Référence multimedia du sénégal
.
Google

ELLE AVAIT ABANDONNÉ SON NOUVEAU-NÉ FINALEMENT DÉVORÉ PAR LES CHIENS: La détenue meurt en prison d'un coma diabétique

Article Lu 11032 fois

L'émotion est vive à la maison d'arrêt et de correction de Tambacounda. Une jeune femme détenue depuis quatre ans pour avoir abandonné son nouveau-né qui avait été finalement dévoré par les chiens, est morte hier jeudi des suites d'un coma diabétique associé à une hypertension artérielle. Elle a été inhumée au cimetière musulman de Médina Coura.



Les faits pour lesquels Fatoumata Sall (28ans) avait rejoint la prison de «Liberté» remontent au 2 octobre 2005 aux environs de 18 heures 30 minutes lorsque les limiers du commissariat de police de Tambacounda ont été saisis par le jardinier Abdoulaye Diarisso, domicilié au quartier Abattoirs de la découverte d'un corps sans vie d'un nouveau-né abandonné dans un puits délabré au quartier Abattoirs. Sans désemparer, les limiers se sont transportés immédiatement sur les lieux aux fins de constation. Sur place, ils ont découvert au fond d'un puits en ruine d'une profondeur de deux mètres environs, le cadavre d'un nouveau-né en état de putréfaction très avancé. Les membres supérieurs et inférieurs ont été dévorés par les chiens et seul un fragment du crâne se trouvait enveloppé dans un vieux morceau de linge. Vraisemblablement, la mort du nouveau-né remonterait à un mois avant sa découverte. Vu l'état de putréfaction du cadavre nouveau-né rendant impossible son transfert à l'hôpital et avec l'autorisation de Demba Traoré, substitut du procureur d'alors, les restes du corps sont inhumés sur place dans le jardin. Ainsi, le 7 octobre 2005, s'est présenté dans les locaux des limiers, le nommé Abdoulaye Danfakha menuisier ébéniste sis au quartier Abattoirs. Lequel est venu annoncer aux limiers que l'auteur des faits d'infanticide serait bien connue en la personne de Fatoumata Sall domiciliée au quartier Pont. Selon l'informateur, c'est la dame Coumba Guèye qui lui a rapporté cela, l'ayant appris de la bouche de Mariama Barro. Abdoulaye Danfakha, en soutenant la véracité de ses déclarations a cité comme témoin un certain Ousmane Sidibé. La machine judiciaire des limiers est alors mise en branle. Fatoumata Sall devait être interpellée le 7 octobre 2005 à 15 heures 50 minutes. Soumise au feu roulant des questions de l'inspecteur de police Moussa Sakho, elle craque et déclare être l'auteur de cet acte ignoble. Sur les raisons, elle soutient avoir tué l'enfant avant de la jeter pour ne pas être la rusée de son quartier. Au terme de sa durée légale de garde-à-vue, Fatoumata Sall est déférée au parquet puis envoyée à la citadelle du silence de "Liberté", en attendant de faire face au juge de la cour d'assises de Kaolack lors de la prochaine session puisque son dossier a été transmis à la cour pour être fixée sur son sort. Un sort qui ne sera jamais élucidé puisque la jeune femme a rejoint l'au-delà hier jeudi 29 mai 2008 à 8 heures 10 minutes à l'intérieur de sa cellule des suites d'un coma diabétique associé à une hypertension artérielle. Elle a été inhumée le même jour au cimetière musulman de Médina Coura, en présence des autorités administratives, judiciaires, parents, amis et proches. Selon nos sources, la défunte était régulièrement visitée par ses parents et proches. D'ailleurs, nos sources nous informent que ses repas venaient de l'extérieur.

Source: L'observateur

Article Lu 11032 fois

Vendredi 30 Mai 2008





1.Posté par linguère le 30/05/2008 15:30
ke dieu lui pardonne ses péchés

2.Posté par vix le 30/05/2008 18:08
yala naco yalla yeureum

3.Posté par niamatos le 30/05/2008 22:13
ke Dieu lui pardonne et la reçoit ds son paradis

4.Posté par GUEBELGOR le 30/05/2008 22:44
que dieu lui pardonne ce qu'elle a fait et l'accueil au paradis
que la terre lui soit légère
franchement il faudrait faire quelque chose pour réduire voire même arrêter ce phénomène d'infanticide et essayer de rendre un peu humain les conditions de détentions des personnes fautives
wassalam

5.Posté par filso le 31/05/2008 12:43
paix a son ame

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State