Référence multimedia du sénégal
.
Google

Daouda Faye a appris son limogeage depuis Paris: Issa Mbaye Samb le remplace

Article Lu 1544 fois

Celui qui occupait depuis avril 2004, le poste de ministre des Sports du Sénégal, El Hadj Daouda Faye, a quitté son poste, hier, de manière inattendue. Car son départ intervient au lendemain de la qualification du Sénégal à la Can.



Daouda Faye a appris son limogeage depuis Paris: Issa Mbaye Samb le remplace
Le gouvernement du Premier ministre, Cheikh Hadjibou Soumaré a connu un jeu de chaises musicales dans la soirée d’hier. Ainsi, l’on a enregistré le départ d'El Hadji Daouda Faye qui était aux commandes du ministère des Sports depuis avril 2004 et l’arrivée à ce poste d'Issa Mbaye Samb, jusque-là ministre de la Santé et de la Prévention médicale. Ce dernier est remplacé par le Dr Safiatou Thiam, qui était jusqu’à sa nomination, chargée de projet au Conseil national de lutte contre le Sida (Cnls).
Pour en revenir à Daouda Faye, selon nos sources qui sont formelles, tout est parti d’un coup de téléphone qu’il a reçu du président de la République depuis la capitale française, Paris, où il séjourne. D’après ces sources, Me Abdoulaye Wade lui a fait savoir qu’il avait plus besoin de lui ailleurs qu’au gouvernement. Ce coup de fil est intervenu alors que, d’après ses proches, le ci-devant ministre des Sports qui était attendu hier soir à Dakar, envisageait de plus en plus de rendre le tablier. C’est pourquoi, disent ces derniers, quand le chef de l’Etat lui a proposé d’aller au Sénat ‘pour siéger dans le bureau afin d’aider Pape Diop dans la nouvelle mission qu’il va lui confier’, l’ancien locataire de la rue Carnot, siège du ministère des Sports, a tout de suite répondu favorablement. Par conséquent, le départ de Daouda Faye du gouvernement, contrairement à la lecture que pourraient en faire certains, n’est nullement lié aux relations difficiles qu’il entretient avec la plupart des fédérations des sports, surtout la Fédération sénégalaise de fooball.

En effet, le passage de Daouda Faye au ministère des Sports aura été marqué par des conflits de compétences entre les fédéraux à la tête de qui, il y a Mbaye Ndoye, et la tutelle, à propos justement de la cooptation. Aussi, le championnat de football de 1ère division s’est-il terminé en queue de poisson avec le boycott définitif des clubs du Cadre de concertation des présidents de clubs (Ccpc). Les autres disciplines comme l’athlétisme connaisent, également, des passages à vide, surtout lors des derniers mondiaux d’athlétisme qui se sont déroulés en août au Japon d’où le Sénégal est rentré bredouille. En outre, Daouda Faye a été à l’origine du limogeage d'Abdourahmane Ndiaye ‘Adidas’, ancien coach des ‘Lions’ du basket, au motif qu’il était tout le temps en France. Son remplaçant à la tête de l’équipe de Basket, l’Américain Sam Vincent, n’a guère fait mieux. Et le Sénégal vice-champion d’Afrique en 2005 a été éliminé cette année dès le premier tour de la Can de basket à la surprise générale. D’où les nombreuses critiques à l’encontre d’El Hadj Daouda Faye que ses détracteurs ont accusé de ‘bloquer’ le sport sénégalais dans son ensemble. Et la liste n’est pas exhaustive.

Autant donc dire qu'Issa Mbaye Samb qui n’est pas en terrain inconnu - parce qu’étant un pur produit du national populaire pour avoir créé l’Oncam, rival de l’Oncav - a fort à faire, notamment pour pacifier les relations entre la tutelle et les fédérations sportives qui aspirent à plus d’autonomie. Les chantiers ne manquent également pas pour le nouveau locataire de la rue Carnot, surtout en direction de la Can 2008 au Ghana où, les ‘Lions de la Téranga’ sont attendus de pied ferme. A cela s’ajoute le projet de professionnalisation de nos clubs de première et de deuxième division qui sont encore dans l’amateurisme le plus absolu. Sans oublier la question des infrastructures sportives qui manquent de façon criarde tant à Dakar que dans les régions, mais également pour certaines disciplines comme la lutte qui squatte les terrains de football pour organiser ses manifestations. Mais le premier défi à relever dans l’immédiat sera celui de l’organisation et de la participation au prochain championnat d’Afrique de basket féminin prévu à Dakar et Thiès.

Mamadou SARR
Source: Walfadjri

Article Lu 1544 fois

Jeudi 13 Septembre 2007





1.Posté par senegalais le 13/09/2007 10:45
kou gneup teufli gua toy

2.Posté par Mme le 13/09/2007 14:55
ECOLE POLYTECHNIQUE DE SANTE DE DAKAR




Adresse : SODIDA, derrière Radio DUNYA


FILIÈRES

Infirmier d’État
Sage – Femme d’État
Assistant Infirmier


DURÉE DE FORMATION :

 Infirmier d’État : Trois (03) ans
 Sage – Femme d’État Trois (03) ans
 Assistant Infirmier Deux (02) ans

CONDITION D’INSCRIPTION

 Infirmier d’État
 Sage – Femme d’État

• Baccalauréat ou tout autre diplôme équivalent
• Bulletin de notes des classes de 1ère et Terminale
• Certificat de visite médicale et contre visite
• Extrait de naissance ou copie de la carte nationale d’identité
• Extrait de casier judiciaire

 Assistant Infirmier (BFEM)

COÜT DE LA FORMATION
• Les frais d’inscription sont de : 110.000 Frs CFA
• Mensualités 1ère année : 35.000 Frs (Infirmier et Sage – Femme d’état)
• Mensualités 1ère année : 30.000 Frs (Infirmier Breveté)

CONTACTS TÉLÉPHONIQUES :

 : 864 09 16

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State