Référence multimedia du sénégal
.
Google

Dissolutions des collectivités locales et attaques contre la Fao : Le Fss se braque et contre-attaque…

Article Lu 1612 fois

L’on va certainement vers de chaudes empoignades entre le pouvoir et l’opposition. En effet, vu la détermination du Front Siggil Senegaal (Fss) qui est, toutes griffes dehors, pour faire face aux actes « arbitraires, illégitimes et maladroits que Me Wade pose depuis un certain temps ». D’ailleurs, la décision du président Wade de dissoudre une dizaine de collectivités locales sera doublemement combattue : aux plans politique et juridique. De même, Les leaders du Fss comptent faire bloc autour de Jacques Diouf, Secrétaire général de la Fao , « dont le seul tort est qu’il est à la tête de cette structure onusienne, aujourd’hui, dans le viseur de Me Wade ».



Dissolutions des collectivités locales et attaques contre la Fao : Le Fss se braque et contre-attaque…
Pour la conférence des leaders du Front Siggil Senegaal (Fss), les derniers actes (dissolution d’une dizaine de communes communautés rurales) que Me Wade vient de poser, sont de trop. Les leaders de cette coalition de l’opposition l’ont clairement dénoncé. Parce que, précise, Bouna Mohamed Seck, porte-parole du jour de la conférence des leaders, « le premier acte qu’est la dissolution d’une dizaine de collectivités locales est arbitraire et illégale ». Et de se dire qu’il est convaincu que « les actes que Me Wade pose depuis un certain temps, nous mènent vers la dictature ». C’est ainsi que, révèle Bouna Mouhamed Seck, « le Fss ne se laissera pas afire et fera face à cette nouvelle donne ». Selon lui, le Fss va lancer une première contre-attaque, en combattant cette décision (dissolution des collectivités locales) au niveau du Conseil d’Etat. « Cette décision sera combattue au plan juridique, d’abord », a-t-il soutenu, avant de préciser, « une expertise juridique commune du Fss sera commise pour attaquer la décision au Conseil d’Etat ». Dans la foulée, déclare-t-il, « le Fss ne reconnaîtra pas les délégations spéciales qui seront mises en place ». Aussi, enchaîne-t-il, « il n’ y aura pas de passation de service ». En ce sens que, soutient-il, « elles (délégations spéciales) seront des antennes du pouvoir qui a reporté les élections locales ». La contre-attaque se fera, également, sur le front politique. D’autant plus que, « en prenant la décision de dissoudre ces collectivités locales, Me Wade a posé un acte politique, et en tant que tel, il sera combattu sur le terrain politique. Que le pouvoir se le tienne pour dit », assène M. Bouna Mouhamed Seck qui explique les raisons du courroux du Fss par le fait que « presque toutes les collectivités locales dissoutes se situent sur la Petite Côte, une zone aux multiples enjeux économiques importants ». L’attaque contre le Directeur général de la Fao, Jacques Diouf, aussi, n’a pas enchanté, les leaders du Fss qui n’ont pas manqué d’exprimer leur tristesse de cette institution onusienne attaquée aussi « maladroitement » par Wade. Pour ces leaders, « ce sont les propos de Jacques Diouf que Me Wade n’arrive pas à digérer. Et que de toute façon, ces attaques ne l’atteindront pas, parce qu’il n’est pas élu par Wade, mais par plusieurs nations ».

Source: Ferloo.com

Article Lu 1612 fois

Mardi 6 Mai 2008


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Octobre 2016 - 12:30 Convocation de Barhelemy Dias: le Ps divisé

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State