Référence multimedia du sénégal
.
Google

DISSOLUTION DES COLLECTIVITES DE SINTHIA ET MALICOUNDA: Tanor menace de saisir le Conseil d’Etat

Article Lu 1609 fois

Le premier secrétaire du parti socialiste, Ousmane Tanor Dieng, a fait comprendre que les décisions de dissolution concernant les conseils ruraux de Sindia et Malicounda vont faire l’objet d’un appel en cassation au niveau du conseil d’Etat, une fois que le décret portant la sentence est rendu public. Dans cette dynamique, il soutient que la mesure n’est pas annulée, une réponse politique va suivre d’une part au niveau du front Siggil Sénégal et d’autre part avec les populations des entités concernées.



DISSOLUTION DES COLLECTIVITES DE SINTHIA ET MALICOUNDA: Tanor menace de saisir le Conseil d’Etat
Il présidait une assemblée générale de l’union régionale de Thiès dimanche dernier à Joal-Fadiouth. Au cours de cette rencontre, il s’est prononcé sur les décisions prises par le chef de l’Etat portant dissolution de conseils ruraux et de conseils municipaux.

Sur la question, Ousmane Tanor Dieng a considéré ces dernières comme des règlements de compte politiques. Il n’a pas manqué de dire que les mesures de dissolution visant des collectivités locales il y a soixante-douze heures revêtent un caractère politique. Il les juge comme d’illégales ,d’antirépublicaines et despotiques. Le numéro un du Ps explique que les collectivités de Sindia et Malicounda,il a évoqué le code des collectivités locales en visant les articles 173 et 235 .A l’en croire ,les « mesures prises » sont « antirépublicaines et illégales ». Il a soutenu que lorsque le conseil municipal ou rural bloqué par rapport à des questions de fonctionnement, des dispositions peuvent être prises par le ministère de tutelle. Selon ses propos ,il s’agit d’abord de procéder par des mesures de suspension suivies de révocation .Il ne s’explique pas que les fautes du président du conseil municipal ou du conseil rural entraîne une sanction collective ,une impossibilité pour lui.

Par ailleurs, Il a tiré sur la démarche (Goana) visant à assurer une politique agricole de grande envergure pour régler les problèmes du monde rural. Selon ses propos, la démarche est à prendre comme une première faiblesse, car prouvant le constat de délaisser le monde rural. Pour lui, en huit ans, c’est la mort programmée de la filière arachidière et l’incapacité de résoudre les problèmes du monde rural qui sont sur la table .Sur les tonnages de production céréalières avancées par le président Wade, le premier secrétaire est formel pour dire que cela n’est possible que dans le cadre d’un objectif planifié pendant plusieurs années. Il a invité Wade à faire l’évaluation et le bilan des programmes de Bissap, de maïs et de manioc lancés il y a quelques années. « Tout compte fait Wade s’amuse avec le destin du peuple sénégalais »s’est Ousmane Tanor Dieng.

Source: Sud Quotidien

Article Lu 1609 fois

Mardi 6 Mai 2008


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 13:42 « Khalifa Sall n’est plus dans le Ps »

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State