Référence multimedia du sénégal
.
Google

EL MALICK SECK A UNE DE SES EMPLOYÉES LORS DE LA PERQUISITION DES LOCAUX DE «24 HEURES CHRONO» : «Si vous êtes nostalgiques de ma personne, vous ne me reverrez pas de sitôt»

Article Lu 1888 fois


EL MALICK SECK A UNE DE SES EMPLOYÉES LORS DE LA PERQUISITION DES LOCAUX DE «24 HEURES CHRONO» : «Si vous êtes nostalgiques de ma personne, vous ne me reverrez pas de sitôt»
Le directeur de publication du quotidien «24 H Chrono», en garde-à-vue prolongée au Commissariat du Port depuis vendredi dernier, reste serein. Hier, lors de la perquisition des locaux de son journal par les enquêteurs de la Brigade des affaires générales, il s’est même permis de blaguer avec eux avant de dire, toujours sur le ton de la plaisanterie à une de ses voisines de palier : «je vous manque ? seulement, vous ne verrez pas de sitôt». Par ailleurs, après son audition d’hier, le rédacteur en chef de «24 H Chrono» Sambou Biagui, s’est défoulé sur le Comité de défense et de protection des journalistes(Cdpj). Malgré sa garde-à-vue prolongée, le directeur de publication de «24 Heures Chrono» garde toujours un moral d’acier. Lorsque les enquêteurs ont effectué hier une descente en sa compagnie dans les locaux de son journal, pour procéder à une perquisition, El Malick Seck les a taquinés, en leur balançant à la figure : «vous voyez ! Mes locaux sont plus luxueux que les vôtres». Poursuivant, la même source ajoute que les policiers lui ont bien rendu la politesse, en s’éclatant de rires. Mieux, le patron de «24 Heures Chrono» toujours très relax, apostrophe une voisine, dont le domicile jouxte les locaux de son Journal : «Êtes-vous nostalgique de ma modeste personne ? ». Et, avant même que la fille ne daigne répondre à son interpellation, le directeur de publication revient à la charge, un large sourire aux lèvres : «en tout cas, si tel est le cas, sachez que vous ne me reverrez pas de sitôt». Sambou Biagui: «ma responsabilité ne saurait être engagée dans cette affaire» Après huit heures d’audition dans les locaux de la Division des investigations criminelles, le rédacteur en chef du quotidien «24 Heures Chrono», Sambou Biagui, est retourné hier auprès des siens. Notre confrère qui faisait face aux enquêteurs de la Brigade des affaires générales, a éclairé les pans d’ombre qui entourent la publication de l’article qui vaut à El Malick Seck, une garde-à-vue prolongée au Commissariat du Port. En effet, interpellé sur son degré d’implication sur l’article incriminé, Sambou Biagui a déclaré aux limiers que sa responsabilité ne saurait être engagée dans la livraison qui est à l’origine des déboires du canard, parce que selon lui, il n’est qu’un simple rédacteur en chef. «Je leur ai répondu que je ne suis pas responsable de la parution, car je ne suis pas le responsable de la publication», a-t-il confié. Interpellé sur les conditions de son face-à-face avec les enquêteurs de la Bag, le rédacteur en chef de «24 Heures Chrono» a rendu un vibrant hommage à ces derniers. A propos de l’état d’esprit de son patron, il ajoute : «Je ne sais pas dans quelles circonstances il est gardé à vue dans les locaux du Commissariat du Port, mais hier l’ambiance était bon enfant entre lui et les enquêteurs de la Bag». Sambou Biagui : «El Malick Seck est payé en monnaie de singe par le Cdpj» Même s’il magnifie la sympathie des enquêteurs, il n’en demeure pas moins que Sambou Biagui étouffe de rage contre les membres du Comité de défense et de protection des journalistes (Cdpj). Motif invoqué : «Aucun membre du comité ne s’est déplacé dans les locaux de la Brigade des affaires générales de la DIC, pour soutenir El Malick depuis qu’il a maille à partir avec la justice», déplore-t-il. Et le rédacteur en chef de ce canard est d’autant plus remonté que, «le comité, au lieu de témoigner de sa solidarité à El Malick Seck, s’est permis de se fendre d’un communiqué dans lequel il déclare que celui-ci est un citoyen justiciable. Or il ne revient pas au comité de dire qui est justiciable et qui ne l’est pas». Pire, dit-il, le directeur de publication de « 24 Heures Chrono» est payé en monnaie de singe par ses confrères. Car, lorsque Madiambal Diagne, avait été frappé par l’article 80, El Malick Seck n’avait pas hésité à démissionner de Walfadjri, histoire de se solidariser». Tout comme, se souvient-il, «El Malick avait toujours effectué le déplacement au Bloc des Madeleines, quand un confrère y était convoqué». Toutefois, la rédaction de «24 Heures Chrono» compte sur ses avocats Me Demba Ciré Bathily et Jacques Baudin commis pour permettre à son patron, qui est retourné hier au Commissariat du Port, vers 18 heures, de se tirer d’affaire.

Source: L'as

Article Lu 1888 fois

Mardi 2 Septembre 2008





1.Posté par tamay naar le 02/09/2008 20:20
Ce moins que rien veu se faire de la pub... Il commence à mesurer l'empleur des ces mensonges, vu qu'il n'a pa eu le soutiens des confreres...
Neamoins liberez le et aller prendre wade en suisse ou ces betes de pouvoire cachent l'argent de l'afrique...!

2.Posté par cheikhouna le 02/09/2008 21:56
tamay naar va fanculo

3.Posté par dia le 03/09/2008 03:48
vraiment je suis contre wade mais je suis tout a fait contre ce journaliste ce kil a dit c trop je ne sais pas sil a des preuves ou pas mais ke la justice fait son travail etsil doit etre puni kil lest c 1 probleme ki peut salir le senegal envers nos voisins africains ki nous regarde toujour d1 oeil kritik tout t1 chac1 doit deviner ce ke je peut dire

4.Posté par tamay naar le 03/09/2008 12:56
chekhouna pourquoi fanculo a moi?
Non sei coragioso eh!
Qu'est ce que j'ai dit d mal pour meriter ces injures?

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State