Référence multimedia du sénégal
.
Google

ELECTION LOCALES: Macky Sall scrute l’attitude du pouvoir en cas de défaite

Article Lu 1952 fois

Le leader de la coalition "Dekkal ngor", Macky Sall s’est interrogé sur la capacité du pouvoir à accepter une éventuelle défaite aux élections locales, s’appuyant sur son incompréhension du "forcing" opéré par la coalition sopi 2009 à Ndoulo et à Ndindy durant les opérations de dépôt des listes de candidatures.



ELECTION LOCALES: Macky Sall scrute l’attitude du pouvoir en cas de défaite
"Je dénonce de la façon la plus vigoureuse le forcing qu’ils ont opéré à Ndoulo et à Ndindy. Qu’est-ce que cela leur coûte de perdre deux communautés rurales surtout qu’ils ont organisé la forclusion de l’opposition dans plusieurs localités comme c’est notre cas à Matam", s’est-il interrogé vendredi à Diourbel où il a rencontré ses partisans tard dans la nuit.

"Cela nous amène à nous demander s’ils vont accepter les résultats s’ils perdent les élections", a ajouté M. Sall. Il était sur le chemin du retour de Taïf où il a assisté à l’inauguration de la mosquée sous l’égide de Serigne Abdou Fatah Mbacké.

De ce point de vue, Macky Sall a appelé les tenants du régime à être "plus démocrates et plus fair-play" avant d’expliquer qu’ils ont attendu l’approche des élections pour modifier la carte électorale en créant d’autres collectivités locales où l’opposition n’est pas présente.

Donnant par ailleurs des orientations aux candidats de la liste "Dekkal ngor" de la commune de Diourbel, M. Sall a insisté sur sa vision de la gestion municipale et le comportement des élus qui se réclament de lui.

"C’est que nous allons promouvoir des élus vertueux : servir les localités et non se servir des localités. Nous souhaitons également qu’il y ait une gestion apaisée des relations entre les élus et leurs mandants. Il nous faut avoir des élus capables de privilégier la concertation et non pas d’utiliser l’argument de la force ou simplement la loi pour contraindre leurs mandants", a-t-il soutenu au cours d’un entretien accordé à la presse.

Dans cette lancée, il a invité ses partisans à être ’’très regardants’’ sur les questions d’éthique et de valeurs, leur signifiant son opposition à toute forme de gestion gabégique.

"Mais j’ai aussi donné des orientations sur les question d’éthique et de valeurs et sur cela je leur ai dit qu’on ne compte pas sur moi pour asseoir demain une politique gabégique parce que je suis contre les formes de gaspillage connues aujourd’hui au Sénégal. Je suis pour une politique de rigueur et d’austérité", a-t-il encore indiqué.

Insistant sur les efforts de redressement qui s’imposent au Sénégal, Macky Sall a souligné la nécessité d’optimiser la dépense publique, de réduire les gaspillages et le train de vie de l’état. En termes d’investissements, il s’agit pour lui de favoriser les secteurs sociaux de base tels que l’éducation, la santé, le monde rural, les pistes de production, etc.

"C’est avec la foi, la conviction et la détermination qu’on peut y arriver et non pas simplement par des moyens mal acquis qui de toutes les façons ne servent pas le pays", a-t-il aussi ajouté, assurant qu’il méne la campagne avec ses propres moyens, "sans ressources extra".

MD/ADC
Source APS

Article Lu 1952 fois

Dimanche 15 Mars 2009





1.Posté par billyNY le 15/03/2009 05:28
Il est tps d'apaisaer le climat pre-electoral..la violence ne mene a rien,il fallait egalement insister sur cet aspect car il ya eu des heurts au baol cette semaine.

2.Posté par ali le 15/03/2009 05:42
Le Senegal peu devenir un pays emergeant si tout simplement on arretait le gaspillage.....et le manque de responsabilite vis a vis des deniers publiques....

3.Posté par LAAM-BAALO le 15/03/2009 14:28
Macky sall est la seule personne qui vaille notre sacrifice et notre soutien indèfectible pour nous dèbarrasser de la gestion gabègique des resources et/ou du gaspillage des derniers publiques qui sont d'ailleurs à l'image d'une tumeur cancèreuse qui gangrène et ronge le sènègal.

4.Posté par opotio le 15/03/2009 15:00
Ils sont tous pareils. Le senegal a besoin d'une nouvelle génération propre.

5.Posté par Moi le 15/03/2009 18:35
Le monde est dans un tournant qu'il ne faut pas rater, avec Obama aux USA, Sarko en France, l'Afrique et le Sénégal en particulier a besoin de nouvelles têtes, de nouveaux responsables et Karim est jeune, dynamique et motivé et il est entouré de jeunes sénégalais qui ne demandent qu'à travailler pour leur pays alors donnons lui sa chance.

Je suis sénégalaise vivant en France et au début j'étais contre Karim mais force est de reconnaitre qu'il inspire le changement et le Sénégal en a besoin.

Un débat intello n'a pas besoin d'insultes, apporter vos arguments et débattons et que le meilleur gagne.

Wa salam

6.Posté par ali le 15/03/2009 19:26
Serigne Moi yow tamit dimbelou niou...so niou yereumoul bounioul niawal....salam...

7.Posté par kalissa le 16/03/2009 09:55
merci opotio ta réson ils sont tous pareils c dé vo rien é vanu pied

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State