Référence multimedia du sénégal
.
Google

ELECTIONS LOCALES DU 22 MARS – CONTRE TOUTE TENTATIVE DE FRAUDE: L’opposition arme sa base

Article Lu 1642 fois

La Coalition Benno Siggil Senegaal qui regroupe les partis d’opposition dite significative vient de lancer un mot d’ordre à sa base pour une mobilisation générale contre toute tentative de fraude lors des élections du 22 mars prochains. C’était hier, lundi 16 février, à l’issue de sa réunion hebdomadaire tenue chez Amath Dansokho, leader du Parti de l’indépendance et du travail (Pit). Des manifestations sont prévues sur l’ensemble territoire national, dont les sit-in devant le ministère de l’Intérieur, les gouvernances, préfectures et sous-préfectures pour dissuader les fraudeurs potentiels.



ELECTIONS LOCALES DU 22 MARS – CONTRE TOUTE TENTATIVE DE FRAUDE: L’opposition arme sa base
Les partis de l’opposition dite significative réunis au sein de la Coalition Benno Siggil Senegaal comptent sur leur base (les populations acquises à leur cause) pour barrer la route aux éventuelles fraudes lors des prochaines élections locales prévues le 22 mars. La déclaration de la Conférence des leaders portée par le Secrétaire général du Parti socialiste (Ps), Ousmane Tanor Dieng, est sans équivoque : « C’est la base qui a sollicité que l’opposition aille aux élections malgré les imperfections constatées ». Par conséquent, soutient le porte-parole du jour, c’est à la base de faire en sorte que les votes des Sénégalais « ne soient pas confisqués et détournés ».

Les leaders de l’opposition dite significative qui étaient en réunion hier, lundi 16 février, chez Amath Dansokho, ont lancé un appel à leur base aux fins de prendre toutes les dispositions pour faire échec à toute personne ou groupe de personnes qui tenterait ou tenteront de falsifier les résultats issus des prochaines élections locales.

Pour l’opposition, la seule manière de déjouer le hold-up des tenants du pouvoir, c’est de réussir une mobilisation générale à travers l’étendue du territoire.

Plusieurs manifestations sont prévues à cet effet dont les sit-in devant le Ministère de l’Intérieur, les préfectures, sous-préfectures et les gouvernances. Les dates de ces manifestations seront communiquées, a indiqué Ousmane Tanor Dieng, la semaine prochaine. Le plan d’actions prévoit la tenue d’une conférence de presse des leaders à la même période (la semaine prochaine). En effet, l’opposition dite significative est convaincue que le camp présidentiel est en train de mettre en place un dispositif de fraude des résultats. Le Secrétaire général du Parti socialiste n’en doute pas et brandit la preuve que « le commandement territorial est instrumentalisé dans tout ce qui concerne la confection des listes ».

Et depuis que la Cour d’appel les a déboutés dans l’affaire dans l’affaire de forclusion des listes de la Coalition Sopi 2009 à Ndindi et à Ndoulo, dans le département de Diourbel, les partis membres de la Coalition Benno Siggil Seenegaal ne semblent pas non plus fonder espoir sur la justice. Dans ce dossier, il faut rappeler que la Commission électorale nationale autonome (Cena) a subi le même sort devant la Cour d’appel de Dakar. Ce qui avait poussé les avocats de la Coalition benno siggil senegaal et les responsables politiques de cette structure à demander aux membres de la Cena d’en tirer toutes les conséquences, en démissionnant collectivement.

Bacary Domingo MANE
Source SudQuotidien

Article Lu 1642 fois

Mardi 17 Février 2009





1.Posté par Astou le 17/02/2009 17:07
L’argument, de la Fraude !
L’exemple qui démontre la peur avec laquelle l’opposition est confrontée part, principalement, de la nature des initiatives prises depuis leur raclé que, le pape du Sopi leur à infliger le 25 Février 2007 ; tous les élections sont décriées avant comme après par les poids plumes de l’opposition. Pourtant, le Fichier qui, constitue le meilleur baromètre d’une élection libre et transparente a été audité. Et à l’unanimité la classe politique à estimer que le fichier était fiable et à cet égard, il pourrait aller aux élections locales prévues le 22 Mars prochain. Alors pour quoi nous revienne t-il avec de tels accusations ?

2.Posté par zou le 17/02/2009 17:49
La classe politique n’a jamais été satisfaite du fichier électoral. Et pourtant le présent régime ne ménage aucun effort pour garantir, à la classe politique des conditions de transparence du fichier électoral. La preuve, aujourd’hui plus qu’hier, le fichier a été ré-audité sur la demande de l’opposition, après avoir subit une refonte totale à la veille des présidentielles. Mieux, le ministre de l’intérieur pour des soucis de transparence, encore, a mis le fichier électoral sur internet, afin de convaincre les sceptiques, de leur volonté manifeste d’organiser comme toujours, des élections libres et transparentes

3.Posté par odjia le 17/02/2009 18:35
ca se vois que tu n y connais rien en base de donnee et en informatique Omar Sarr Pai/Bad l'un des meilleurs experts en database peu te si une on doit avoir plusieurs table d electeurs dans une meme base de donnée oracle

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State