Référence multimedia du sénégal
.
Google

Danger à la frontière : Le Sénégal exposé par sa politique étrangère

Article Lu 11747 fois

XIBAR.NET (Dakar, 16 Octobre 2009) Wade avait titillé la France, comme Thomas Sankara avait osé se moquer du président François Mitterand. Les bruits de bottes à la frontière entre le Sénégal et la Guinée Bissau, qui semblent bénignes, et le regain de tension en Casamance risquent de sonner le début de tentatives de représailles contre un pays, dont le président a maladroitement défié et fait perdre son ancien colonisateur.



Danger à la frontière : Le Sénégal exposé par sa politique étrangère
Sous le président Abdou Diouf, le Sénégal était intervenu en Guinée Bissau, pour rétablir la République au détriment de la rébellion. Récemment, suite à l’assassinat du président de ce pays, le Sénégal avait enclenché sa machine diplomatique. Ce qui a entraîné l’élection démocratique de Malan Becaï Sanha. Aujourd’hui, les armées des deux pays se regardent en chiens de faïence, depuis leurs frontières respectives. L’attitude du président Wade ne serait pas étrangère à ce début de tension, dont l’origine a comme point de départ la France ; du moins, selon nos sources. Me Abdoulaye Wade s’était rendu à l’Hexagone. Fixant les Français dans les yeux, il avait menacé de tourner le dos à leur pays, qui ne ferait rien pour le rayonnement de son régime. Poussant le bouchon plus loin, il avait laissé entendre qu’il se tournerait vers des pays émergents, comme l’Inde, l’Iran et la Chine. Dans les faits, il déboutera le géant français, Bolloré, du port autonome de Dakar. Or, sans ses ex-colonies, la France est sans importance économique à travers le monde. Depuis, les privilèges et le rayonnement du pays des Gaulois se rétrécit, telle une peau de chagrin. Pour punir le téméraire Sénégalais, le pays que dirige, actuellement, Sarkozy envisagera même de l’empoisonner, mais se ravisera. À quoi bon pousser un arbre qui tombe, se demandera-t-on ? Parce que pour la France, la chute de Me Wade est imminente : il sera emporté par les actes qu’il a posés en Guinée Conakry, en Mauritanie et dans les rangs de la Cedeao. Mieux dans son pays, son entêtement à se faire succéder par son fils Karim Wade l’a extirpé des cœurs des Sénégalais. Son âge joue, aussi, contre lui ; sans oublier son bulletin de santé connu des services secrets français. La tension entre le Sénégal et son voisin n’est donc que l’arbre qui cache la forêt. La bande de terre, de deux kilomètres, qui oppose les deux pays pourrait être le brin d’allumettes qui mettra le feu aux poudres des garnisons des deux armées. Le cas échéant, la Guinée Bissau, à laquelle on faisait jouer le rôle d’un pays narco-trafiquant où transitent toutes les armes utilisées en Afrique de l’Ouest, pourrait faire très mal au Sénégal. Les rebelles qui se battent au sud du pays se retranchent à Bissau, après leurs forfaits. Un affrontement entre Bissau Guinéens et Sénégalais ne pourra que profiter au mouvement indépendantiste et envenimer les relations entre le Sénégal et un autre de ses voisins : la Gambie, qui sert de base arrière aux rebelles casamançais. Danger devant nos frontières, parce qu’on en veut au Sénégal, à cause de son président. Pourtant, une puissance s’était engagée à contribuer à la résolution de la crise casamançaise, pour un retour de paix définitif en Sierra Léone et dans la sous-région. Un projet qui risque d’être compromis, du fait d’un vieux chef d’État, qui ne s’embrasse pas de diplomatie. Sénégalaises, Sénégalais, croisons les doigts !

La Redaction

Article Lu 11747 fois

Vendredi 16 Octobre 2009





1.Posté par xam leep wakh leep le 16/10/2009 07:10
wade a trahi l'ideal panafricaniste pour avoir soutenu soro contre bagbo en lui dèlivrant un passeport diplomatique et pour avoir encore essaye d'organiser un coup d'etat en gambie qui soutiendrait la premiere rebellion qui vise à mettre fin à la monarchie de la famille wade.wade qui vient tout juste de transformer son palais en une bombe de retardement poltique car viviane qui avait quittè le palais à cause de la presence d'aminata tall et grace à idy elle est revenue à dakar.dans le meme palais awa ndiaye ,aminata tall ,viviane et idy notre gorgui a du pain sur la table

2.Posté par PASSANT le 16/10/2009 09:21
ya rien ki incrimine les toubabs ici.

3.Posté par diakhlé le 16/10/2009 09:45
chétététeut, non mé ça m'enerve ces analyses 2 balles! khana vous n'etes pas journalistes?

4.Posté par sidate le 16/10/2009 12:19
tok len fi nane aye anyses vous erneve regardez bience qui se passe au senegal etalentours depuis quelque mois vous verrez que wade a fait trop de torts qui risque de nous tomber a la tete

5.Posté par mor le 16/10/2009 12:20
moi jai peur de ablaye wade

6.Posté par crist le 16/10/2009 13:13
wade est devenu un danger pour le senegal il ne reflechi plus comment comprendre quil se met a dos les senegalais qui reussisent et les puissances exterieur il veut chambouler le pays avant de mourir

7.Posté par africa le 16/10/2009 15:15
Quel peut vraiment être le rôle de la France dans une tension frontalière entre Bissau et Dakar?

8.Posté par xsa le 16/10/2009 15:29
moi je sais que la france en veut a wade et cest sur que les services secret francaise profite de tout ocasion por semer la bordele regardez en guinee donc soyons vigilent et poussont wade au depart pendant quil est temp

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State