Référence multimedia du sénégal
.
Google

DOSSIER - A LA DECOUVERTE DU HIZBUT TARQIYYAH: le ‘’bras technique’’ des Khalifes de la Mouridiya

Article Lu 12768 fois

Le Hizbut Tarqiyyah se décline comme une organisation forte, bien organisée, avec des membres aux convictions profondes allant du dévouement total à l’abandon de soi, dans le seul but de rencontrer l’agrément de Dieu, son Prophète (PSL) et Serigne Touba Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké.



DOSSIER - A LA DECOUVERTE DU HIZBUT TARQIYYAH: le ‘’bras technique’’ des Khalifes de la Mouridiya
Ce faisant, le mouvement passe pour être le ‘’bras technique’’ de chaque Khalife de Touba. Récemment, dans une mobilisation exceptionnelle, ses membres ont réaffirmé leur fidélité et leur engagement à œuvrer derrière Serigne Mouhamadou Lamine Bara Mbacké. Au cours d’une cérémonie pleine de ferveur religieuse et d’émotions, ils ont remis au nouveau guide de la confrérie des manuscrits du Saint Coran, du mobilier, du matériel électroménager, des ustensiles de cuisine, du bétail (bœufs, chameaux, moutons, chèvres, etc.) ainsi qu’une enveloppe de 32 millions de francs CFA.

La naissance du Hizbut Tarqiyyah remonte à 1975. ‘’En cette période de crise de valeurs et de perte de repères caractérisant la nouvelle vague d’intellectuels du pays, des étudiants ont éprouvé le besoin de s’identifier à une autorité charismatique qui incarnerait toutes les vertus aptes à les affranchir. Ainsi, le discours que tenait le Khalife général des mourides, Serigne Abdoul Ahad Mbacké, qui enseignait les valeurs culturelles de base de l’Islam, réhabilitées par Cheikh Ahmadou Bamba, avait fini par conquérir cette nouvelle vague de jeunes intellectuels’’, lit-on sur le site du mouvement.

A ses balbutiements, le mouvement qui a vu le jour au campus universitaire Cheikh Anta Diop s‘appelait ‘’Dahira des étudiants mourides’’. C’est en 1992 que le défunt Khalife Serigne Saliou Mbacké, à l’occasion de la ziarra du 19 janvier, lui donna le nom de ‘’Hizbut Tarqiyyah’’. En langage décodé cela signifie ‘’la faction des gens dont l’ascension spirituelle auprès de Dieu se fait par la grâce et directement sous les auspices de leur maître, le serviteur du Prophète Khadimou Rassoul’’.

Toutefois, c’est grâce à Serigne Abdoul Ahad que le mouvement a acquis ses lettres de noblesse dans la voie du mouridisme.

C’est sous son khalifat que le Hizbut Tarqiyyah se signala à travers ses membres qui commencèrent à arborer un accoutrement assez particulier fait d’amples boubous, de longues écharpes enroulées autour du cou, le tout complété par le ‘’Mahtoumé’’ (grosse amulette pendant sur la poitrine) et des babouches. Cet accoutrement fut baptisé Baye Lahad du nom du Khalife.

Le Hizbut Tarqiyyah qui a connu diverses fortunes dans son évolution, a commencé à se massifier en sortant du cadre de l’université. Outre les étudiants, on y trouve des cadres et d’autres corps de métier. Souvent décriés et mal compris, les membres de ce mouvement se sont résolument placés sous l’autorité du Khalife pour ne répondre que de lui.

Ils sont très visibles pendant les grandes cérémonies du mouridisme tel le grand Magal de Touba où les membres du Hizbut s’illustrent particulièrement dans la prise en charge de ses aspects culturel et cultuel.

Ils ont également la charge de recevoir, d’héberger et de restaurer les hôtes de marque de Touba. De même, dans la vulgarisation de la philosophie du mouridisme, ils ont créé beaucoup de supports médiatiques allant d’une radio communautaire (Hizbut Tarqiyyah (RTHT) 95.6 FM) qui touche toute la communauté rurale de Touba Mosquée, au site Internet www.ht com.sn. Ils éditent un journal trimestriel ‘’L’abreuvoir des assoiffés’’ dont la dernière parution remonte à septembre 2007.

Doté une assise assez frappante du point de vue financier et organisationnel, le Hizbut Tarqiyyah possède un domaine à Touba qui abrite son siège moderne et très fonctionnel. Implanté en mars 1992, le complexe culturel est situé à près de 5 km au nord de la grande mosquée de Touba sur la route de Belel.

Edifié initialement sur une superficie de 1 ha, il s’étend actuellement sur 7 ha. Il compte en son sein plusieurs structures spécialisées en fonction de la nature des activités qu’il abrite.

Déjà en 1995, trois mois avant la célébration du centenaire du départ en exil de Cheikh Ahmadou Bamba, le Hizbut Tarqiyyah avait, selon des sources sûres, mobilisé un budget de 600 millions de franc CFA, provenant essentiellement des cotisations mensuelles de ses membres.

A l’époque le Hizbut Tarqiyyah qui comptait dans ses rangs quelque 10.000 membres arrivait aisément à satisfaire ses charges. C’est sous l’appellation de ‘’projets et patrimoines’’ que débuta l’ère des assignations pour honorer les charges fixes de fonctionnement et des dépenses afférentes aux cérémonies du grand Magal et du Gamou.

Malgré cette place prépondérante qu’occupe le Hizbut Tarqiyyah dans la voie du mouridisme, des périodes sombres ont entaché le mouvement. Ce fut le cas en 1997 lorsqu’un malentendu opposa le responsable moral au fils du défunt khalife. A cette époque, le mouvement reçut un rude coup et perdit de sa superbe aux yeux de plusieurs talibés qui ne pouvaient pas comprendre qu’un mouvement quelle que soit sa force ou sa légitimité puisse se permettre de braver l’autorité de la famille de Serigne Touba.

Cela conduisit à la création en 1998 du Hizbut Tarqiyyah de Darou Khoudoss. Dernièrement, une frange importante de ce mouvement a cherché à faire une scission sous la conduite d’un de ses fondateurs, Thierno Ndoye.

Les frondeurs reprochaient au camp originel de Serigne Atou Diagne son autorité jugée trop pesante et son manque de concertation sur les grandes décisions. Malgré ces moments difficiles, ce qui est souvent le cas dans les organisations de masse de cette taille, le Hizbut Tarqiyyah est toujours debout.

Les différents Khalifes qui se son succédé semblent être conscients de l’importance du rôle prépondérant que joue le mouvement dans le mouridisme. Pour preuve, le nouveau Khalife qui, au départ, a affiché une certaine neutralité, a fini par trancher en faveur du camp de Serigne Atou Diagne quand le mouvement a connu une nouvelle secousse.

Responsable moral, Serigne Atou Diagne supervise et administre de façon permanente le Dahira. Il est assisté par des conseillers, un secrétariat général et un secrétariat permanent fort de plusieurs divisions.

Le Hizbut Tarqiyyah assure la présidence du Conseil d’administration de l’hôpital Matlabul Fawzaini de Touba. Aujourd’hui, le mouvement dépasse les frontières du Sénégal et de l’Afrique. Il est représenté un peu partout dans le monde et dans les grandes capitales occidentales.

Source: APS

Article Lu 12768 fois

Lundi 25 Février 2008





1.Posté par REEW le 25/02/2008 11:55
Le nouveau "GUIDE DE LA CONFRERIE".: comment peut-on se procurer ce document? Réponse sur le site s'il vous plaît. Merci

2.Posté par adja le 25/02/2008 18:21
les hommes de cet dahira st trop thiofey

3.Posté par brahim le 25/02/2008 19:54
decidement adja veut avoir un mari. kaye ma takla, et je sais que je serais un bon mari mouride inchallah. mais nak tu sembles lier ton mariage a des interets parce que tu veux que karim wade t'epouse sinon dou fii togue!!! attention aux interets, ils peuvent etre destructeurs et devastateurs. jajef

4.Posté par seynabou le 28/03/2009 18:06
ben!!!! bonjour ! je me nome seynabou et j'étudie au lycée valdiodio ndiaye de kaolack. dans notre école je fais partie d'une groupe de daira et croiais moi à l'école les filles s'habillent comme elles veulent.et vraiment je suis trés content pour le daira hizbut tarqiyahh qui ont travaillés avec courage et dignité au prés du serigne. merci!

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State