Référence multimedia du sénégal
.
Google

Dr Alex SEGURA (Représentant résident du Fmi à Dakar) : ‘Le ministre des Finances a la confiance du Fmi et de la communauté des bailleurs de fonds’

Article Lu 11400 fois

Le Fmi est inquiet par rapport à l’évolution du déficit budgétaire au Sénégal, mais apporte un fort soutien au ministre de l’Economie et des Finances, Abdoulaye Diop selon Dr Alex Segura, son représentant à Dakar, rencontré en marge de la 32e réunion de la Bid qui s'est tenue du 29 au 30 mai dernier.



Dr Alex SEGURA (Représentant résident du Fmi à Dakar) : ‘Le ministre des Finances a la confiance du Fmi et de la communauté des bailleurs de fonds’
D’après le représentant résident du Fonds monétaire international (Fmi) à Dakar, le Dr Alex Segura, le ministre des Finances a la confiance des grandes institutions internationales et des bailleurs de fonds, grâce à son esprit d’ouverte collaboration et ses efforts constants pour améliorer la transparence et l’efficacité des finances publiques au Sénégal. En particulier, le Dr Segura souligne que le ministre de Finances a sans aucun doute le soutien inconditionnel du Fmi, de la Banque mondiale et des ‘majors’ de la communauté des bailleurs de fonds : La France, les Etats Unis et l’Union européenne.
Il affirme que la dégradation des finances publiques en 2006 devrait être conjoncturelle, liée au choc pétrolier, et au cycle électoral. Et il n’a pas de doute que le ministre des Finances, si le président lui renouvelle sa confiance après les élections du 3 juin, sera capable de rétablir rapidement la discipline budgétaire qui avait fait du Sénégal un pays fortement respecté dans l’Afrique subsaharienne.

Le représentant du Fmi ne veut pas laisser des doutes sur ce sujet : ‘La situation budgétaire au Sénégal aujourd’hui nous inquiète. Le déficit budgétaire en 2006 a doublé par rapport à 2005, et les perspectives pour 2007 ne sont pas encore trop prometteuses. Mais sans les efforts constants du ministre des Finances, qui se bat constamment au sein du gouvernement pour faire respecter les équilibres budgétaires, nous serions aujourd’hui dans une situation beaucoup plus inquiétante et difficile à corriger’.

Le Dr Segura reste optimiste que les prochaines négociations avec le Fonds monétaire international, prévues pour juillet 2007, visant un nouveau programme entre le Sénégal et cette institution de Bretton Woods, vont aboutir à rétablir la discipline budgétaire. ‘Le Sénégal en a besoin pour continuer à être vu comme un leader au sein de l’Uemoa et en Afrique subsaharienne, en ce qui concerne le respect des équilibres macroéconomiques, condition nécessaire pout tout effort de croissance économique et de réduction de la pauvreté’, affirme-t-il.

J. MBENGUE
Source: Walfadji

Article Lu 11400 fois

Vendredi 1 Juin 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State