Référence multimedia du sénégal
.
Google

Des associations françaises demandent la libération des homosexuels au Sénégal

Article Lu 1591 fois

Des associations françaises de lutte contre le sida ont dénoncé mardi l'arrestation de militants gays, actuellement emprisonnés à Dakar, et critiqué "le comportement schizophrène du Sénégal".



Cinq personnes ont été placées en garde à vue à Dakar, et plusieurs étaient recherchées dans le cadre d'une enquête sur un mariage homosexuel présumé rapporté la semaine dernière par un mensuel people sénégalais, a-t-on appris mardi auprès de la police sénégalaise.

Tous étaient interrogés sur des faits "d'outrage à la pudeur et de mariage contre nature". L'homosexualité est interdite au Sénégal, pays majoritairement musulman. Elle est passible de un à cinq ans de prison.

"Parmi les personnes recherchées figurent des participants à l'atelier organisé par Aides à Bamako sur le thème des pratiques homosexuelles entre hommes et de la prévention du VIH/sida en Afrique, du 28 janvier au 1er février 2008", détaille le communiqué des associations Aides, Sidaction et Act Up-Paris.

Elles rappellent que "les organismes internationaux, notamment le Fonds Mondial de lutte contre le sida, financent, à la demande des autorités de santé sénégalaises, des programmes de prévention auprès des communautés gay au Sénégal".

Elles dénoncent en conséquence "le comportement schizophrène du Sénégal qui accepte ces financements, reconnaissant ainsi l'existence de pratiques homosexuelles, et qui, dans le même temps, réprime violemment les gays".

"Comme souligné par la communauté internationale de lutte contre le sida depuis des années, il est impossible d'envisager une politique de santé publique efficace dans des conditions de répression des droits des individus", insistent-elles. Au Sénégal, la prévalence du VIH/sida est de 21,5 % dans la communauté gay contre 0,7 % pour la population générale.

Source: Agence France Presse

Article Lu 1591 fois

Mercredi 6 Février 2008





1.Posté par Citoyen du monde le 07/02/2008 03:41
Chers forumistes

Depuis le début des événements, je lis avec beaucoup d'intérêt et de patience les différentes réactions suite à l'affaire du "mariage entre homosexuels" et je suis triste de certaines réactions
Notre pays le Sénégal encore une fois se met tout seul sur la sellette à cause de dirigeants mal conseillés;
Pourquoi donner tant d'intérêt aux frasques d'un groupuscule qui pour amuser leur galerie, certes sont des homosexuels, je n'en doute point, se marient entre eux pour rire.
Aujourd’hui permettez-moi de vous exposer dans quelle merde et excuser du terme le Sénégal s'est mis tout seul

Première Hypothèse: le Sénégal va se mettre à dos la communauté internationale qui le fait vivre: hé oui, si mes souvenirs sont bons, notre cher président a reçu le prix de l'Unesco pour la paix, le prix des droits de l'homme qui lui vaut la grandeur d'accueillir sur notre territoire un bureau sous régional pour l'Afrique de l'ouest du haut commissariat des droits de l'homme. ce fut un grand privilège mais aussi une charge;

si aujourd'hui, on se met à arrêter les homosexuels, en tant que signataires des pactes internationaux sur les droits civils et politiques mais plus grave en tant que signataire de la déclaration universelle des droits de l'homme, nous sommes en faux, et il faut oser situer maintenant les responsabilités; et il ne sert à rien de signer des documents internationaux sans en connaitre la teneur, les avantages et inconvénients pour son peuple.

Le Sénégal accepte de l'argent du fonds mondial pour appuyer des associations LGBT c'est à dire Lesbiennes, gay et bisexuels donc de facto le Sénégal reconnait implicitement et explicitement la présence de ce groupe, de cette communauté et on ne peut pas accepter de l'argent pour appuyer cette même communauté et après les emprisonner. me diriez vous que le contexte est différent, je vous le concède mais de l'appui et des formations que nos gouvernants et ONG donnent à cette communautés, existent une réelle volonté de changement de comportement.

Si le Sénégal continue sur la voie des arrestations ce dont je doute fort d'ailleurs, notre sunugal serait en faux avec lui même et nos dirigeants n'ont pas la place qu'ils méritent et seraient trop mal conseillés;

Deuxième Hypothèse: le Sénégal arrête les poursuites: le gouvernement aura créé une crise sans précédent dans les familles et des déchires impensables se seraient créées. Pire, le gouvernement laisserait la porte ouverte à un lobbying qui serait en droit de demander des acquis et des droits qui ne pourraient plus leur être refusés.

A mon âme et conscience, je crois que cela ne valait pas la peine d'agiter tout le Sénégal, au pire le photographe ne fut pas professionnel et ces journaux people doivent aussi savoir que nous ne vivons pas de frasques.

Un énorme travail des ONG pour la régression de l'épidémie à VIH Sida vient de connaitre un coup d'arrêt car ces manifestations, mariages ne sont que des récréations que des "âmes perdues" s'offrent mais en réalité sont elles vraiment perdues si chacun est libre de son choix
Notre pays est un réservoir de guide religieux et aujourd'hui une grande famille est mise sur la sellette et pensez vous qu'elle soit la seule famille religieuse dont ses fils et petits fils fréquentent les Gay et sont gays, je vous assure que non,

Monsieur le Président de la république, si vous avez un tant soit peu de bons conseillés, arrêtez cette mascarade et retournez la situation et voyez le problème autrement et pourquoi ne pas le "travestir" sous l'angle de la santé publique en dénonçant le manquement des personnels de santé qui leur refusent l'accès aux soins et les exposent davantage aux infections par exemple; les mettre en prison , c’est les mettre dans un endroit qu’ils rêvent et ou ils auront des relations entre hommes, pire sans se protéger, Ne devrions nous pas réfléchir aussi à ces citoyens qui sont en prison et qui entretiennent pour certains des rapports sexuels et qui ne se reconnaissent pas comme homosexuels ? le problème est plus grave et plus profond que ce simple mariage

C'est dommage mais le mini scandale ne valait pas la peine d'un tel populisme et pour être honnête avec nous même commençons à refuser les financement du fonds mondial pour le sida dont une bonne partie pour ne pas dire le 1/3 est réservé aux groupes vulnérables dont les homosexuels qui disposent d'associations légalement constituées avec récépissé, pourquoi ne pas s'attaquer donc aux autorités qui ont délivré de tels actes administratifs, nous risquons de remonter jusqu'aux sphères les plus élevés de notre administration

Si ces arrestations sont motivées par le prochain sommet de l’OCI, sachez que chez ces "bons arabes" résident le plus grand nombre d'homosexuels" et pourtant ils ne ratent pas une minute pour prier;

Ne convoquez pas la religion sinon nous sommes tous autant responsables que ces homosexuels car tout un chacun d'entre nous devrait se revoir dans une glace et revoir sa responsabilité dans la perversion de notre société;

Je ne crois pas à mon âme et conscience que la pratique homosexuelle soit bonne et en tant que croyant, je l'excuse pas mais en tant que homme moderne et qui réfléchi, je ne lance pas l'opprobre sur cette communauté en disqualifiant nos gouvernant qui les encourage en se constituant associations libres t qui délivrent des quitus de reconnaissance. C’est à ne rien comprendre;


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State