Référence multimedia du sénégal
.
Google

ELECTIONS LOCALES : Daouda Faye pour un nouveau statut de l’élu local

Article Lu 1550 fois


Kaolack - Même s’il n’a pas voulu se prononcer sur l’éventualité de sa candidature au poste de maire de Kaolack, El Hadji Daouda Faye a battu en brèche la mauvaise gestion des collectivités locales. Surtout celle de la municipalité de Kaolack dirigée par le maire Khalifa Niasse.

Superviseur départemental pour les commissions d’investitures, l’ancien ministre des Sports animait ainsi un point de presse samedi dernier.

El Hadji Daouda Faye a manifesté son intention d’introduire au Sénat, une proposition de loi rectificative de la fonction de maire et de membre de bureau de conseil municipal. Pour ainsi instaurer la responsabilité pénale et administrative aux maires, de même qu’aux membres de bureaux municipaux. "Ainsi, le maire, de même que les membres de bureau d’un conseil municipal pourront être à une étape de leur mandat si le constat est fait que l’objectif pour lequel ils ont été élus n’a pas été atteint, pourrait être amené à démissionner en même temps que son bureau", a indiqué le vice-président du Sénat.

Pour le cas de la ville de Kaolack, El Hadji Daouda Faye préconise la mise sur pied d’une équipe municipale ’’new look" qui sera la résultante d’une bonne représentativité de toutes les couches actives de la société, soucieuses du devenir des Kaolackois.

Revenant sur les commissions d’investitures aux prochaines locales, le président de la commission départementale de supervision du Pds a dit avoir partagé avec l’ensemble des responsables et militants présents à cette rencontre d’information, les différentes circulaires du parti et procéder à la mise en place des commissions d’investitures dans les communautés rurales.

"Tout le monde s’est accordé sur les décisions que nous avons prises à l’exception de la communauté rurale de Latmingué. Mais là il faut préciser que c’est l’absence du député El Hadji Malick Guèye qui a fait que nous avons préféré sursoir à la mise en place de la commission de Latmingué", souligne El Hadji Daouda Faye, qui compte rencontrer le week-end prochain, les responsables de la fédération urbaine pour mettre en place la commission communale de Kaolack.

Il a aussi levé un coin du voile sur la nouvelle configuration des listes et dont le scrutin majoritaire aux élections locales du 18 mai prochain sera constitué des 2/5 des investis et la liste proportionnelle des 3/5. Aussi, le nombre de conseillers à investir a été porté à 70 pour la commune de Kaolack au lieu des 66 actuels.

Le nombre de conseillers régionaux passera à 55 en lieu et place des 52 qui composent l’actuel Conseil régional de Kaolack dirigé par Mata Sy Diallo de l’Afp et qui aura aussi la particularité de se voir amputer la somme des résultats des collectivités locales de la nouvelle région de Kaffrine.

Source: Le Soleil

Article Lu 1550 fois

Mardi 5 Février 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State