Référence multimedia du sénégal
.
Google

ELECTION DU PRESIDENT DU CONSEIL REGIONAL DE DAKAR : Les conseillers se donnent en spectacle

Article Lu 1474 fois


La session de clôture du Conseil régional de Dakar, qui devait procéder, entre autres, à l’élection du nouveau président, au vote de son budget pour l’année 2008, s’est terminée en queue-de-poisson. Les conseillers ont gratifié au public présent d’un piteux spectacle. Les conseillers qui devaient procéder à l’élection du nouveau président suite à la nomination du titulaire du poste à la fonction ministérielle, et avec l’arrivée du mandat du président intérimaire à son terme, ont préféré se donner en spectacle.

La réunion, qui devait démarrer à 10 heures, a tiré en longueur. « On attend le gouverneur », disait Ousmane Badiane, le président intérimaire, pour calmer certains conseillers qui s’impatientaient. Le climat a commencé à se détériorer après 12 heures lorsqu’Amadou Yoro Sy, maire de la Commune de Tivaouane Diack Sao, a boudé la rencontre. A son avis, la présence ou non du gouverneur ne doit pas empêcher la réunion de se tenir. « J’ai boudé la réunion parce que nous étions convoqués à 10 heures. Il est midi passé et la réunion n’a pas encore démarré. J’ai donc la liberté de rentrer chez moi », a déclaré M. Sy. « On me dit que le gouverneur n’est pas présent. La loi ne dit pas que si le gouverneur n’est pas là, la réunion ne peut pas démarrer », a-t-il argumenté.

Après le départ de M. Sy, le président par intérim a proposé aux autres conseillers de plancher sur les autres questions inscrites à l’ordre du jour en attendant l’arrivée du gouverneur qui doit contrôler le déroulement de l’élection du président du Conseil régional. C’est alors que certains conseillers ont pris la parole pour poser des questions sur la procédure à suivre. Lors de la session du 6 mars, l’ordre du jour était suspendu à l’élection du président. Des conseillers ont estimé que l’ordre du jour devait commencer par ce point. Pour d’autres, rien ne s’oppose à ce que les autres points soient examinés en attendant l’arrivée du représentant de l’Etat. Les avis ont divergé sur ce point de droit. Soulignant le caractère normal des passions, Diamé Diop a invité ses collègues à dépassionner le débat pour éviter que cela ne déteigne sur le climat de travail. Selon lui, les conseillers doivent avoir à l’esprit le référentiel qu’est le droit. Et sur ce point, pense-t-il, le droit ne dit pas que l’ordre du jour est indivisible. Il a donc invité ses collègues à débattre sur les autres points, notamment l’adoption du budget. C’était suffisant pour déclencher la colère de l’autre camp. Pour eux, la session du 6 mars était suspendue à l’élection du président, ce point doit être examiné avant de passer à autre chose.

C’est sur ces thèses que les deux camps ont échangé jusqu’à ce que les débats prennent une autre tournure qui n’honore pas ces élus locaux. Pourtant, les choses avaient bien débuté. Les premiers intervenants, sur un ton courtois, ont demandé au président intérimaire si le conseil pouvait valablement délibérer en l’absence du gouverneur. D’arguments en contre arguments, l’atmosphère devenait électrique. Ce qui s’est ressenti sur les discours avec des échanges houleux frisant parfois l’insolence.

Devant ce spectacle désolant, des conseillers ont préféré se retirer. La réunion s’est terminée donc en queue de poisson comme lors de la rencontre du 6 mars que le président Ousmane Badiane n’avait pas hésité de qualifier de « pas digne » au regard des hommes qui composent le Conseil régional.

KADER SOW, CANDIDAT À LA SUCCESSION D’ABDOULAYE FAYE : « Même en l’absence du gouverneur, ce débat ne devait pas avoir lieu »

Kader Sow, candidat à la succession d’Abdoulaye Faye s’est retiré au moment où certains conseillers se donnaient en spectacle dans la salle de réunion. Cela, dit-il, pour ne pas cautionner ce simulacre qui est en train de se dérouler au sein de l’institution.

M. Sow, vous quittez la réunion alors que le gouverneur n’est pas encore là ?

Il est clair qu’il y a un blocage au niveau de l’institution. Même en l’absence du gouverneur, ce débat ne devait pas avoir lieu. C’est par respect pour l’institution et mes collègues conseillers que je suis resté, mais je me rends compte qu’il ne sortirait de ce débat aucune décision sérieuse. Quand je l’ai compris, je suis sorti pour ne pas cautionner ce simulacre qui est en train de se dérouler au sein de l’institution.

Etant candidat, ne craignez-vous pas que le scrutin soit organisé derrière vous ?

De toute façon, le gouverneur qui doit assurer le contrôle de légalité des actes pris par le Conseil régional n’est pas là. En son absence, aucune délibération ne sera validée. J’en ai la conviction.

A vous entendre, on craint que le gouverneur ne soit pas là ?

Il a été retenu peut-être pour des raisons d’Etat. Nous avons tous constaté son absence. Je pense qu’il faut le prendre comme tel et, peut-être, renvoyer le débat à un autre jour. En effet, nous avons encore cinq jours pour voter le budget et, éventuellement, élire le nouveau président.

Etes-vous toujours candidat ?

Je maintiens ma candidature dans la mesure où elle n’est pas personnelle. Elle est portée par un parti. C’est ce parti qui doit décider si je dois maintenir ou retirer ma candidature.

Source: le Soleil

Article Lu 1474 fois

Jeudi 27 Mars 2008





1.Posté par Tiedoo ya ngki fi ba tay le 27/03/2008 16:13
maintenons le président par intérim Ousmane Badiane
bien vrai qu'il n'est pas du PDS il a les qualités


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Mercredi 7 Décembre 2016 - 12:16 NDIGUEUL DU KHALIFE DES MOURIDES: 500F par personne

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State