''DIONGUÉ'' L'ART DE SEDUIRE DES FEMMES: Les petits pagnes, les perles, l'encens c'est encore plus que cela !

Les petits pagnes tricotés, les perles, l'encens, tout cela fait partie de l'arsenal de séduction. Mais une femme "djongué", sachant gérer son mari, c'est encore plus que cela !



''DIONGUÉ'' L'ART DE SEDUIRE DES FEMMES: Les petits pagnes, les perles, l'encens c'est encore plus que cela !
La femme sénégalaise (dans certaines ethnies) est une grande séductrice. C’est tout un art chez elle; on dit alors qu'elle est « djongué » c'est-à-dire être en mesure de dompter son homme, de le cajoler de telle sorte qu’il n’ait pas envie de traîner en revenant du boulot. Si beaucoup de sujets restent encore tabous au Sénégal, l’art de séduire, de gérer son mari n’en est pas un. Les tantes, quand une fille est en âge de se marier, s’arrangent toujours pour se retrouver avec elle dans l’intimité de la chambre afin de lui présenter cet arsenal de séduction. Cela va des béthios (petits pagnes tricotés à la main qui dévoilent la nudité de la femme), des bin bin de toutes les couleurs (perles dont le tintement, quand la femme se promène dans la chambre, suscite le désir du mari) mais aussi du thiouraye (encens traditionnel très envoûtant).

Une femme « djongué » est aussi celle qui maîtrise le jeu de la séduction. Elle doit nécessairement connaître toutes les astuces en plus de savoir s’exprimer doucement et avec une certaine sensualité.

Un homme nous explique que ce sont les préambules qui aiguisent son appétit sexuel. « Je suis tellement comblé quand, dès ma descente de voiture en revenant du boulot, je sens ce parfum de thiouraye qui envoûte la maison, ça me laisse penser qu’aujourd’hui la soirée sera spéciale et j’avoue que ma femme est très djongué. Dès que j’arrive à la maison, elle m’appelle par mon surnom favori, discute un peu avec moi du boulot, ensuite elle trempe mes pieds dans une bassine d’eau, elle les masse; je suis détendu après ce moment d’intimité avec elle. Je ne pense même pas aller voir ailleurs ».

D’aveux en aveux, il nous raconte une anecdote très amusante: « Un jour, ma femme et ma mère étaient en train de se disputer dans la cour. J'avais pris partie pour ma maman. Ma femme n’a rien dit. La nuit venue, elle va prendre son bain, elle se parfume délicatement, ensuite elle essaye ses petits pagnes que j’adore, les tintements des perles qu’elle a mis autour de ses reins m’excitent déjà. Comble de tout, elle fait son petit défilé juste pour mettre mon encens favori qu’elle appelle bouges pas mon chou. J’étais aux anges, et c'est à ce moment qu'elle me demande pourquoi j'étais du côté de ma mère dans la dispute. Et moi de m'entendre lui répondre: viens te coucher, demain je vais bien lui faire comprendre qu'il faut qu'elle cesse de t’importuner ».

C’est cela, la femme sénégalaise djongué. Alors je vous pose la question: qui décide, dans la chambre conjugale?

Post scriptum: Pour terminer, un petit lexique emprunté au site BinBinBlog

Auto-rail : terme désignant la rapidité du mouvement des fesses
Bekou Soukar : bec de sucre. Se dit d'un petit pagne dont la taille des mailles s'apparente à celle d'un carré de sucre.
Bethio : petit pagne
Bin-Bin : collier de perles porté initialement par les jeunes filles. Signifie aussi "doucement", en wolof.
Dam Thieré : tamis pour filtrer le couscous. Se dit d'un petit pagne tissé avec de petites mailles.
Defar ba mou bax : l'art de bien s'occuper de son mari
Dial-Dialy : ceintures de grosses perles initialement portées par des femmes matures.
Dogali : éreinter de plaisir. Littéralement: achever quelqu'un
Gongo : encens servant à parfumer notamment les colliers de perles.
Kéyitoukeur gui : littéralement titre de propriété de la maison. Se dit des petits pagnes sulfureux. Se dit aussi d'un petit pagne aux grandes mailles (qui laisse donc tout entrevoir)
Magne : danse nuptiale
Mok-pothie : une femme qui sait bien s'occuper de son mari
Nay déggueur : faut que ça swing !
Nemali : encens servant à parfumer les colliers de perles.
Niarel : deuxième femme d'un mariage polygame
Saff Saparal : au summum du plaisir
Thiouraye : encens

Ndeye Aida Dia

Source: Dakarblog.info

Dimanche 22 Mai 2011




1.Posté par kkom le 22/05/2011 15:18
TOUT UN LEXIQUE COMBINE A UN ART NUPTIALE DE LA SEDUCTION DANS L INTERET DU COUPLE

2.Posté par bingui le 06/09/2011 10:50
je suis interessé par tout ce qui concerne la seduction.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News