Référence multimedia du sénégal
.
Google

DREPANOCYTOSE : Le Sénégal prône la sensibilisation et le test de dépistage avant mariage

Article Lu 1864 fois

Les autorités sanitaires sénégalaises ont appelé ce jeudi, à l’intensification de l’information et de la sensibilisation face à la drépanocytose. Cette maladie génétique qui provoque la déformation des globules rouges dans le sang.



Cet appel a été lancé à l’occasion de la journée internationale de Lutte contre cette maladie génétique, célébrée ce 19 juin. « Il faut une large information et une sensibilisation sur la drépanocytose, maladie grave, qui concerne le dixième de notre population », a notamment déclaré la ministre sénégalaise de la santé, Safiétou Thiam à l’ouverture de la cérémonie officielle.

« Il faut éviter les mariages entre malades drépanocytaires et faire le test de dépistage de cette maladie avant le mariage », a-t-elle vivement indiqué tout en invitant les enseignants à mieux connaître, la drépanocytose afin de bien suivre les élèves drépanocytaires.

« Ces élèves doivent être installés dans des endroits bien aérés ; les enseignants doivent les dispenser de sport, tolérer leur absence et prévoir un suivi spécial à ces enfants », a préconisé la ministre.

Chaque année, quelque 1700 enfants drépanocytaires naissent au Sénégal ; parmi eux, la moitié meurt avant l’âge de 5 ans, si cette maladie n\’est pas diagnostiquée à temps, a-t-elle estimé, avant de préciser que chaque drépanocytaire coûte au budget de l’Etat 500 000 FCFA par an en terme de prise en charge.

« Lorsqu\’on a un bon conseil génétique et une bonne hygiène de vie, on peut parvenir à éradiquer ou à faire reculer sérieusement la drépanocytose », a prôné de son côté le Pr. Lamine Diabaté, directeur du Centre de transfusion sanguine de Dakar. Cette maladie est déjà bien qu’un problème de santé publique puisqu’elle affecte 9% de la population, a-t-il.

La première journée internationale sur la drépanocytose a été célébrée en 2004, à la suite d’une réunion de Premières Dames à Paris en 2003. Cette rencontre avait été présidée par la première dame du Sénégal.

Selon l\’OMS, 50 millions de personnes, dans le monde, sont atteintes de drépanocytose et chaque année environ 300 000 enfants naissent avec cette anomalie génétique.

La région la plus touchée est l’Afrique subsaharienne où un nouveau né sur 100 en est victime.

Source: APA

Article Lu 1864 fois

Samedi 21 Juin 2008


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State