Référence multimedia du sénégal
.
Google

Des supports contrefaits d’une valeur de 50 millions saisis depuis un an

Article Lu 1485 fois

Quelque 80 132 supports audiovisuels contrefaits (CD, cassettes, etc.) d’une valeur d’environ 50 millions de francs CFA ont été saisis depuis un an par la Brigade de lutte contre la piraterie et la contrefaçon, a révélé samedi son chef à la Radio Futurs médias (privée).



« Depuis que la brigade a été créée (en juillet 2007), on a saisi 80 132 supports audiovisuels contrefaits (CD, cassettes, etc.). Nous avons aussi saisi des ordinateurs. On peut estimer approximativement à 50 millions de francs CFA tout ce que nous avons saisi », a dit le commissaire Bara Niang. Interpellé, à l’occasion de la Fête de la Musique célébrée samedi, sur la persistance du phénomène, le commissaire Niang a signalé que les vendeurs de produits contrefaits opèrent aujourd’hui en cachette, alors que dans un passé récent « ils étaient fréquents dans la rue ». C’est vrai qu’à un moment donné ils étaient très fréquents dans la rue.

Mais depuis un certain temps, vous conviendrez avec moi que ça se vend comme de la drogue. Ils vendent ça en cachette », a-t-il répondu.Il a établi une comparaison avec le travail de l’OCRETIS (office chargé de répression du trafic illicite des stupéfiants), soulignant que malgré le travail de cette structure de la police, « la drogue est toujours là ».« Nous occupons régulièrement le terrain », a assuré le commissaire Bara Niang ajoutant que depuis sa création, la brigade a déféré 489 personnes. Il a dit que face à la ‘’nouvelle stratégie’’ des revendeurs de supports audiovisuels contrefaits, les éléments de la brigade sont ‘’obligés’’ de s’adapter. Au début, a-t-il expliqué, « il s’agissait tout simplement de sortir dans la rue pour interpeller quelqu’un.

Mais depuis un certain temps ils utilisent le terrain. Nous sommes obligés de les suivre jusque dans leurs derniers retranchements ».La brigade de lutte contre la piraterie et la contrefaçon a été créée suite à un Conseil interministériel qui avait regroupé des fonctionnaires de l’Etat et des représentants des artistes, de l’Association des métiers de la musique (AMS) notamment. Elle avait fait l’objet de nombreuses critiques de la part de membres de l’AMS qui ont jugé qu’elle ne constituait pas une réponse adéquate à l’ampleur du phénomène.

Source: APS

Article Lu 1485 fois

Lundi 23 Juin 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State