Référence multimedia du sénégal
.
Google

Dégradation de la route Fatick-Kaolack: JLS brandit le discours de Gilles Hervio pour se blanchir

Article Lu 11061 fois

Le chef de la Délégation de l’Union européenne, Gilles Hervio, a déclaré le mardi 24 novembre à Dakar, lors d’une signature de convention avec le Sénégal, que le manque de protection des investissements routiers agit sur la durée de vie de ces infrastructures. L’entreprise de BTP Jean Lefebvre Sénégal (JLS), accusée par l’Etat d’avoir fait du mauvais travail, notamment sur l’axe Fatick-Kaolack, se prévaut des arguments de M. Hervio pour dégager ses responsabilités quant à la dégradation précoce de cette route.



Dégradation de la route Fatick-Kaolack: JLS brandit le discours de Gilles Hervio pour se blanchir
Le fonctionnaire international avait notamment déclaré que «des études récentes ont montré que la durée de vie de nombreuses routes neuves ou réhabilitées, espérée à 15 ans en moyenne, se réduirait à 5 voire 3 ans en raison des surcharges de certains transports de marchandises ».

L’entreprise de Bara Tall, dans un communiqué parvenu à Kanal 150, estime que «cette déclaration a le mérite de clarifier une situation autour de laquelle l’Etat tente depuis plusieurs années d’entretenir la confusion à dessein : la dégradation rapide de la route Fatick-Kaolack, imputée injustement à JLS, utilisée comme un alibi pour poursuivre le démantèlement de cette entreprise et plonger la précarité des milliers d’employés».

Selon JLS, l’axe qu’il a construit a mis deux ans avant de manifester des signes de dégradations alors qu’il n’a fallu que 10 mois pour que la route Kaolack- Birkilane manifeste les mêmes signes, au point qu’ « une déviation a été aménagée à l’intention des gros porteurs identifiés comme ayant été à l’origine du mal».

M. Hervio avait d’ailleurs souligné la nécessité de mettre en place un système effectif de contrôle des charges à l’essieu. En ce sens, la Commission de l’UE s’est engagé à financer l’achat de pèses essieux mobiles, dans le cadre du projet routier Mbirkilane-Tambacounda, d’après le chef de la Délégation.

L’entreprise de BTP affirme, dans son communiqué, avoir attiré l’attention des autorités sur « les risques de voir l’ouvrage se dégrader très rapidement si elle était construite selon les caractéristiques contenues dans le cahier des charges, avec le poids actuel du trafic».

«Souverainement, ces autorités, en tant que représentant du Maître d’ouvrage qu’était l’Etat, avaient maintenu leurs positions, et avaient invité JLS à réaliser l’ouvrage conformément au cahier de charges. Ce qui fut fait sous la supervision du Bureau de contrôle librement désigné par l’Etat pour assurer à son compte un contrôle et un suivi permanent de la réalisation de l’ouvrage jusqu’à son terme», soutient JLS.

Diarra Bousso
Source Kanal150.com

Article Lu 11061 fois

Mercredi 2 Décembre 2009





1.Posté par Malagoulou le 03/12/2009 03:08
Ce qui est curieux, c'est que ce tronçon est un passage des voitures qui viennent de beaucoup plus loin que Fatick ou Kaolack selon le sens dans lequel on va. Il est juste de noter que de tout le trajet (Bamako ou Tambacounda-Dakar) n'a cédé qu'à ce niveau. Ceci signifie que l'argument des gros porteurs ne tient pas la route. Bara a mal travaillé et terni sa réputation. Ce n'est pas pour autant que je cautionne son injuste "asphyxie". Il a mal travaillé et doit la fermer quand on parle de ce tronçon. Sur d'autres registres, nous le soutiendrons, mais pas sur celui-ci. Mauvaise foi quand tu nous tiens!! Il faut sortir le malagoulou et corriger ces types pour qu'ils reprennent ce travail à leurs frais!

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State