Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



DISPONIBILITE DE SEMENCE EN VUE DE LA CAMPAGNE AGRICOLE : Les assurances de l’Isra

La reconstitution du capital semencier notamment en arachide et en riz ne souffrirait d’aucun manquement. L’Institut sénégalais pour la recherche agricole (Isra) a donné des assurances quant à la disponibilité de semences de qualité pour mener à bien la prochaine campagne agricole qui se tient dans un contexte de déficit alimentaire.



DISPONIBILITE DE SEMENCE EN VUE DE LA CAMPAGNE AGRICOLE : Les assurances de l’Isra
Le déficit alimentaire actuel est inquiétant. Tout échec pour la prochaine campagne agricole ne fera qu’empirer les dégâts. L’Institut sénégalais pour la recherche agricole (Isra), préposé à la production de semences pré-base, donne des gages pour une bonne reconstitution du capital semencier qui est la part de l’Etat pour assurer en semence. Face à la presse le vendredi 20 avril 2012, en marge de la Fiara, le directeur général de l’Isra, M. Macoumba Diouf a assuré qu’«aujourd’hui, il faut se féliciter du fait que pour l’essentiel de nos spéculations, l’Isra dispose suffisamment de semences pré-base ».

Ce qui, d’après lui, « veut dire que les pré-requis ou les préalables pour la reconstruction du capital semencier pour toutes les espèces cultivées au Sénégal, sont remplis. Parce que si on n’a pas la semence de pré base suffisamment, on ne peut pas assurer une bonne récolte ». A son avis, devant cet état de fait, « il restera juste alors une question de moyens et de volonté politique mais l’Isra a créé les conditions d’une reconstitution du capital semencier pour toutes les espèces cultivées au Sénégal parce que les semences de pré base existent ».
Pour rappel, la semence gère au minimum 35% de la productivité agricole d’où l’importance de sa qualité. Ce qui confère à ce produit le premier intrant agricole.

Concernant spécifiquement les semences en riz et en arachide qui caporalisent la plupart des agriculteurs sénégalais, le directeur général de l’Isra a estimé que «si on veut être autosuffisant en riz, il nous faut produire 1.300.000 tonnes de riz paady avec un taux d’environ 65% à l’usinage c’est-à-dire avoir du riz blanc. Ce qui mène à peu près à 800 mille tonnes qui constituent notre consommation en riz blanc ». Donc, a-t-il précisé, « pour satisfaire nos besoins nationaux en riz paady il faut 1.300.000 tonnes ». Avant de souligner : « Si on ne devait faire que du riz irrigué qui occupe 90% de la production nationale, on aura besoin de 26 400 tonnes de semence dans lesquels tout n’est pas semence certifié (c’est d’habitude le tiers 8500 mille tonnes qui est certifié et qui constitue le capital semencier) ». M. Diouf explique que « même pour l’arachide, sur les 120 mille tonnes, il n’y a que 40 mille qui doivent être des semences certifiées. Les 80 mille restant doivent être des graines détenues par les producteurs ».

Pour l’arachide, le capital semencier de l’arachide est aujourd’hui de 120 mille tonnes reposant sur la base d’un objectif d’emblavure d’un million d’hectares. L’Isra qui estime avoir produit les besoins en semence de pré-bases précise qu’il est à 65 mille tonnes représentant un peu plus de la moitié de stock de sécurité. « S’il faut reconstituer le capital semencier, l’Isra a suffisamment de semence de pré-base à plus qu’il ne faut pour le faire».

Macoumba Diouf de souligner que réaliser les 40 mille tonnes ne relève pas uniquement de la responsabilité de l’Isra du moment qu’une part importante est attendue d’organisations professionnelles, de privés professionnels des semences et des coopératives semencières qui doivent prendre le relais, avec l’encadrement de l’Isra pour produire des semences de base. Malheureusement, a regretté M. Diouf, « ces acteurs étaient défaillants dans le passé parce qu’ils avaient décidé de ne plus venir acheter des pré-base à l’Isra pour les besoins de leur production. Ils préféraient utiliser les semences écrémées ».

Bacary Dabo
Source Sudonline.sn

Mardi 24 Avril 2012



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Août 2013 - 13:13 FERMETURE DES ENTREPRISES : Le fond du débat








Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés