Référence multimedia du sénégal
.
Google

ELECTIONS LOCALES 2009: Benoo Siggil Senegaal décaisse 120 millions

Article Lu 1908 fois


- 120 millions, une goutte d’eau devant les moyens de Sopi 2009

Dans une élection, l’argent constitue certes le nerf de la guerre, mais l’opposition réunie au sein de la coalition Benoo Siggil Sénégal ne veut pas en faire une question centrale. C’est ainsi qu’elle a retenu d’arrêter son budget de campagne électorale pour les prochaines locales à 120 millions de francs Cfa. Cette manne va venir en appoint aux moyens mobilisés à la base par les comités électoraux locaux au sein desquels instruction sera donnée à chaque candidat investi de mettre la main à la poche.



ELECTIONS LOCALES 2009: Benoo Siggil Senegaal décaisse 120 millions
Le budget de campagne de Benoo Siggil Senegaal pour les élections locales à venir s’élèvera à 120 millions de francs Cfa. C’est l’enveloppe sur laquelle se sont accordés les responsables de cette coalition de l’opposition au terme de plusieurs jours de réflexion sur la meilleure manière d’aborder la campagne électorale qui s’ouvre officiellement dans une semaine. Plusieurs scénarii ont été, en effet, évoqués pour la mobilisation des ressources. Pour les uns, les modalités de cotisation doivent se faire au prorata des investis par parti. Tandis que les autres pensent que le mieux est de laisser chaque parti décider volontairement de sa contribution financière. Finalement, c’est cette dernière proposition qui a été retenue par les responsables de Benoo Siggil Senegaal d’autant que c’est ce type de mécanismes de financement qui a été, toujours, adopté par l’opposition dans le cadre de ses structures organiques d’alliance. Une source proche de l’opposition renseigne : « chaque parti va cotiser en fonction de sa représentativité et de ses moyens. Par consensus, on a trouvé qu’il fallait laisser à chaque leader de parti la possibilité de décider volontairement de sa contribution. Nous pensons qu’il faut tenir compte des possibilités financières des uns et des autres car les moyens dont disposent les partis ne sont pas égaux. D’ailleurs, nous avons toujours procédé ainsi, que ce soit dans la Cpa, le Front Siggil Senegaal ». Notre interlocuteur d’ajouter : « compte tenu de leur poids, le Ps, l’Afp et dans une moindre mesure la Ld ont toujours été les principaux bailleurs de nos manifestations ». Puisque les élections du 22 mars prochain ont leur spécificité en raison de leurs enjeux locaux, les 120 millions de francs Cfa dégagés au niveau central permettront uniquement d’appuyer les comités électoraux locaux. Cette enveloppe, en réalité, servira à couvrir la restauration, le carburant pour les visites de proximité, la prise en charge des agents déployés dans les bureaux de vote le jour du scrutin, la restauration et autres activités durant la campagne. « Ce sera juste une sorte de subvention, disons un simple appui », affirme un responsable de Benoo Siggil Senegaal. C’est pourquoi, il appartiendra aux différents comités électoraux locaux de définir les modalités de financement de leur campagne. Selon nos informations, « il a été demandé à chaque candidat investi sur la liste de la coalition Benoo Siggil Sénégal de faire un effort de contribution individuelle. Chacun, en fonction de ses possibilités, est invité à trouver des moyens appropriés pour mobiliser les ressources. Même les contributions en nature sont permises ».

120 millions, une goutte d’eau devant les moyens de Sopi 2009

Avec seulement un budget de 120 millions, Benoo Siggil Sénégal, qui promet de battre à plate couture la coalition Sopi 2009 a-t-elle les moyens de ses ambitions si l’on sait que celle-ci, lors des investitures seulement, a décaissé pas moins d’un demi-milliard de francs Cfa qu’elle a injecté dans les collectivités locales pour soutenir ses responsables ? Interrogé à ce sujet, un opposant rétorque que « l’argent ne fait pas gagner les élections. Nous reconnaissons que nous n’en avons pas beaucoup, mais nous avons beaucoup d’idées, d’imagination et nous saurons anticiper ». Consciente d’être en face « d’un parti-Etat qui utilise les moyens de l’Etat, qui injecte des sommes faramineuses dans des élections au point d’installer le pays dans une situation de banqueroute » la coalition Benoo Siggil Sénégal compte énormément sur la conscience des populations. Pour elle, les populations, après avoir minutieusement analysé la situation de misère dans laquelle elles vivent, doivent pouvoir changer cet ordre et créer un nouveau rapport de force.

Hawa BOUSSO

Source: L'as

Article Lu 1908 fois

Mercredi 25 Février 2009




Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State