Référence multimedia du sénégal
.
Google

Destination Casamance : Air Sénégal maintient ses vols au-delà de la saison touristique

Article Lu 11202 fois

A la demande des promoteurs hôteliers de Ziguinchor et du Cap Skirring, Air Sénégal international (Asi) envisage de mettre un troisième avion sur cette destination. Mais à quel prix ?



Destination Casamance : Air Sénégal maintient ses vols au-delà de la saison touristique
La prochaine saison touristique risque de coûter plus cher aux promoteurs de la région de la Casamance. ‘Nous étions en train d’évaluer la saison touristique qui vient de se terminer avec nos partenaires et d’envisager les mesures qu’il faut prendre pour la saison à venir. Il est clair que, selon la demande qui a été exprimée par nos partenaires, nous allons peut-être revoir notre offre de la saison touristique prochaine à la hausse’, a révélé dimanche dernier le Directeur commercial et marketing d’Air Sénégal international (Asi). S’exprimant lors d’une conférence de presse sanctionnant la visite de terrain des journalistes co-organisée par les promoteurs hôteliers et l’Asi dans le cadre de la relance du tourisme en Casamance, Ibra Birane Wane s'en est expliqué : ‘La raison, c’est qu’il y a de plus en plus des ‘Téo’ qui nous sollicitent pour pouvoir faire une troisième fréquence sur le Cap-Skirring en Diète. Nous sommes en train d’étudier cela pour voir dans quelle mesure, nous pourrons passer de deux à trois fréquences. Je n’ai pas encore donné un accord formel. Nous allons étudier la question’, a-t-il expliqué.
Tirant le bilan de la saison touristique qui vient de se terminer, le directeur commercial et marketing d’Asi déclare avoir transporté plus de quatre mille touristes sur le Cap-Skirring en sept mois. Un résultat qu’il juge satisfaisant dans l’ensemble. , a-t-il dit.

En revanche, la compagnie nationale aérienne Air Sénégal international (Asi) innove en dépassant le cadre touristique pour desservir les vols intérieurs. Elle a, en effet, décidé de maintenir son exploitation à Ziguinchor et au Cap-Skiring au-delà de la saison touristique normale qui ferme au mois d’avril de chaque année. Autrement dit, la compagnie aérienne continuera à desservir régulièrement la Casamance douze mois sur douze. ‘Nous avons parlé également de cette nouvelle disposition d’Asi qui consiste à maintenir deux vols au-delà de la saison touristique. Ceci pour permettre de pérenniser le trafic sur la ligne Dakar-Cap-Skirring qui ne serait plus, de notre point de vue, une ligne purement touristique, mais aussi une ligne qui participe à l’aménagement du territoire. Aujourd’hui, nous avons dix vols sur la Casamance’, a déclaré Ibra Birane Wane. Ce dernier de poursuivre : ‘L’exploitation que nous faisons sur la Casamance, a d’abord pour origine un souci d’aménagement du territoire et un service public. Les cinquante mille passagers transportés entre Ziguinchor et Dakar ont été pour la plupart transportés par Asi l’année dernière. Nous considérons, avec les infrastructures qui ont été réalisées (l’allongement des pistes de Cap-Skirring et de Zigiuinchor et la réhabilitation de la route reliant Ziguinchor et Cap-Skirring), qu’il nous appartient de faire des efforts pour booster davantage le trafic dans cette région parce que le potentiel existe’. M. Wane d’ajouter : Et pour atteindre cette cible, il a soutenu avoir pris les devants.

Seulement, la cherté des tarifs fixés à 61 000 francs Cfa aller-retour pour la destination Cap-Skirring et Ziguinchor continue de faire grincer des dents. ‘Cette récrimination sur la cherté des billets d’avion est récurrente et invariable, mais ma réponse est aussi invariable. Les tarifs ne sont pas chers du tout. Les gens voudraient comparer le tarif aérien au tarif d’un bateau ou d’un bus. C’est inopérant. En ce qui concerne la Casamance, Asi affiche des tarifs bien en-deçà du prix de revient. Notre objectif, ce n’est pas de gagner de l’argent. C’est plutôt d’offrir aux populations un transport aérien sûr et viable. Nous allons faire en sorte que des tarifs préférentiels soient mis en place pour aider à booster le trafic entre Dakar et le Cap-Skirring’, a déclaré M. Wane. A ce propos, il a promis un tarif week-end spécial qui sera étudié par ses services.

Il est clair que la rentabilité est un souci permanent d’une entreprise. Mais pour le directeur commercial et marketing d’Asi, le premier souci de cette compagnie aérienne, c’est d’offrir à la Casamance un transport aérien sûr et viable pour désenclaver la région. nous n’étions guidés que par le souci de la rentabilité, il est clair que les tarifs pour la desserte de la région Sud seraient bien supérieurs à ce que nous avons aujourd’hui, a-t-il fait savoir.

Mais un grand défi se pose à la compagnie aérienne. C’est celui de faire en sorte que ces vols-là aient un taux de remplissage correct qui leur permettra d'être pérennes. ‘Il est clair que si nous avons des vols qui seront toujours vides, un beau jour, nous serons obligés de les remplacer ou de les annuler ou bien de changer de destination. Nous nous sommes inscrits dans un projet durable. Nous considérons que nous devons faire le travail nécessaire pour que ces vols puissent avoir le taux de remplissage qui leur permettra de rester ‘, a averti Ibra Birane Wane. Un avertissement qui en cache un autre. , a-t-il dit.

Ndakhté M. GAYE
Source: Walfadji

Article Lu 11202 fois

Mercredi 20 Juin 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State