Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



Didier Awadi lance son nouvel album, ''Ma Revolution''

L’artiste-rappeur sénégalais Didier Awadi lance, ''Ma révolution'', son quatrième album solo, un disque dans lequel on entend les sonorités reggae qu’il a selon lui toujours voulu exprimer.



Didier Awadi lance son nouvel album, ''Ma Revolution''
« J’écoute du reggae depuis que je suis tout petit. Donc, cela fait partie de ma culture, et j’avais depuis longtemps envie de l’exprimer. Il était intéressant de créer la bonne alchimie entre le rap et le reggae sans perdre mon essence de rappeur », a-t-il dit dans un entretien accordé à l’APS.

Sur les 17 titres de l’album, il y a « cinq titres où il y a du rap sur du reggae », a-t-il indiqué, relevant que le produit retrace tout son vécu, ses expériences, mais aussi les raisons qui l’ont poussé à véhiculer dans ses chansons des messages engagés. L’artiste précise qu’il reste « très ouvert en musique, puisque les morceaux reggae sont venus d’eux-mêmes ».

« Si le reggae s’impose à moi, je le ferai. Mais, je n’oublie pas que je suis rappeur. C’est ce que j’ai toujours fait et toujours aimé. Donc, on peut faire du rap sur du rock, ou même sur du Mbalakh et il n’y a pas de raison que je n’en fasse pas », dit-il sourire aux lèvres.

Produit en collaboration avec le pianiste de Bob Marley, Tyrone Downie, ''Ma Révolution'' contient des featuring avec l’artiste d’origine haïtienne Wyclef Jean, Mary Ndiaye, chanteuse sénégalaise vivant en Suède, Bakhaw du groupe Da Brains, Viviane Chidid et Duggy Tee.

« J’avais envie de me faire plaisir et d’avoir des collaborations qui me touchent, en faisant appel à beaucoup de jeunes producteurs qui apportent chacun une musique différente, car je voulais aussi que mon album puisse se danser dans les clubs », a expliqué Didier Awadi.

Le défi que se lance l’ex-membre du Positive Black Soul (PBS) est que « le rap africain en général, sénégalais en particulier, puisse aujourd’hui se danser dans les clubs et être acceptable par tout le monde ».

En enregistrant la majeure partie des titres chez lui, au Studio Sankara, Awadi a voulu d’une certaine manière que cela participe à l’évolution qu’il tente de véhiculer dans l’album.

« Tous les pays, qui ont avancé aujourd’hui, ont pu le faire grâce à une révolution, car le système basé sur des mécanismes impérialistes ne peut plus perdurer, indique-t-il. On ne peut plus rester avec le franc CFA, il nous faut nous approprier notre propre développement, sinon c’est la nouvelle génération qui va s’en charger. »

Pionnier du mouvement rap au Sénégal, Didier Awadi a fondé en 1989 le groupe Positive Black Soul (PBS) avec DuggyTee. C’est en 2002 qu’Awadi sort son premier album solo, ''Kàddu Goor'' (Parole d’honneur) et devient l’année suivante lauréat du prix RFI Musiques du Monde. Il sort ensuite ''Un autre monde est possible'' (2005) et ''Présidents d’Afrique'' (2010).

Source: APS

Jeudi 8 Novembre 2012



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 26 Juillet 2014 - 21:11 Balla Gaye 2 tacle Yékini








Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés