Référence multimedia du sénégal
.
Google

DJ EDOUARDO: le chouchou des accrocs du « Dakar by night »

Article Lu 13237 fois


DJ EDOUARDO: le chouchou des accrocs du « Dakar by night »
I1 s'illustre et de fort belle manière par son concept original : l'animation par les platines vinyles. Un mix archaïque pour certains, mais on peut plus saisissant, qui fait la particularité de ce Dj qui capitalise plus d'une décennie d'expérience au compteur. Malgré le poids de l'âge, cet éternel adolescent, qui ne baisse point d'un ton (c'est-à-dire qui ne fait pas dans la demi-mesure) ne cesse de pousser la technique dans des retranchements au­ delà des capacités humaines. La fusion musicale et énergique induit sur le danseur une transe hypnotiq­ue profonde. Un état de fait singulier qui permet à Dj Edouardo d'avoir une communication réelle et intuitive avec les adeptes du « Dakar by night », ceux-là habitués à ces « party hot » qui se délectent de sa touche ; avec en point d'orgue une liberté artistique rare et débridée de toute contrainte. Le temps d'un après-midi, nous avons accroché Dj Edouardo pour cerner son métier assujettissant, sa forte personnalité des plus charismatiques et son parcours incontestablement atypique. On ne se lasse pas d'écouter Dj Edouardo, avec son bit soprano et hallucinant. Bouillonnant d'idées, l’homme, qui n'est plus du tout à présenter dans la galaxie des « dee-jays » de la place (voire du globe terrestre), a du vécu à revendre. Du chemin, cet éternel adolescent qui met du « feu » dans les boîtes de Dakar. en a fait. En d'autres termes, Dj Edouardo en a vu de toutes les couleurs avant d'apercevoir le bout du tunnel. En effet, suite à la faillite d'Air Afrique, Edouardo Habib Maroun Lunot (à l'état civil) qui y monnayait ses talents de steward, connaîtra douleurs, peines. supplices, tourments, afflictions, malaises, misères, amertumes, chagrins, tristesses, déchire­ment, entre autres maux connexes à la solitude dans le dénuement. Et pour cause : ce Sénégalais d'origine libanaise, qui gagnait bien sa vie en tant que personnel navigant dans la multinationale précitée, se retrouvera un « beau » jour chômeur. «Il m'est arrivé, contre toute attente, suite à la faillite d'Air Afrique, de me retrouver avec 1.000 francs Cfa par jour, pour survivre avec ma petite famille. Pour quelqu'un qui brassait au jour le jour de fortes sommes d'argent et qui a prati­quement parcouru le monde entier, vous imaginez un peu le calvaire que je vivais ! », nous confie Edouardo. L'air encore affligé (quand ces souvenirs lui reviennent). Quid de ses économies ? Elles avaient naturellement fondu comme beurre au soleil en raison de ses charges familiales onéreuses. En un tour de main, les choses semblèrent s'achever au sommet d'une colline pour ce métis sénégalo-libanais. Pis, son mariage, pourtant bien parti, connut la dérive au moment où il s'y attendait le moins. Edouardo se retrouvera soudain seul. Dans l'expectative, il se consolera, néanmoins, à travers la garde de sa fille chérie, acquise devant les juridictions. Croyant mordi­cus à son étoile et au proverbe chinois qui dit que : « le malheur peut être un pas vers le bonheur », Edouardo finira par se reconvertir à la passion qu'il s'était découverte à l'époque où il était steward : c'est-à-dire l'animation.

Une passion pour le R& B
Ainsi, ses premiers pas dans l'art d'égayer par la musique, commenceront dans des boîtes de nuit de la place comme l'Aldo Club, le Dolce Vitae devenu Aris Club avant d'être rebaptisé Métropolis etc... Dj Edouardo débutera par des soirées discothèques quel­quefois agrémentées de thèmes qui aguicheront plus d'un à Dakar. Il s'illustrera par son style d'animation qui sort des sentiers battus. « En fait, je déclenchais l'ambiance, je créais un lien entre les convives, j'amu­sais sur de la bonne musique bien mixée et savamment dosée ». Du coup, Dj Edouardo devient en un tour de main le chouchou des accrocs du « Dakar by night ». Aussi sortait-il du lot à travers la promotion du Rhythm and Blues (ou R&B) qui, faut il le rappeler, est un genre musical combinant des influences de gos­pel et de blues. « J'ai acquis cette culture du R & B en Côte d'Ivoire », renchérit Edouardo, qui ne tarit pas d'éloges envers Demba Ndir du Sahel, Dj Dominique, Alain Biffot, entre autres personnes qui lui ont donné un coup de pouce dans sa carrière. Depuis lors, beau­coup d'eau a coulé sous les ponts. L'idylle entre l'ani­mation et Dj Edouardo continue. Et de plus belle. Armé de son matos et de ses sempiternelles platines vinyles, Edouardo privilégie l'éducation et la réussite de Liliane, sa fille chérie. Autant dire qu'à ses yeux, la priorité n'est guère au remariage. Du moins, pas pour le moment.

Source: LISSA MAGAZINE

Article Lu 13237 fois

Samedi 24 Novembre 2007





1.Posté par amoctad le 24/11/2007 13:01
nice, du courage

2.Posté par metta le 24/11/2007 21:13
fau pas mettre ces genres de personne sur le net parce kil detruise la societe il ne donne aucune education au jeune sinon toujours jouer encore jouer
ils ne valent rien ces connards .

3.Posté par cheikh le 25/11/2007 01:55
d'accord avec metta. ces genres de personnes participent massivement a la degradation des moeurs a senegal

4.Posté par thiaatou yayame le 25/11/2007 15:36
bien bien! en tout cas il suffit d'être juste. big up man! u're a real

5.Posté par Vinz le 21/05/2008 14:58
C'est surtout une relance économique :-)

6.Posté par ben boy le 15/05/2009 12:13
ya rien à dire, juste que c'est un homme courageux. je le connais très très bien et je peux vous dire que c'est par le travail et le courage qu'il est arrivé à s'en sortir! Au lieu de le critiquer, voyez le bon côté des choses, on le traite 'ado, de gars qui doit laisser la place aux plus jeunes. Ceux là seraient t'ils capables de faire mieux que lui??? si le dee jaying occupe aujourd'hui une place importante, c'est grâce à lui. Moi je dis bravo, car Edouardo représente l'exemple même d'un homme courageux et surtout l'exemple d'un excellent papa. et ce que je dis, j'en ai la certitude. Dommage que le succés soit ainsi. Pour vivre heureux, vivons caché...

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State