Référence multimedia du sénégal
.
Google

DIANNAH BAH – LE CONFLIT DE LA MOSQUEE REFAIT SURFACE: LES GERMES D’UN BAIN DE SANG BIEN PERCEPTIBLES

Article Lu 11304 fois

La tension était vive et même très vive hier vendredi 20 février à Diannah Bah, localité située à trente (30) kilomètres à l’Ouest de la commune de Kolda. Dans cette citée, une vieille histoire de site de mosquée divise deux communautés. Et, après une courte accalmie les démons de la division y ont refait surface brisant ainsi de facto le pacte de réconciliation signé le 25 Janvier dernier sous la médiation de l’ex-gouverneur de Dakar Saliou Sambou.



Les populations sorties dans la rue en colère accusent le marabout Séckou Bourama Souané du village de Médina Souané à 130 Kilomètres de là d’avoir violer les accords conclus en envoyant ses talibés démarrer les travaux de construction de « sa propre mosquée » sur le site commun du village. Ce que le chef de village Malamine Koma et ses protégés qualifient de « provocation inacceptable ».

Selon leur porte-parole Sidi Lamine Touré « tout est partie depuis hier Jeudi 19 Février du problème du site de la future grande mosquée du village où Séckou Bourama Touré a envoyé ses talibés pour y construire sa propre mosquée. Ce que nous population n’acceptons et n’accepterons jamais jusqu’à l’extinction du soleil ». Il ajoute avec force : « Nous avions trouvé un accord sous l’égide du gouverneur Saliou SAMBOU le 25 janvier dernier ici même, un autre site lui a été octroyé par le chef de village comme compromis et quatre (4) après c’est-à-dire– àD dire le 29 Janvier il rompt l’accord et cela nous a conduit à la situation d’aujourd’hui. ».

C’est pourquoi le chef du village soutient qu’« il faut impérativement que les autorités nous départagent et règlent ce problème définitivement avant que le pire ne se produise ».

Du côté du marabout incriminé, un de ses talibés qui a requis l’anonymat balaie d’un revers de la main toutes les accusations portées à l’endroit de Séckou Bourama Souané. A l’en croire, le site du contentieux revenait de plein droit à son guide spirituel dont les grands parents faisaient partie des fondateurs du village.

Autant dire que le pire a été évité de justesse ce vendredi à Diannah Bah où les deux communautés se faisaient face au moment de notre passage sur les lieux. La présence massive des gendarmes qui ont quadrillé tout le village aura été dissuasive. Mais pour combien de temps encore ? Puis que les germes d’un bain de sang y sont bien perceptibles et le resteront certainement encore tant que le contentieux n’est pas définitivement vidé. D’où toute l’urgence que les autorités prennent les dispositions idoines, justes et équitables afin de mettre définitivement un terme à ce conflit fratricide devenu latent.

Pour mémoire, c’est sur ce site conflictuel qu’a été construite en 1940 la toute première mosquée du village et qui avait été démolie, il y a quelques années. Une démolition qui est à coup sûr à l’origine de ce long feuilleton socio-juridique.

Une enveloppe de 75 millions de nos francs avait été dégagée en guise de dédommagement tout comme 57 maisons avaient été consensuellement démolies et dédommagées par Cheikh Alioune Souané à hauteur d’un million neuf cent mille (1,9 million) de nos francs par domicile.

Cheikh Omar seydi
Source SudQuotidien

Article Lu 11304 fois

Samedi 21 Février 2009





1.Posté par fall le 21/02/2009 13:36
le Cheikh Omar seydi la est un vaux rien il doit changer de metier il est à la solde de certaines personnes qui lui paiyes ses factures d'eau ,d'electricité et autres.
il ne doit plus ecrire.il doit faire autre chose il n'est plus credible.
Pour qui le cionnait c'est un batard

2.Posté par citoyen le 21/02/2009 15:04
je me demande une moské c la maison de ki ?
khana du diamou yallah molène fa yobou mais pourkoi se disputer sur ca ?
gni dal daniouy yak dér muslim yi c eux les ennemis d l'islam.
c des cons de villageois.

c pourkoi la région de se développera jamais

3.Posté par alkalo le 06/09/2010 18:20
tu ne meme pas parlé français,et tu veux t'exprimer,faut rester neutre dns ces genres d'histoires,étnt donné que tu n'en sait rien.....

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State