Référence multimedia du sénégal
.
Google

Dubaï Port World dans une zone de turbulence : Karim fait prendre des risques au Sénégal

Article Lu 12106 fois

XIBAR.NET (Dakar, 03 Décembre 2009) - C’est à se demander si l’ancien courtier d’une banque londonienne, devenu conseiller puis ministre d’État au service de son père de président, Karim Wade, a vraiment les compétences financières que lui prête celui-ci. Car, Dubaï port World avec lequel il s’est allié au détriment de la multinationale française, Bolloré, est en souffrance financière. Des gros nuages dans le ciel du Sénégal, du fait du fils du président Wade.



Dubaï Port World dans une zone de turbulence : Karim fait prendre des risques au Sénégal
Un bon financier est celui qui agit dans le présent, après s’être souvenu du passé et scruté l’avenir. Mais, le prétendu manitou financier par son père de président, Karim, semble ne pas le savoir. Il a préféré le kopeck de l’instant aux montages financiers à moyen et long terme, pour l’émergence de notre pays.

Sachant qu’il pouvait s’enrichir dare-dare avec les Arabes, qui offrent des ristournes de plus de 50 % aux entreprises qu’il a mises en scelle, depuis qu’il était président de l’Anoci, il a évincé des sociétés occidentales au profit d’entreprises arabes. Ainsi, il fera livrer le Port autonome de Dakar (Pad) au géant arabe Dubaï Port Wold (Dpw) ; ceci au détriment de la multinationale française, le Groupe Bolloré, qui y trônait avant l’alternance politique.

Il vient d’être apostrophé par les faits : la maison-mère du géant arabe supplie ses créanciers de lui accorder un moratoire de six mois, pour lui permettre de s’acquitter d’une ardoise de presque soixante milliards de dollars. Une nouvelle donne qui augure bien des dangers pour le Sénégal, dont l’économie a été arrimée, par les Wade, aux pays du Golfe.

Karim Wade a été si aveuglé par les pétrodollars qu’il a oublié que l’Anglais, le Français et l’Espagnol sont les langues les plus utilisées au niveau international et dans le monde des affaires. Il a perdu de vue que ce sont les puissances occidentales qui garantissent l’économie mondiale.

Les erreurs, résultant du désir forcené du fils du président de la République à vouloir s’enrichir par tous les moyens, pourraient bien coûter au Sénégal. Car, le Port de Dakar, qu’il a livré à Dpw, est l’une des mamelles de notre économie. Le futur aéroport international Blaise Diagne de Diass est également un des espoirs financiers du Sénégal : le tourisme étant un des poumons de l’économie du pays. Dubaï Port World en faillite, c’est le Sénégal qui en pâtira. Or, le mal est déjà là. Quelle sera maintenant la réaction des Occidentaux, des opérateurs économiques et des autorités de la France qu’il narguait avec son président de père. Si Wade risque la perte du pouvoir et son fils la prison, l’économie du Sénégal, qui est la porte de l’Afrique, sera plus que contrainte de repartir à la case de départ. Autrement, le président Wade a laissé hypothéquer l’avenir des Sénégalais actuels et des générations à venir, pour le plaisir de son garçon, Karim.

La Redaction

Article Lu 12106 fois

Jeudi 3 Décembre 2009





1.Posté par dou dou le 03/12/2009 20:45
J' aime pas KW , mais arretez de raconter des conneries, aucun genie de la finance n'aurait pu prevoir les deboires financiers de DPW.

2.Posté par salam le 03/12/2009 22:15
je savait que avec karim des problemes aller arriver il nest pas un genie et il socupe de tout ce qui a rapurt avec largent au senegal et ca cest pas normal les resultats sont la

3.Posté par dra le 04/12/2009 00:03
karim wade est un nul et lavenir le prouvera et cest injuste de laisser lavenir du senegal entre des mains inexpertes

4.Posté par sow le 04/12/2009 00:08
non vraiment wade dafa yabe senegalaiyi tout pour son fils karim qui ne pense qua senrichir il est certain quil met le pays en danger

5.Posté par NOKOSS le 04/12/2009 02:15
Karim Wade a été si aveuglé par les pétrodollars qu’il a oublié que l’Anglais, le Français et l’Espagnol sont les langues les plus utilisées au niveau international et dans le monde des affaires. Il a perdu de vue que ce sont les puissances occidentales qui garantissent l’économie mondiale.

Les erreurs, résultant du désir forcené du fils du président de la République à vouloir s’enrichir par tous les moyens, pourraient bien coûter au Sénégal. Car, le Port de Dakar, qu’il a livré à Dpw, est l’une des mamelles de notre économie. Le futur aéroport international Blaise Diagne de Diass est également un des espoirs financiers du Sénégal : le tourisme étant un des poumons de l’économie du pays. Dubaï Port World en faillite, c’est le Sénégal qui en pâtira. Or, le mal est déjà là. Quelle sera maintenant la réaction des Occidentaux, des opérateurs économiques et des autorités de la France qu’il narguait avec son président de père. Si Wade risque la perte du pouvoir et son fils la prison, l’économie du Sénégal, qui est la porte de l’Afrique, sera plus que contrainte de repartir à la case de départ. Autrement, le président Wade a laissé hypothéquer l’avenir des Sénégalais actuels et des générations à venir, pour le plaisir de son garçon, Karim.

La Redaction

Jeudi 3 Décembre 2009

6.Posté par NOKOSS le 04/12/2009 02:16
citation tres tres bien dit:

Karim Wade a été si aveuglé par les pétrodollars qu’il a oublié que l’Anglais, le Français et l’Espagnol sont les langues les plus utilisées au niveau international et dans le monde des affaires. Il a perdu de vue que ce sont les puissances occidentales qui garantissent l’économie mondiale.

Les erreurs, résultant du désir forcené du fils du président de la République à vouloir s’enrichir par tous les moyens, pourraient bien coûter au Sénégal. Car, le Port de Dakar, qu’il a livré à Dpw, est l’une des mamelles de notre économie. Le futur aéroport international Blaise Diagne de Diass est également un des espoirs financiers du Sénégal : le tourisme étant un des poumons de l’économie du pays. Dubaï Port World en faillite, c’est le Sénégal qui en pâtira. Or, le mal est déjà là. Quelle sera maintenant la réaction des Occidentaux, des opérateurs économiques et des autorités de la France qu’il narguait avec son président de père. Si Wade risque la perte du pouvoir et son fils la prison, l’économie du Sénégal, qui est la porte de l’Afrique, sera plus que contrainte de repartir à la case de départ. Autrement, le président Wade a laissé hypothéquer l’avenir des Sénégalais actuels et des générations à venir, pour le plaisir de son garçon, Karim.

La Redaction

Jeudi 3 Décembre 2009

7.Posté par hamedin le 04/12/2009 08:44
Xibar.net est vraiment un site écœurant. Laissez enfin Karim Wade en paix ! Ce n´est pas avec votre harcèlement à la Souleymane Jules Diop que vous parviendrez à faire de cet homme (pour vous :"l’ancien courtier d’une banque londonienne" . ce qui montre encore une fois votre bassesse !) qui abat un travail titanesque, un monstre. Nous savons apprécier à sa juste mesure la valeur de Karim Wade et nous le soutiendrons partout où il sera contre qui que ce soit.

PARTENARIAT DP WORLD-PAD : Le chiffre d’affaires pourrait atteindre 200 milliards FCfa

Avec un investissement de 60 milliards Fcfa au Sénégal, des emplois directs estimés à 365 agents ainsi que l’installation de matériels de dernière génération au Port autonome de Dakar (PAD), Dubaï Ports World Dakar donne entièrement satisfaction à l’Etat du Sénégal. La crise financière n’entamera guère cette confiance, rassure Khoureychi Thiam.
Il n’y a pas de péril en la demeure, selon le ministre de l’Economie maritime, de la Pêche et des Transports maritimes qui a effectué mercredi une visite au Port autonome de Dakar. Il a tenu à rassurer les populations sénégalaises et les travailleurs du Port de Dakar et les a exhortés d’être optimistes sur le sort de Dubaï Port World. Le vice-président du groupe Dubaï World a déjà tranché le débat, selon lui. Rien de ce qui se passe actuellement dans son groupe n’aura une incidence sur Dubaï Port World et plus particulièrement sur le partenariat avec le Pad, rapporte le ministre de l’Economie maritime. En effet, cette société a signé un contrat de concession avec le gouvernement du Sénégal, à charge pour elle d’équiper le port de Dakar d’appareils de dernière génération (comme les portiques) et de contribuer à la modernisation de l’outil portuaire. Pour Khoureychi Thiam, Dp World a tenu tous ses engagements à ce jour. D’autant que « sur les 50 milliards qui étaient attendus, nous en avons eu 60, donc, plus qu’on espérait à ce jour », révèle Khoureychi Thiam. En outre, depuis son installation au Sénégal, Dubaï Port World a engagé 365 agents résidents dont seulement cinq expatriés. Ce qui s’est matérialisé, selon lui, par l’inauguration il y a quelques mois, des deux portiques, en compagnie du ministre d’Etat Karim Wade, ministre des Infrastructures. Dans ce lot d’équipements, deux autres portiques sont attendus au Port de Dakar, au mois de février prochain. Mieux, M Thiam donne l’exemple du partenariat « win-win » avec Dp World Dakar. Sur les 25% du capital réservé aux nationaux dans le capital de cette société, dit-il, le port bénéficie des10%. Il a ainsi émis le vœu de voir le port entrer dans le capital des sociétés manutentionnaires établies au port de Dakar, qui font perdre des centaines de milliards au Trésor public sénégalais. Ce qui va permettre, selon Khoureychi Thiam, de faire passer le chiffre d’affaires du port de 150 à 200 milliards Fcfa par an. « A l’heure actuelle, ce n’est pas le cas. Et nous ne pouvons pas laisser cela continuer », soutient Khoureychi Thiam.

8.Posté par Aziz le 04/12/2009 10:36
Je ne suis pas de la GC, mais il faut savoir raison garder. Aucun expert financier (même pas l'auteur de l'article) n'aurait pu prévoir ces difficultés financières.

D'après un expert financier (un vrai) intérrogé sur rfi hier, ces difficultés n'auront aucune conséquence sur les investissements de Dubaï dans le monde.


9.Posté par ndoxé le 04/12/2009 11:35
Certains forumistes peuvent écoeurer! comment peut on affirmer ke la faillite de Dubai n'aura pas d'incidence dans l'economie mondiale! Pourkoi alors les bourses mondiales sont si frileuses? Pourkoi la bourse des emirats ont elles perdu autant de points ces jours-ci? Méfiez vous aux déclarations politiciennes de nos ministres dont certains meme s'ils sont diplomés ne sont plus mis à jour à cause des campagnes perpetuelles ke leur impose leur mentors.

10.Posté par right le 04/12/2009 13:49
hamedim et aziz sont vraiment des cons ils osent défendre ce nullard de karim avec toutes ses conneries qu'il est entrain de faire subir le peuple sénégalais
Poutez nous la paix mo gueun
Karim est un imbécile
sa clé de voute est la recherche éffreinée d'argent pour s'enrichir
mais time will tell il verra

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State