Référence multimedia du sénégal
.
Google

DISSOLUTION DE LA CAP 21 DANS UN GRAND PDS LES 46 FORMATIONS POLITIQUES DISENT NON À Me WADE

Article Lu 1299 fois

Après Moustapha Niasse, Djibo Leyti Kâ, les leaders de la Cap 21, que certains considèrent comme des béni-oui-oui de Me Abdoulaye Wade, ont refusé de fondre leur parti au sein du grand Parti démocratique sénégalais (Pds) que Wade veut créer. La décision a été prise hier à l’issue de leur rencontre extraordinaire.



Ils l’ont fait. Les partis politiques membres de la Convergence des actions autour de Me Wade ont refusé l’offre de dissoudre leur parti respectif dans le grand parti que Me Wade veut mettre en place. C’est ce qui est ressorti de la rencontre extraordinaire tenue hier au siège de la Cap 21, portant exclusivement sur cet appel que leur a lancé les responsables du Pds par l’intermédiaire de la presse. D’après des personnes qui ont pris part à cette rencontre, les débats ont été très houleux. Car les alliés de Wade qui ont déjà fait le pas vers le Parti démocratique sénégalais (Pds) ont voulu emporter avec eux les autres formations politiques restantes. Mais c’était sans compter avec la détermination de certains leaders à vouloir conserver leur souveraineté et leur indépendance. Mais surtout à ne pas se retrouver entre deux feux une fois qu’ils rejoignent le Pds. En définitive, c’est le non qui l’a remporté sur le oui. Et pour trancher le débat, un communiqué a été rendu public pour laisser la possibilité aux leaders de parti de pouvoir négocier directement avec Wade. Dans le communiqué, lu par Mactar Guèye, porte-parole de la Cap 21, on dit que «la Cap 21 a été créée par Me Wade». Et pour les responsables de cette coalition, tant que la mission de Wade n’est pas terminée à la tête du Sénégal, leur mission se poursuivra. Mais surtout qu’il «n’existe pas de dichotomie entre la Cap 21 et le Pds, et le Pds est un parti de la Cap 21. Et décréter la mort de la Cap 21, c’est décréter la mort de tous ses membres. Si tel était le cas, l’alternance n’aurait plus sa raison d’être».

Pour finir, les leaders de cette coalition de la mouvance présidentielle signalent que «leur interlocuteur c’est Wade. Et il peut, s’il le désire, convoquer les membres pour discuter avec eux, sur la situation politique actuelle. Sur l’énergie, le fichier électoral, la majorité d’idées». Mais, «le projet de refondation du Pds porte sur le replacement des cartes, le renouvellement de ses structures, les modifications à introduire dans ses statuts et son règlement intérieur». «Lors de la réunion du comité directeur du Pds, où il en a été décidé, le nom Cap 21 n’a même pas été évoqué. Le Pds est membre de cette coalition. Il n’y a pas le Pds d’une part et la Cap 21 d’autre part. le Pds est notre principal allié, et la pièce maîtresse du dispositif, tout ce qui peut renforcer cette pièce maîtresse peut faire l’objet d’échanges avec les leaders de la Cap 21. Le compagnonnage ne souffre d’aucun malentendu» conclu M. Guèye.

Latir MANE
Source: L'observateur

Article Lu 1299 fois

Samedi 14 Juillet 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State