Référence multimedia du sénégal
.
Google

DOSSIER SUR L’AGRESSION DE TALLA SYLLA: Le parquet enfonce des portes ouvertes

Article Lu 1549 fois

En conférence de presse hier, le procureur Ousmane Diagne est revenu sur l’affaire de l’agression de Talla Sylla, sur la scène médiatique depuis que le désormais ancien président de l’Alliance Jëf-Jël a décidé de se retirer de la scène politique en raison d’un état de santé pour le moins délicat. Mais le procureur s’est contenté de répéter que l’enquête sur l’agression de l’ex-leader de l’Alliance Jëf-Jël est bouclée. Ce qui du reste était connu depuis 2004.



Ousmane Diagne poursuit en déclarant que le dossier est entre les mains du procureur. A charge maintenant pour ce dernier de transmettre le dossier au parquet ou bien alors de classer le dossier sans suite.

Pour rappel, c’est en octobre 2005 que Talla Sylla, alors président de l’Alliance Jëf-Jël avait été sauvagement agressé alors qu’il sortait du restaurant le Régal situé sur la route de Ouakam. Et l’enquête menée alors par la gendarmerie avait directement menée vers l’entourage du président de la République dont des éléments de la garde rapprochée avaient été entendue par le Colonel Mactar Sow qui était alors chargé du dossier. Mais jusqu’ici aucune arrestation n’a été notée.

Par ailleurs, le procureur a profité de sa conférence de presse pour revenir sur l’Affaire Alioune Tine du nom du secrétaire exécutif de la Rencontre africaine de défense des droits de l’homme (Raddho) qui a été plusieurs fois auditionné par la police depuis la semaine dernière. D’ailleurs, Alioune Tine et les membres de son organisation parlent de persécution et de tentative d’intimidation. Mais, pour le procureur, le patron de la Raddho devrait plutôt remercier les autorités notamment le ministre de la justice. En effet, si l’on en croire Ousmane Diagne, c’est le ministre de la justice qui est personnellement intervenu pour que M. Tine ne soit pas arrêté. Alors que la police voulait même l’arrêter avant qu’il n’aille à l’enterrement de feu Me Babacar Niang. D’où l’étonnement du procureur quand il a entendu Alioune Tine parler d’intimidation ou tentative de musèlement de son organisation.

Source: Nettali

Article Lu 1549 fois

Mercredi 18 Juillet 2007


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Mercredi 7 Décembre 2016 - 12:16 NDIGUEUL DU KHALIFE DES MOURIDES: 500F par personne

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State