Référence multimedia du sénégal
.
Google

« Dépénalisation » ne veut pas dire « déprisonalisation »

Article Lu 1762 fois


« Dépénalisation » ne veut pas dire « déprisonalisation »
S’agissant de la dépénalisation des délits de presse proposée par le président Wade, Moustapha Guirassy a assuré qu’il n’est pas question de dire que la presse est un secteur de non droit. « Il s’agit d’extraire les faits du champ du droit pénal pour les verser dans le droit administratif. Parler de dépénalisation, c’est parler de dépassement. Le journaliste est toujours en contact avec l’information, il est possible qu’il commette des erreurs », d’où l’idée de la dépénalisation qui ne veut pas dire « déprisonalisation », selon M. Guirassy. Pour le ministre de la Communication, la dépénalisation du délit de presse est guidée par le souci d’accorder une sécurité juridique au journaliste pour lui permettre de faire correctement son travail. « Lorsque le chef de l’Etat parle de dépénalisation du délit de presse, c’est pour accorder une sécurité juridique sans laquelle le journaliste ne peut pas correctement travailler. Il n’est pas question pour le chef de l’Etat de faire de la presse un secteur de non droit. Il s’agit seulement de faire quitter le délit de presse du champ pénal. Parler de dépénalisation, c’est parler de dépassement... Les journalistes ne peuvent pas avoir meilleur avocat que le chef de l’Etat », précise le ministre. Par la même occasion, il a insisté sur la responsabilité des journalistes, sans laquelle rien ne peut se faire.

O. NDIAYE
Source Le Soleil

Article Lu 1762 fois

Mardi 17 Novembre 2009





1.Posté par sax le 17/11/2009 05:34
mais ki nopegoul ba legui

2.Posté par sambou le 17/11/2009 08:41
ce ministre est le plus nul du gouvernement il ne comprend absolument rien
je ne sais pas qu;attend le president wade pour le foutre a la porte
c;est lui qui a aggrave l;affaire segoura et il n;a personne a kedougou sinon il aurait tenue un meeting kedougou avec la presence de la rts ;l;opinion publique sera idifie sur sa manque de popularite il ne croie en rien ce monsieur c dommage pour kedougou

3.Posté par modou khoule le 17/11/2009 14:01
ce ministre est nul ,mais vraiment nul.
il confond tout.
il ne peut avoir de peine de prison ,sans poursuite penale.
depenalisation signifie qu''il n'y a plus de d'infraction mais de simple poursuite au civil avec demande de dommages interet.
parler de prison avec depenalisation est une ineptie que seul un ministre senegalais peut affirmer.
la securite juridique signifie que les journalistes peuvent librement sans risque d'etre poursuivi au penal donc mis en prison.
j'ai de la peine pour ce pays ou la mediocrite est vouee a un culte.
ndiombor toogne nganuu

4.Posté par mane le 17/11/2009 15:42
"Déprisonalisation" ce mot je ne le trouve pas au dictionnaire, Monsieur le Ministre invente t'il de nouveaux mots? c'est fort.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State