Référence multimedia du sénégal
.
Google

Déclaration de politique générale: Quand Wade faisait rêver

Article Lu 1377 fois

La déclaration de politique générale du Premier ministre, Cheikh Hadjbou Soumaré du lundi prochain, au-delà de la littérature des cabinets ministériels qui doivent justifier leur existence, nous plongera, sept ans après l’alternance politique survenue en 2000, au bon souvenir des grands projets du Chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade. Le Premier ministre technocrate (sans ambition politique) va certainement rafraîchir la mémoire des Sénégalais tombés naguère sous le charme de projets dont la réalisation pourrait changer fondamentalement le visage d’un pays qui tarde encore à décoller. Hadjibou Soumaré ne fera certainement pas comme l’ex Premier ministre, maire de Thiès qui avait refusé de prendre à son compte ces grands projets de « l’africain le plus diplômé ».



Déclaration de politique générale: Quand Wade faisait rêver
En effet, parmi les grands projets de Me Abdoulaye Wade dont certains sont confiés à l’Apix, on peut citer le Nouvel aéroport International de Ndiass. Cette infrastructure qui sera construite sur la base de Partenariat Public/Privé pour financement et exploitation suivant un modèle Build, Operate, Transfer" (BOT) va offrir tous les services du 3ème millénium. Il va comporter deux pistes de 4.000 m X 300 m et dimensionnées pour les gros-porteurs existants et projetés, avec une capacité initiale de 3 millions de passagers par an extensible à 5 Millions et 80.000 mouvements d’avion par an contre environ 33.000 actuellement. L’un des objectifs principaux est de faire de Dakar une plaque tournante et une escale technique préférentielle en Afrique de l’0uest.

L’autoroute à péage

L’autre projet, c’est l’autoroute à péage entre Dakar et Thiès pour décongestionner la capitale par la mise en œuvre d’un second axe routier permettant de garantir un temps de déplacement prévisible et fiable.

La Cité des affaires de l’Afrique de l’Ouest

Si les travaux de l’autoroute à péage ont démarré, ce n’est pas le cas pour la Cité des affaires de l’Afrique de l’Ouest. IL s’agit d’un projet de construction d’un complexe immobilier sur le site de l’aéroport actuel. Le but est « d’offrir les capacités d’accueil, les infrastructures et les services nécessaires à l’implantation de quartiers généraux pour les grandes multinationales et entreprises souhaitant rayonner en Afrique à partir de Dakar ». Les autorités veulent ainsi faire de Dakar un « grand pôle financier et d’affaires en dotant la cité des affaires d’une législation particulière (formalités simplifiées, exonération fiscale et sécurité des capitaux) ».

Le Port du futur

Que dire alors du Port du futur ? Le projet « prévoit l’extension et modernisation du port de Dakar pour hisser les infrastructures d’accueil, les coûts et les qualités des services au niveau des standards internationaux ». Il s’agira de construire un troisième poste à quai pour conteneurs, une plate-forme de distribution sur un complexe de 20 ha regroupant (parking, centre d’accueil, restaurants, services communs...). Aussi, de réaliser une gare maritime moderne comprenant, des installations de réception de navires ; des salles d’attente avec couloirs d’accès aux navires ; et un centre commercial. L’enjeu est de faire de Dakar un port principal pour la fonction Éclatement - Transbordement sur la Côte Ouest.

Le port minéralier de Bargny

N’oublions pas de sitôt le port minéralier de Bargny (jetée offshore de 4.400 m) et disposant des installations de desserte terrestre et ferroviaire ; de stockage et de traitement des marchandises ; d’un poste de chargement de navires de 60.000 tdw avec un tirant d’eau de 15 m. A cela s’ajoute le poste de chargement de navires de 170.000 tdw avec un tirant d’eau de 21 m. Ce port est « dédié aux importants trafics miniers existants (phosphates de Thiès et de Taïba) ou projetés (phosphates de Matam, minerais de fer et d’or du Sénégal Oriental...) et aux produits pétroliers (SAR, Wharf Pétrolier du PAD) à l’extérieur des jetées du Port de Dakar. De même qu’à la « libéralisation de surfaces de stockage et d’exploitation permettant d’augmenter le nombre de terminaux à conteneur ».

Le chemin de fer à grand écartement

Voilà le chemin de fer à grand écartement. Il prévoit la construction de la troisième voie entre Dakar et Thiès (y compris desserte nouvel aéroport) ; la réouverture de la ligne Dakar St Louis ; la mise en place de nouvelles voies à écartement standard pour l’exploitation des mines de fer de la Falémé et des phosphates de Matam ; de même que la conversion de l’axe principal Dakar-Tambacounda-Kidira. En somme, il envisage la « conversion progressive du réseau ferroviaire sénégalais du système actuel (1,01m) vers un système à écartement standard (1,435 m) ». A ces projets s’ajoutent d’autres comme la réhabilitation du port de Saint-Louis, l’exploitation des mines de fer du Sénégal Oriental, l’exploitation des phosphates de Matam, la stabilisation des côtes et falaises de Dakar. La liste s’allonge avec la nouvelle trouvaille du Train à grande vitesse (Tgv).

Yakalma : usine de mafé…

Mais s’il y a un projet qui avait marqué les Sénégalais, en faisant saliver plus d’un électeur, c’est bien « Yakalma ». Les usines de « Mafé », « domoda », « thiéré bassy » et autres « borokhé ». Et les célibataires de 2000 n’oublieront de sitôt la promesse de création d’Agence pour le financement des mariages. Que sont devenus tous ces projets ? Certainement le Premier ministre ne manquera pas de dépoussiérer certains d’entre eux enfouis dans les caves du musée des promesses électorales.

Source: Sud quotidien

Article Lu 1377 fois

Mercredi 12 Septembre 2007





1.Posté par is le 12/09/2007 16:38
yakalma kay usine de mafe le vieu il nous prend vremen pour des cons beaucoup de ces projets son fictif

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State