2009 16:25
thiéye fougnou djeum

7.Posté par serignebi le 09/02/2009 18:27
les gens sont devenus malade

8.Posté par ARAME le 09/02/2009 18:54
LOO FAY KHAAR BA MOULAY TAKK
DOO GNIBI SA KEUR YAYE BALAA NGAY DEEE

9.Posté par sidy bouya le 09/02/2009 19:23
Paarfois je ne comprends certaines femmes; mais lou fi diar yene yi; bane goor mo diar dé; pourquoi souffrir pour un mariage de nos jours; moi mon mari je ne lui permets même pas de me crier dessus et il n'osera jamais lever la main sur moi, les temps ont changé les femmes ont des droits alors pourquoi ces atrocités? REVEILLEZ VOUS

10.Posté par diaw le 09/02/2009 22:00
sénégalais yi dof naniou, c'est fini, tout le monde pete les plombs !

11.Posté par papis le 09/02/2009 22:01
Maintenant dans ce monde ils existent beaucoup d'hommes qui ne veulent pas être responsable de leur fils et ça ce n'est pas normale, je crois que les femmes doivent se révoltaient

12.Posté par senegalais le 09/02/2009 22:01
les tambacoundois, on doit revoir leur senegalité, car un senegalais dou déf li franchement, et ce n'est pas la premiere fois .

13.Posté par karima le 10/02/2009 12:57
Tabacounda souvent dans les faits divers horribles !! mais c dingue ce kon lit !!!

14.Posté par max le 10/02/2009 13:21
Que justice soit faite il est sain et sauf

15.Posté par femina le 10/02/2009 14:45

ay door ou sagua ou toute autre forme de violence physique ou morales c'est une fois bou niaré gnou tago si diameu ak salam
sey nguir yalla rek mais il faut que chacun y mette du sien
au sénégal les femmes ne vivent que pour leur maris et ces dernier abusent vraiment, tout cette violence au nom de quoi ?????
li moy lan

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State