Référence multimedia du sénégal
.
Google

Dans son texte : ‘Le maître du jeu’ a utilisé 60 fois le pronom personnel ‘Je’

Article Lu 11194 fois


Dans son texte : ‘Le maître du jeu’ a utilisé 60 fois le pronom personnel ‘Je’
Le pronom personnel ‘Je’ est revenu 60 fois dans le traditionnel message à la nation du chef de l’Etat.Le tout, sur un discours qui compte 41 814 mots. Sans aucune prétention psychanalytique de notre part, cette récurrence renseigne sur la centralité du personnage qui fait et défait, nomme et dégomme, mise et gagne, a droit de vie et de mort sur ses collaborateurs qui n’existent qu’en dehors de son espace à lui. Bref, elle reflète que Wade est au centre de tout. En effet, à en juger par l’utilisation excessive de ce pronom, que d’aucuns haïssent dans leur discours, on se rend compte qu’en fait, tout part et revient à ce ‘Je’, tout à la fois à côté des autres qui ne sont que des actants ou des pions maniables selon les circonstances. Cette omniprésence du ’Je’ dans le discours de Wade semble ainsi reléguer l’action du gouvernement au second plan dans les décisions qui se prennent au quotidien.Son rôle ne se confinant finalement, dans le jeu, qu’à exécuter les instructions de celui qui se cache derrière ‘Je’.

Seyni DIOP
Source Walfadjri

Article Lu 11194 fois

Samedi 2 Janvier 2010





1.Posté par Awa le 02/01/2010 20:45
Wade tente une fois encore de déstabiliser l’opposition avant de l’entraîner dans un guet-apens

Pendant qu’il clame dans son adresse à la Nation le 31 décembre 2009 qu’il est « prêt à faire droit aux revendications de l’opposition », Wade entreprend activement une action de déstabilisation contre l’opposition.

En tout cas, dans l’entourage de la ministre « concrétiste » chargée du démarchage, l’appât du gain a eu raison du ventre mou de l’APR, et dès les premiers jours de janvier, ce responsable important aura une audience avec Wade, laquelle sera largement médiatisée.
Pour se justifier, il semble que le responsable en question servira à la presse un argument fallacieux en prétendant que ce n’était pas l’APR qui a été invité par Wade, et qu’en tant que citoyen, il avait le devoir de répondre à l’appel du président de la république ; alors qu’en invitant ceux qui avaient quitté son parti à revenir, Wade a agi en chef de parti et non en chef de l’Etat. En tout état de cause, l’affaire fait penser à Gaïndé Fatma qui disait qu’on peut ne pas avoir d’honneur (« ngor »), mais une fois qu’on l’a, on ne peut pas le monnayer parce qu’il se trouve dans les veines. Quoiqu’il en soit, il s’agira d’un véritable coup d’éclat dont les conséquences se sentiront à deux niveaux. Macky Sall, dont la sincérité ne souffrait jusque là d’aucune équivoque, va voir sa crédibilité entamée. Ensuite, la suspicion va gagner ses partenaires de « Bennoo », et ses propres militants au Sénégal et à l’étranger. Cette perspective permettrait à Wade d’une part de semer la zizanie au sein de l’opposition, et d’autre part, de briser l’élan de Macky qui n’arrête pas de pêcher dans ses eaux.

Par ailleurs, lorsque Wade prône la séparation des pouvoirs pour déclarer qu’une fois le consensus trouvé à propos des modifications à apporter au code électoral le reste appartiendra aux députés qui en décideront souverainement, il tente d’entraîner l’opposition dans un guet-apens. Depuis l’existence de cette majorité dont la légitimité est douteuse parce qu’élue par moins de vingt pour cent des électeurs sénégalais, Wade a violé tous les principes fondamentaux de droit et piétiné plus d’une fois l’éthique républicaine. Grâce à cette majorité factice, il a pratiqué des modifications substantielles sur la constitution sans consulter le peuple, il a même fait adopté une loi d’amnistie en faveur de détenus ayant commis un crime de sang. C’est dire que les modifications qui seront traduites en lois, traduiront exclusivement la volonté de Wade.

L’opposition doit savoir que pour Wade la véracité et la loyauté ne figurent pas au nombre des vertus politiques. L’homme qui est imbu de sa personne a toujours estimé qu’il est meilleur et plus méritant que tous les autres. C’est pourquoi durant ses années d’opposant, il a accumulé amertume, ressentiments et frustrations qui ont fini par secréter une solide carapace qui a gravement atrophié sa sensibilité, son humanisme, son affectivité. Dans ses discours, il obéit aux recommandations de machiavel en se montrant « grand simulateur et dissimulateur, pour paraître pitoyable, fidèle, humain, généreux ». Emmuré dans cette personnalité cynique depuis l’alternance, Abdoulaye Wade a perdu tout contact avec le réel et pour cause, tout ce qui, en lui, constituait l’éminence humaine a fortement dépéri. Son discours de la Saint-Sylvestre tout teinté d’un accent triomphal, prouve s’il en était encore besoin, son indifférence pour les souffrances inhérentes à la situation d’appauvrissement dans laquelle il a plongé le peuple après dix années de pouvoir (selon l’ONG Africa baromètre, le Sénégal est devenu le pays le plus pauvre de l’Afrique de l’Ouest).

AWA.

2.Posté par pape le 02/01/2010 21:33
wade dehors

3.Posté par patriote le 02/01/2010 21:38
C'est normal qu'il s'exprime ainsi d'autant plus que Dieu a fait qu'il représente l'état pour le moment(pour les hostiles).Je commence à me demander si" xibar.net" n'est pas un site anti wade

4.Posté par Kooc le 02/01/2010 22:07
@patriote
Vanite pure vanite ....

Il connait tout, reussi tout , n'a jamais tort .....

Pas de reference a Dieu ici car je ne pense pas qu'il croit en Dieu et n'est peut pa etre Mouride a la lumiere de ses propos.

5.Posté par Docteur FAlilou SENGHOR le 02/01/2010 23:23

Parfois l'usage excessif " je" n'est qu'une forme d'incontinence ou de fatuité chez un névrosé en décompensation.

Espérons que ce n'est pas le cas chez cet homme.

Parfois l'usage excessif " je" n'est qu'une forme d'incontinence ou de fatuité chez un névrosé en décompensation.

Espérons que ce n'est pas le cas chez cet homme.


Parfois l'usage excessif " je" n'est qu'une forme d'incontinence ou de fatuité chez un névrosé en décompensation.

Espérons que ce n'est pas le cas chez cet homme.


Parfois l'usage excessif " je" n'est qu'une forme d'incontinence ou de fatuité chez un névrosé en décompensation.

Espérons que ce n'est pas le cas chez cet homme.

6.Posté par ndiakhoum le 02/01/2010 23:56
c'est normal qu'il emploi ce mot generalement puis qu'il croit que le senegal lui appartient lui et sa famille mais comme les senegalais ne sont pas dupes 2012 ils foutront les camps bande de morveux ils sont sans vergognes

7.Posté par Marabout le 03/01/2010 00:18
Les marabouts sont des animaux grégaires (tendance instinctive qui pousse des individus d'une même espèce à se rassembler et à adopter un même comportement), nichant en colonies dans des régions humides et construisant de grands nids de brindilles dans les arbres. Ils se nourrissent de batraciens, d'insectes, de jeunes oiseaux, de lézards et de rongeurs. Ils adoptent fréquemment un comportement charognard et la nudité de leur tête et de leur cou se trouve alors être un atout comme elle l'est pour les vautours.

En effet, des plumes sur la tête seraient enduites de sang coagulé ou de substances corporelles lorsque l'oiseau la plongerait dans le corps d'un gros animal, tandis qu'une tête nue reste propre.

Autre particularité des marabouts, ils volent avec leurs cous rétractés à la façon d'un héron alors que la plupart des échassiers volent avec leurs cous déployés.

8.Posté par nioxor le 03/01/2010 00:29
J’ai compté 51 « je » et 16 « j’ », ce qui fait un total de 67 « je ».

9.Posté par senegalais le 03/01/2010 00:32
respectons notre president
ce n'est pas n'importe qui c'est le president de la republique et elu
democratiquement merci

10.Posté par ibou le 03/01/2010 01:17
Merde à tous ces fils de putes qui ne cherchent qu'à créer des problems qui n'existent absolument pas au senegal........La paix avant tout.

11.Posté par Solucity le 03/01/2010 02:25
j'invite tous mes compatriotes à se mettre en ordre de marche, il est temps que chacun de nous se détermine à agir pour l'intérêt national.
Cest à dire mettre wade DEHORS.
J'invite les personnes qui ont envie de se lever à venir donner leur point de vue sur solucity.net Venez parler, dresser vos avis et en discuter.
Ce site est fait par des enragés, pour des enragés mais qui ont des SOLUtions pour notre CITY. Venez on va mettre la révolution en marche. AWA je t'attends.

12.Posté par senegalais le 03/01/2010 02:28
le jour que vous vivrez dans un pays qui ont connue la guerre comme le liberia ;
la sierra leone vous comprendrais et vous la rnerais moins
aucun de ces gens n'a les idees de notre president vous devrez prendre de la graine arretez de critiquer ce qui travaille un de serieux les amis
travaillons dans le

13.Posté par senegalais le 03/01/2010 02:29
touche pas mon president

14.Posté par Solucity le 03/01/2010 02:37
un homme doué de raison et objectif ne peut défendre Wade. Compter ces "je" n'a pas d'importance pour moi et ne révéle rien que l'on ne savait pas déja. Wade n'a plus sa tête et est trés mal entouré.
Ce ouvernement est un gouvernement de politiciens et n'a aucune vocation a être plus. il n'y a pas de visions à long terme ni de prévision.
notre président a violé la constitution en la détournant et en la rendant obsoléte avec de lois tous aussi inutiles que malhonnêtes.
il a hypotéqué notre avenir sur 50 ans et penche pour la fuite en avant en essayant de couvrir ces fraudes et irrégularités par un troisième mandat qui permettrait juste de pouvoir lessiver les tâches du mandat en cours.
mais mon ami sénégalais on en rediscutera sur solucity.net

15.Posté par alfred le 03/01/2010 15:15
Dans un entretien accordé à seneweb.com par Dr Ndiaye, en date du 28/12/2009 et relatif à la problématique de la sexualité au Sénégal, le prétendu psychothérapeute-conseil répondant à la question de savoir « Dans quelle grille vous lisez le rapport entre les Sénégalais et la sexualité de manière générale ? », affirmait que « chez certaines ethnies comme les Manjacks, on encourage la procréation et plus on a d’enfants, plus qu’on a de chance de trouver un mari. Le sexe a ceci de particulier : il est caché et il est central. Et les hommes aiment découvrir ce qui est caché et aiment s’accaparer de ce qui est central.». De tels propos ne reposant sur aucune base empirique et dénués de tous fondements scientifiques ne sauraient passer sous silence car la réalité des mœurs de la communauté manjack citée en exemple est de loin différente de ce que présente Dr Ndiaye.

16.Posté par ndiag le 03/01/2010 23:03
moytou leen wad 41814 nooko lire mou nek le meme

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State