Référence multimedia du sénégal
.
Google

Débat - La Chine et le Sénégal ont jeté une solide base pour un nouveau type de partenariat

Article Lu 11081 fois

Lors du sommet Chine-Afrique tenu à Beijing, le 4 novembre 2006, dans le cadre du Forum sur la coopération sino-africaine, le président chinois Hu Jintao a annoncé huit mesures d’aide à l’Afrique (*), afin de renforcer davantage les relations économiques et commerciales entre la Chine et le vieux continent. Le Sénégal est l’un des premiers pays bénéficiaires.



Débat - La Chine et le Sénégal ont jeté une solide base pour un nouveau type de partenariat
Grâce aux efforts conjugués des départements compétents des gouvernements chinois et sénégalais, tous les projets d’aide au Sénégal inscrits dans les huit mesures évoquées par le président chinois ont bien été suivis au cours de ces trois dernières années. En effet, certains ont déjà été réalisés et d’autres vont bientôt démarrer. Leur mise en œuvre a imprimé un essor vigoureux aux relations d’amitié et de coopération tous azimuts entre la Chine et le Sénégal, contribuant par là au développement de l’économie nationale sénégalaise.

Depuis le sommet Chine-Afrique, le gouvernement chinois a déployé des efforts exceptionnels et pris toutes les dispositions nécessaires pour multiplier les échanges économiques et commerciaux avec le Sénégal. Au fil des trois années passées, effectivement, la partie chinoise a concrétisé sa décision de construire, sous forme d’assistances non remboursables, pour le gouvernement et le peuple sénégalais, une école rurale, deux cases des tout-petits, un hôpital pédiatrique et un centre de lutte contre le paludisme pourvu de médicaments antipaludiques chinois. En outre, plus de 350 cadres et techniciens sénégalais ont suivi une formation en Chine.

Pour réaliser ces projets d’aide sans contrepartie, la Chine a débloqué un total de 20 millions de dollars. Le Sénégal a déjà reçu, clé en main, l’école de campagne et les deux cases des tout-petits, tandis que le centre de lutte contre le paludisme, qui occupera une partie des locaux de l’Hôpital de Pikine, a réceptionné les équipements et médicaments livrés comme prévu. Des spécialistes chinois y vont procéder à l’installation et au réglage des appareils et organiser aussi des stages de formation à l’intention des médecins et infirmiers sénégalais. Dans les prochaines années, le gouvernement chinois enverra régulièrement à ce centre des groupes d’experts pour des échanges professionnels. On peut croire qu’une telle mesure permettra d’augmenter les capacités de combattre le paludisme au Sénégal. La partie chinoise a terminé la conception de l’hôpital pédiatrique doté de 130 lits et l’accord ayant trait à sa mise en place a été signé le 20 octobre 2009. Les travaux de construction de cette structure pourront commencer sous peu. Ce sera le plus grand et le plus moderne établissement de soins infantiles du Sénégal, qui permettra d’élever considérablement le niveau des services de traitement des enfants dans le pays. Quant aux trois lots de médicaments antipaludiques promis par la Chine, le premier a déjà été livré au ministère sénégalais de la Santé et les deux autres arriveront prochainement à Dakar et seront rapidement remis à leurs destinataires.

En prélude à la prochaine conférence ministérielle du Forum sur la coopération sino-africaine, un rappel des résultats que nous avons obtenus pendant les trois dernières années nous remplit de confiance pour l’avenir de la coopération économique et commerciale entre Beijing et Dakar. Toujours est-il que suite à la reprise des relations diplomatiques entre la Chine et le Sénégal, le 25 octobre 2005, les deux parties ont non seulement exécuté avec bonheur tous les projets de coopération arrêtés par le sommet Chine-Afrique de Beijing, mais aussi mis en chantier la plupart des autres projets d’aide au Sénégal, tels que le Grand Théâtre national, la remise en état des onze stades régionaux et le réseau de distribution du courant électrique du périphérique de Dakar (Boucle de Dakar), sans compter le renouvellement du parc automobile pour le transport urbain et autres projets. Leurs travaux d’exécution se déroulent actuellement dans les meilleures conditions. Nous avons donc la ferme conviction que la compréhension mutuelle et l’amitié entre nos deux gouvernements et nos deux peuples continueront de s’approfondir au fur et à mesure du développement des relations de coopération économique et commerciale entre les deux pays, jetant ainsi une solide base pour l’établissement d’un nouveau type de partenariat sur l’axe Beijing-Dakar.

(*) Les huit mesures d’aide à l’Afrique annoncées par le président chinois Hu Jintao :

1. Augmenter l’aide chinoise aux pays africains et la doubler en 2009 par rapport à 2006.

2. Accorder des prêts préférentiels de trois milliards de dollars Us et des crédits acheteurs préférentiels à l’exportation de deux milliards de dollars Us aux pays africains au cours des trois prochaines années.

3. Créer un fonds de développement sino-africain dont le capital s’élèvera progressivement à cinq milliards de dollars Us pour soutenir les entreprises chinoises et les encourager à investir en Afrique.

4. Donner son aide pour la construction du Centre de conférences de l’Union africaine afin de soutenir les pays africains dans leurs efforts pour accroître leur puissance à travers une unité accrue ainsi que le processus de leur intégration.

5. Annuler les dettes gouvernementales liées aux prêts sans intérêt arrivant à échéance à la fin de 2005 des pays pauvres très endettés et des pays les moins avancés africains ayant des relations diplomatiques avec la Chine.

6. Ouvrir davantage le marché chinois aux pays africains et porter, de 190 à plus de 440, le nombre des produits bénéficiant d’un tarif douanier zéro et en provenance des pays africains les moins avancés entretenant des relations diplomatiques avec la Chine.

7. Créer, au cours des trois prochaines années, trois à cinq zones de coopération économique et commerciale dans des pays africains.

8. Former, au cours des trois prochaines années, 15.000 personnes, toutes catégories confondues, pour les pays africains, envoyer 100 ingénieurs agronomes supérieurs chinois, créer 10 centres pilotes caractéristiques des techniques agricoles, construire 30 hôpitaux, offrir à titre gratuit 300 millions de yuans Rmb pour lutter contre le paludisme, notamment pour l’achat de l’artémisinine et la création de 30 centres de prévention et de traitement du paludisme, envoyer 300 jeunes volontaires chinois, aider à créer 100 écoles rurales en Afrique et porter, avant 2009, de 2.000 à 4.000 le nombre des bourses accordées par an par le gouvernement chinois aux étudiants africains.

PAR Zhou Zhaoming,
conseiller économique et commercial de l’ambassade de Chine au Sénégal
Source Le Soleil

Article Lu 11081 fois

Jeudi 29 Octobre 2009




Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State