Référence multimedia du sénégal
.
Google

Dadis parade dans le fief de l'opposant Cellou Dalein Diallo

Article Lu 11332 fois

En visite dans un fief de l'opposition, le chef de la junte guinéenne Moussa Dadis Camara, a "défié ses détracteurs". les femmes de Labé lui ont manifesté leur soutien pour les prochaines élections.



Dadis parade dans le fief de l'opposant Cellou Dalein Diallo
Le chef de la junte en Guinée, le capitaine Moussa Dadis Camara, a défié ses "détracteurs" en se rendant samedi par la route à Labé, deuxième ville du pays et fief de l'opposition, déclarée "ville morte" par les partis politiques et les syndicats. Il s'agissait de son premier déplacement en province depuis le coup d'Etat du 23 décembre 2008 l'ayant porté au pouvoir. Cette visite intervenait dans un climat tendu, quelque 20.000 personnes ayant manifesté jeudi à Labé contre sa venue et son éventuelle candidature à l'élection présidentielle de janvier.

"Je ne suis pas venu en campagne électorale, je suis venu par respect pour des valeurs, nous sommes tous des Guinéens, je suis venu vous saluer", a-t-il dit dans un discours prononcé devant une foule de quelque 15.000 personnes rassemblées dans le stade de la ville, située à 400 km au nord de Conakry.

"Je suis surtout venu défier mes détracteurs pour dire à mes frères de faire beaucoup attention. Un seul individu ne peut pas manipuler la population", a-t-il ajouté.

Encouragé par les femmes

Labé est le fief de l'ex-Premier ministre Cellou Dalein Diallo, candidat à l'élection présidentielle et leader de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UDFG, opposition).

"Je suis venu pour unir cette nation, pour unir les ethnies" et "vous avez prouvé malgré l'intoxication (des opposants) que vous n'êtes pas ingrats", a-t-il lancé à la foule.

Dans un discours, la porte-parole des femmes de Labé a évoqué sa possible candidature en janvier 2010: "Nous, femmes de Labé, nous souhaitons que vous continuiez votre oeuvre et nous sommes prêtes à vous soutenir, à vous plébisciter en janvier 2010." Mais le chef des putschistes lui a laconiquement répondu: "J'ai compris le message des femmes de Labé."

Pressions internationales

Le chef de la junte est soumis à de fortes pressions internationales pour ne pas se présenter et laisser ainsi le pouvoir aux civils, comme il s'y était engagé à sa prise de pouvoir lors du coup d'Etat du 23 décembre 2008, peu après la mort du "général-président" Lansana Conté (1984-2008). Le 18 septembre, l'Union africaine (UA) l'a menacé de sanctions s'il ne renonçait pas, dans un délai d'un mois et par écrit, à la présidentielle.

Le Groupe international de contact sur la Guinée s'est pour sa part déclaré inquiet "des retards" pris dans la préparation des élections, selon un communiqué transmis samedi à l'AFP. "Le Groupe a exprimé sa profonde préoccupation face aux retards du processus électoral et à la détérioration constante de la situation politique, sécuritaire et des droits de l'Homme en Guinée", a-t-il indiqué, tout en exprimant son soutien à l'UA.

Opération ville morte

Le capitaine putschiste avait quitté la capitale Conakry vers 06H00 (locales et GMT) à la tête d'un convoi de plusieurs dizaines de véhicules, dont des jeeps surmontées de mitrailleuses, selon des témoins.

Des représentants des "forces vives" (partis politiques, syndicats, organisations de la société civile) avaient appelé la population de Labé à observer samedi une journée "ville morte" lors de la visite du chef de la junte. Un correspondant de l'AFP a constaté samedi que le grand marché et de très nombreux commerces étaient fermés. Mais plusieurs centaines de militaires avaient été acheminés en renforts pour assurer la sécurité.

Des véhicules militaires, sirènes hurlantes, ont sillonné la ville et des barrages ont été installés à une vingtaine de kilomètres de l'agglomération. Depuis vendredi, des bus de l'administration ont acheminé depuis Conakry des sympathisants de la junte vers le stade, où se trouvaient également de nombreux habitants de la région de Labé.

Source AFP/ Jeune Afrique

Article Lu 11332 fois

Dimanche 27 Septembre 2009





1.Posté par khadim le 28/09/2009 04:24
si on l'entends parler vraiment je suis fiére de sa maniér de parler au blancs méme s'il ne parler bien le francais.il parler mieux que les presidents africains qui on peurr d'ouvrire leur bouche.pour dire la vérite aux blancs.pour les sénégalais il faut avoir beaucoup des diplôme pour accédé au pouvoire.si sarko avait dit son discour de raciste qu'il avait livere a dakar.il va retourné en france en courent.je suis sûr ce gars lâ il n'est pas peurr il peut éter tué mais pas déshonore.il faut les dignes africains les suporter il dit que la guinné a besoins d'étre nettoyé épuis donner aux civiles.il ya beaucoup des corrompus comme le sénégal.LE SENEGAL aussi mérite d'étre nettoyer avent que les civils accédéra encore au trône.touts les côté du sénégal mérited'étre revue et nettoyé tout le monde a senti ce qui deuvra arrivé demain si on ne prends pas garde.les sénégal devienne raiwu ma tey ku am dulé rek woneku.ablay wade et incapable de redressé la barr.ça se voit portout.méme si le vieux travaillé il n'ai pas commencé per le commencement on peut pas avoir les méme ponts et les méme voiture que ceux qui ne dors que peut mais ou tout le monde travaille.vous voulez avoir tous. monsieur le president chez vous sans avoir mis une lois que respect tout le monde une lois qui doit applique partout au sénégal et sur qui que se soit.vous voulez avoir tous chez vous. monsieur le president sans avoir quarenty les sénégalais du travaille.vous voulez avoire tous chez vous .monsieur le president sans avoire quaranty l'scolarisations de tous les enfants du pays.la premniére element essentiel c'est de metter une lois qui regularisé tous. deuxiément c'est de scolarisé tout le monde troixiéme element c'est avoir autosuffisence alimentaire.essayer de donner du travaille au jeunes.moi je suis sénégalais qui n'est pas éte scolarisé et qui ne trouve pas du travaille au sénégal.ce cette raison que je me trouve ici aux usa.les auters se donner a la mort pour allé se noyer dans la mer.ce claire tres deplorable il st temps que la jeunnes se leva la voix.

2.Posté par sa2r le 28/09/2009 13:31
je voulais juste dire a khadim de revoir son orthographe car la il massacre vraiment la langue francaise et je trouve ca triste surtout pour les enfants qui seront amener a lire son commentaire pitoyable et incomprehensible

3.Posté par daouda le 28/09/2009 18:52
khadim.dit qu'il n'a jamais été scolarise.ce la dit qu'il est illettré.il na' pas fait l'école et ne trouvait pas du travaille dans son pays.pour cette raison khadim et allé émigré aux -usa pourtant moi ce la m'etonné parce qu'il se débrouille pas mal.comment quel qu'un qui n'est jamais éte a l'école arrive a s'exprimé comme ca.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 23:56 En Allemagne, la police roule... en Ford Mustang

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State